RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
adrenaline running through our veins. (leth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lyra
the royal cobras
messages : 115

MessageSujet: adrenaline running through our veins. (leth)   Mer 12 Juil - 19:44


adrenaline running through our veins. ☆ (leth)

Perchée sur le rebord d'une fenêtre d’un septième étage, les cheveux virevoltant au vent, tu regardes l'intérieur de l'appartement. Tu es à l’affut du moindre bruit, du moindre mouvement. Cela fait cinq bonnes minutes que tu es là, et personne encore n’a remarqué ta présence. Tu en déduis donc que les lieux sont vides, et tu te faufiles alors à l'intérieur telle une petite souris. Un tour rapide de l’appartement confirme ta supposition et alors un large sourire apparaît sur tes lèvres. D’un pas de velours, comme à ton habitude, tu traverses le salon et débouches sur l’entrée, où tu déverrouilles la porte avec aisance. De l’autre côté, tu retrouves Seth qui t’attend, briquet à la main. « Bienvenue à votre propre Black Friday, où vous pourrez obtenir 100% de réduction sur les produits de votre choix. » tu lances en l’invitant à entrer, telle une vendeuse dans un magasin. Vu ta facilité à ouvrir la porte, tu aurais pu dès le début passer par là. Mais tu vis pour le frisson que l’escalade te procure, pour cette sensation d’inquiétude enivrante que tu ressens lorsque tu t’introduis dans un lieu par une fenêtre. Maintenant que vous êtes tous les deux entrés, tu en profites pour jeter un meilleur coup d’œil à l’appartement. Comme toujours, vous avez bien choisi votre cible : l’appartement est plutôt luxueux, et tu sais déjà que tu ne repartiras pas les mains vides.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


I.R.F
mister see everything
messages : 324

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   Jeu 13 Juil - 18:34

SOUVENIR DE LYRA
« Tu veux assurer sa sécurité ? Fait ce qu'on te demande. » Cette femme aux traits imposants te crache au visage dans un ton des plus hargneux, étalant son mépris envers ta petite personne sans la moindre restriction. Tu rapproches tes bras de ton corps, tes poings pressés contre ta poitrine et des larmes coulent sur tes joues depuis si longtemps que la déshydratation traîne dans ton ombre. Elle attend que tu lui fournisse une réponse que tu cèdes à lui donner dans un hochement de la tête. Il te faut accepter, tu n'as pas le choix, et tu te fais tirer sur tes pieds avec tant de force que des marques rouges s'impriment dans la peau pâle de tes avant-bras. « Arrête de pleurer comme une abrutie de gamine. » L'inconnue te trimbale derrière elle à la manière d'un chien en laisse, seulement la chaîne entoure tes poignets et ils ne connaissent une libération qu'une fois devant une rangée de cellules aux larges barreaux de fer gris. « T'as compris ce que tu dois faire ? » Encore une fois sans mots, un simple signe de la tête suffit comme réponse avant que la femme soupire d'irritation et ouvre une des cellules. Sans ménagement, une main presse contre le bas de ton dos pour te pousser à l'intérieur et la porte se referme. Quelques mètres devant toi se tient un homme assis sur le sol, déjà bien amoché par ceux qui ont précédé ta visite, pourtant il relève la tête en haussant un sourcil. « Ils m'envoient une colocataire, maintenant ? Blague à part, ne connais-tu pas la phrase qui dit 'quiconque s'élèvera sera abaissé et quiconque s'abaissera sera élevé' ? » Semble-t-il que ton manque d'aisance et ton visage imbibé de larmes laissent comprendre que ce n'est pas de ton gré que tu es devant lui, que tu n'agis pas selon tes propres volontés. « On a tous nos faiblesses, non ? » Sur ce, tu renifles et frottes tes paumes contre tes joues, focalisant sur l'être cher qui motive cette horrible trahison envers ceux qui te ressemblent. Il ne te faut que quelques minutes pour manipuler l'illusion parfaite, plongeant l'inconnu dans un imaginaire sadique faisant vibrer ses cordes vocales. Tu t'en veux, chaque parcelle de ton corps hurle que ça ne te ressemble pas, mais tu n'as pas d'autre option si tu désires protéger ton enfant.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Seth
the royal cobras
messages : 81

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   Jeu 13 Juil - 19:23



adrenaline running through our veins



Appuyé nonchalamment contre le mur du couloir, tu essaies de discerner le moindre bruit à travers la porte, indice que l'appartement serait hors de portée. Si c'était le cas et qu'il s'avérait que quelqu'un était présent à l'intérieur, tu ferais diversion. C'est le plan. Lyra escalade et se débrouille pour entrer et te faire entrer pendant que tu fais le guet. Ainsi, elle en profite pour faire l'acrobate et tu restes sagement les deux pieds sur la terre ferme, là où ils sont supposés être. Tu attends de longues minutes pendant lesquelles tu ne peux t'empêcher de te demander ce qu'elle est entrain de faire. Tu ne te l'avoueras probablement jamais -et encore moins à elle- mais il t'arrive de t'inquiéter pour elle, malgré tout. Machinalement, tu sors ton briquet de ta poche et commence à jouer avec, tendant l'oreille un peu plus. Lorsque tu entends du bruit provenant de la serrure, tu n'as aucun doute. C'est elle. Reculant légèrement, tu fais face à la porte, un sourire au coin des lèvres. « C'est pas trop tôt. » que tu lui lances en retour lorsqu'elle t'invite à entrer. Tu ne fais pas durer le suspens plus longtemps et pénètre dans l'entrée, fourrant ta précieuse source de feu dans la poche de ton pantalon. Ton regard se pose ici et là, partout où il est attiré, tantôt par quelque chose de brillant, tantôt par quelque chose d'inhabituel. Tu sens que la pioche va être bonne. « Bien joué. » Tu ponctues ta phrase d'un clin d’œil adressé à ton acolyte et la laisse là pour t'éloigner un peu. Tu entres dans la prochaine pièce sur laquelle tu tombes. Le dressing. Un rire s'échappe de tes lèvres alors que tu ouvres le premier tiroir qui te tombe sous la main. « Lyra, viens voir, tu vas halluciner. » Attendant sa réponse, tu prends le temps de te choisir une nouvelle montre dans l'immense collection qui repose sous tes yeux.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lyra
the royal cobras
messages : 115

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   Mar 18 Juil - 18:30


adrenaline running through our veins. ☆ (leth)

Comme à votre habitude, vous vous séparez afin de couvrir plus de surface, et surtout pour essayer de trouver des trésors cachés. Tandis que Seth entre dans une pièce, tu te diriges vers celle opposée : la chambre à coucher. Tu commences par soulever le matelas et souris en y trouvant une enveloppe contenant quelques billets. Tous les mêmes : ces idiots d’habitants ont les mêmes cachettes et tu te dis alors que cela sera encore plus facile que prévu. Tu enfouis l’argent dans ta poche et laisse l’enveloppe là où tu l’as trouvée. Alors que tu s’accroupis devant la table de nuit, tu entends Seth t’appeler. « Lyra, viens voir, tu vas halluciner. » Tu te lèves d’un coup et la tête se met soudainement à te tourner. Tu accuses le coup en t’appuyant sur le matelas, mettant cela sur le fait de t’être levée trop vite. Mais le tournis ne s’arrête pas, et tu commences à voir des flashs noirs et blancs scintiller de plus en plus vite devant tes yeux. Tu ne te souviens ensuite pas de ce qui se passe.

Tu te souviens pourtant de cet espèce de rêve que tu fais. Tes poignets te font un mal de chien, serrés par des chaînes dont tu ne comprends pas l’existence. Sécurité ? Faire ce qu’on te demande ? Tu hoches la tête à la femme qui s’adresse à toi, puis tu te retrouves enfermée dans une cellule face à un homme. Tu ne comprends toujours pas. Où est le rêve, où est la réalité ? Comment distinguer le vrai du faux ? Est-ce la sensation que l’on ressent lorsqu’on est pris dans une illusion ? Tu ne peux le savoir, tu n’en as jamais été victime. Peut-être as-tu mal fait ton job et que quelqu’un était bien présent dans cet appartement. Le rêve reprend le dessus et c’est désormais toi qui manipule la réalité de quelqu’un d’autre, maître des distorsions. Et soudain, tu te souviens. Tu te souviens que tu as un jour donné la vie. Que tu vivais pour le bonheur d’un petit être. Ton propre enfant.

Tu ouvres les yeux, tremblantes, allongée à côté du lit. Tu ne sais pas combien de temps s’est écoulé depuis que la pièce s’est mise à tourner autour de toi, mais Seth ne semblant pas être venu vers toi, tu en déduis que cela ne doit pas faire très longtemps. Tu inspires un bon coup et tu te lèves tout en lui répondant enfin. « J’arrive. » Tu essuies les quelques larmes qui ont perlé au coin de tes yeux et tu espères que tu pourras maintenir l’illusion parfaite d’une jeune femme enjouée et enfantine, comme tu es à ton habitude. Entrant dans la pièce où se trouve ton ami, tu ne fais même pas attention au décor. Ton esprit reste bloqué sur ce souvenir qui t’est soudain revenu. « Ouiiiiiii ? » tu lui lances, tentant tant bien que mal de te concentrer sur les montres qu’il a devant lui. Tu lui adresses ton plus beau sourire et tu t’accroches à ton bras, fidèle à cette personne que tu étais il y a encore quelques instants, et certaine qu’il ne verra pas au-delà des apparences.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Seth
the royal cobras
messages : 81

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   Dim 13 Aoû - 18:25



adrenaline running through our veins


Seul dans ce dressing, tes yeux détaillent tout ce sur quoi ils se posent. Avec le temps, tu as pris l'habitude de repérer plus facilement ce qui a de la valeur de ce qui n'en a pas, tout comme ce que tu garderais bien pour toi de ce qui serait facile à revendre. Même si, finalement, tu fais sans doute bien plus ça pour le frisson de l'adrénaline que pour l'argent ou les objets que tu pourrais trouver dans les demeures que tu visites. Et puis aussi certainement en partie parce que tu préfères ne pas laisser Lyra partir seule en expédition, même si tu ne l'avoueras probablement jamais. Quelques minutes s'égrènent durant lesquelles tu ne fais pas vraiment attention à l'absence de réponse de ton acolyte, trop occupé que tu es à ouvrir et inspecter les tiroirs de la commode sur laquelle tu as jeté ton dévolu, tombant successivement sur des cravates, des nœuds papillons et des chaussettes. Rien qui ne retienne vraiment ton attention. Elle te répond finalement qu'elle arrive et elle ne tarde plus à débarquer dans la pièce alors que tu es retourné à ton inspection des montres. « Tu as trouvé quelque chose d'intéressant? » tu lui demandes en te retournant vers elle. L'espace d'une seconde, lorsque tu poses ton regard sur elle, tu as l'impression que quelque chose ne va pas. Que quelque chose a changé en elle. Pourtant, lorsqu'elle se pend à ton bras, tu chasses cette pensée de ta tête, te persuadant que tu te fais seulement des idées. « Regarde moi ce dressing... Il est presque aussi grand que mon appartement. » tu finis par lâcher, levant les yeux au plafond qui s'étend bien au dessus de vous avant de t'emparer de deux autres montres et de les fourrer dans ta poche, persuadé qu'elles ne manqueront pas à leur propriétaire qui semble plutôt manquer de place pour toutes les ranger. Entraînant Lyra jusqu'à la prochaine commode, juste à votre gauche, tu attrapes un cadre qui ornait fièrement le meuble. Représentation d'un couple à l'allure parfaite, sourires aux dents parfaitement blanches, cheveux parfaitement coiffés et vêtements assemblés à la perfection. Un rire bref et très largement moqueur s'échappe de tes lèvres. « Dis moi, tu les as trouvé comment ceux-ci? » tu demandes, en replaçant le cadre là où il était, face contre le meuble, reflet du mépris que tu portes à l'heureux couple de la photo.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Lyra
the royal cobras
messages : 115

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   Mer 16 Aoû - 17:46


adrenaline running through our veins. ☆ (leth)

Pour rien au monde tu ne veux laisser transparaître ce qui vient de se passer, ô combien cela t’a-t ‘il bouleversé. Tes faiblesses sont tiennes et tu ne tiens pas à ce que Seth en découvre. Tu tires ton image de cette force, de n’avoir peur de rien. Que ferais-tu si l’on apprenait que ce n’était qu’une mascarade ? Alors tu n’as qu’un impératif lorsque tu te trouves aux côtés de ton ami : faire comme si de rien n’était. Comme si tu ne t’étais pas souvenue que tu avais un enfant, quelque part, seul sans sa mère. Au début, il ne te regarde pas et lance simplement « Tu as trouvé quelque chose d'intéressant ? » avant de poser les yeux sur toi. Tu secoues la tête vigoureusement pour répondre à sa question par la négative. En réalité, tu n’en as pas la moindre idée, mais tu ne tiens pas à retourner dans la pièce qui t’a fait vivre un sale moment. Peut-être recelait-elle un vrai trésor. Pourtant, tu es prête à faire une croix dessus si cela te permet de ne pas ressentir à nouveau tous ces sentiments. Alors tu feins la joie, tu feins un sourire et joues la comédie à merveilles. « Regarde moi ce dressing... Il est presque aussi grand que mon appartement. » Pour la première fois depuis que tu es arrivée aux côtés de Seth, tu prêtes vraiment attention à la pièce. Celle-ci est effectivement particulièrement grande et tu étouffes un rire. « Et le mien alors ! » Tu vis actuellement dans un taudis en centre-ville, et tu n’as qu’une hâte : pouvoir emménager dans un appartement un peu plus grand, histoire que Roger s’y sente un peu plus à la maison. Tandis que Seth empoche deux montres, tu le suis jusqu’à un cadre photo posé sur une commande et illustrant le couple propriétaire de cet appartement de riches. « Dis moi, tu les as trouvé comment ceux-ci? » Tu hausses les épaules avant de lui répondre. « Je crois que je les ai vus déjeuner dans le café en bas de chez moi. Ils étaient un peu trop chics pour passer inaperçus. » En fait, tu as surtout un don pour dénicher les parfaits pigeons de vos sales coups, mais jamais tu ne le mettras en avant. A ton tour, tu ouvres les divers tiroirs de la pièce et après avoir caché dans tes poches quelques bijoux, tu tombes sur un coffre-fort dissimulé derrière des manteaux. « Bingo ! » tu lances à ton ami, un sourire malicieux aux lèvres. « Tu vois comment on pourrait l’ouvrir ? Si ces gens laissent comme ça des objets aussi onéreux, je me demande bien ce qu’il peut y avoir là-dedans. » continues-tu tout en désignant le coffre du menton.


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: adrenaline running through our veins. (leth)   

adrenaline running through our veins. (leth)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adrenaline +2 ; eva + 2 et tenacité
» [Half-Life²] ADRENALINE GAMER ² (Ma 1ere Fragmovie sur AG2 )
» heroisme et adrenaline
» Talent adrenaline + héroisme!!!!!!
» Le talent adrenaline a quoi sert il ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum