RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
▬ blackout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Rude Ore
the dime lions
messages : 115

MessageSujet: ▬ blackout   Dim 30 Juil - 14:57

blackout

Le bruit du moteur cesse, et Rude retire son casque. Sa migraine était là. Sa migraine était encore là. Cela faisait plusieurs jours qu’elle ne l’avait pas quitté. Laissant son meilleur ami descendre premier de la bécane, le chef Lion mit à son tour les pieds à terre. La fin de l’après-midi se ressentait sur la plage. Il pouvait sentir l’air se faire plus frais. Dans un peu plus d’une heure le soleil se coucherait. Bien sûr, il avait donné sa soirée à Beanie, il avait besoin de passer du temps juste avec lui, mais surtout, il préférait ne pas être seul s’il allait se mettre mal ; très mal.

Quittant ses chaussures, il ouvrit le coffre de sa moto, pour prendre le sac qu’il y avait dedans, et le remplacer par les chaussures. Le sable était tiède sous ses pieds, et ça faisait du bien. « Tu veux te poser où ? » Lui n’avait pas vraiment de préférence. Il savait juste qu’il voulait se débarrasser du martèlement contre ses tempes. Ses doigts vinrent placer une cigarette entre ses lèvres, qu’il s’empressa d’allumer. Marchant à côté de son meilleur ami, il ne voyait pas le sable, il voyait encore ce putain de souvenir. Toujours et encore ce souvenir. Et cette douleur au creux de sa poitrine, il la ressentait également. Encore un peu, parfois. Rude tira plus fort de sa cigarette, laissant la nicotine courir dans ses veines. « Je t’ai même pas demandé… Ça va toi ? » Beanie, la seule personne en dehors de lui-même pour qui il s’intéressait sincèrement.
© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Beanie
church of second chance
messages : 107

MessageSujet: Re: ▬ blackout   Mar 1 Aoû - 15:08

blackout

Le deux roues se stoppe et je retire presque immédiatement mon casque tant j’ai hâte de pouvoir m’enivrer de l’air iodé. Ce sont ces petits moments-là qui me font oublier que nous nous trouvons dans une bulle bénéfique, à l’abris de ce que cache le reste du monde, ou en proie à ce à quoi notre destin nous lie. Je peux entendre le bruit de vagues et déjà, je me sens un peu plus vivant. Il me faut quelques secondes pour mettre pieds à terre et un très court laps de temps pour retirer mes baskets et les jeter, presque, dans le coffre de la moto de mon meilleur ami. Sur quelques mètres, déjà, je cours, riant en sentant le sable tiède se glisser entre mes orteils et frotter contre la fine peau de mes pieds. Ce n’est qu’en entendant Rude prendre la parole que je trottine à nouveau jusqu’à lui, haussant simplement les épaules avant de répondre : « Où tu veux, tant que je peux boire et profiter de l’air maritime. »

Voyant Ore s’allumer une cigarette, je tapote les poches arrières de mon jean pour retrouver mon propre paquet et m’en griller une avec lui. Je sais que le fait que ses souvenirs resurgissent le travaille, je sais aussi qu’il ne peut cesser d’y penser et de ressasser le moindre détail en essayant d’y mettre un sens. Je dois admettre que bien que mon trouble de l’attention soit régulièrement un problème, il me permet d’évacuer un stress grandissant quand à ce qui semble se dessiner comme mon passé. « Moi ? Oh tu sais, comme d’habitude. » Je réponds d’un ton évasif, juste le temps d’être assez proche de la mer et de m’effondrer sur la plage. Assis en tailleur, je m’étire en haussant les bras vers le ciel, puis je me saisis du crucifix autour de mon cou et soupire. « J’aimerais juste savoir qui était le prêtre… Qui l’a tué… De qui est-ce que je m’enfuyais… Tout ça... D’ailleurs je vais faire gaffe, mes souvenirs semblent toujours revenir lorsque t’es pas loin. »  J’esquisse un rire pour détendre l’atmosphère, tirant une longue latte sur ma cigarette avant de laisser mon regard divaguer sur le visage tendu de mon presque frère. « Je crois que t’as vraiment besoin qu’on s’amuse ce soir. »

© GASMASK
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


I.R.F
mister see everything
messages : 324

MessageSujet: Re: ▬ blackout   Mar 15 Aoû - 14:03

SOUVENIR DE RUDE OR
Tu as des bouffées de chaleur. Tu n’arrives plus à dormir. Ton souffle est court et tu cherches constamment ton air. Les médicaments peine à fonctionner. Dans le coin de ta chambre, tu remarques la silhouette de ta mère. Une semaine et demie qu’elle dort ainsi, sur une chaise, à ton chevet. Depuis ta petite escapade, elle s’assure personnellement que tu ne t’enfuies pas à nouveau. Elle sait que c’est de la torture pour un jeune de ton âge, qu’elle devrait te laisser jouer avec les autres, mais le médecin t’en a formellement donné l’interdiction. Tu refermes les yeux et te retournes sur ton flanc gauche, une quinte de toux venant secouer ton corps, masquant les craquements du parquet annonçant un nouvel arrivant. Il s’engouffre dans ta chambre sur la pointe des pieds, se postant au bord de ton lit, sa stature dominant la tienne. Tu sens ton oreiller bouger et, automatiquement, tu poses ton regard fiévreux sur le nouveau venu. « 兄貴..? 何してるの?¹ » Ta petite voix s’élève, juste assez forte pour qu’il t’entende. Un doux sourire se glisse sur son visage alors qu’il repousse les mèches sur ton visage. « 何もしていないよ。お休み。² » Tu clignes les yeux un moment avant de les refermer. Il ne faut pas cinq secondes pour que ton souffle se coupe. En ouvrant les yeux, c’est la noirceur totale. Tu tentes de te débattre, mais la force te manque. L’oreiller qui est posée sur ton visage t’asphyxie peu à peu. « 生まれてはいけません。弱虫。。。³ »

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Rude Ore
the dime lions
messages : 115

MessageSujet: Re: ▬ blackout   Jeu 17 Aoû - 10:57

blackout

Des fois, enfin non, ce ne sont pas juste des fois, souvent, souvent Rude se demandait comment Beanie faisait-il pour rester aussi… naïf ? Il n’était pas sûr si naïf était plus approprié qu’insouciant, mais Rude commençait à envier son ami. Lui , il était incapable de ne pas prendre en considération les facteurs externes comme internes, il n’arrivait tout simplement pas à mettre son cerveau en pause. Alors lui aussi, il aurait voulu tout simplement apprécier le sable qui s’immisçait entre ses orteils, et la brise à l’odeur si salée qui se heurtait à son visage. « Je pense que tu vas surtout finir par boire la tasse… »

Le chef tenta d’ajouter un peu d’humour à ses dires, mais l’expression de son visage n’accompagnait pas ses paroles. Ils marchaient, jusque trouver un coin assez stable pour pouvoir poser leurs fesses. Recrachant sa fumée, le lion se laissa tomber en arrière, fermant les yeux, en se faisant une place confortable sur le sable. Cette fois-ci, un petit sourire vint tirer les lèvres de Rude, alors qu’il garda les yeux fermés. « Tu sous entends que tu vas commencer à m’éviter afin de ne pas t’en souvenir ou… ? » Ecrasant le mégot à même le sable, Rude se redressa sur son avant bras pour décapsuler une bouteille et la tendre à son ami, avant de se servir lui même ; il ne faut pas oublier les bonnes manières. « J’ai besoin de ne pas savoir je crois. Santé » Les bouteilles entrèrent en collision, et le bruit envoya le lion dans un état second. Non. Pas encore. De l’air, il lui fallait de l’air.

© GASMASK


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▬ blackout   

▬ blackout
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blackout Rugby
» [Jeu] blackout rugby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum