RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 
journal de Makfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 345

MessageSujet: journal de Makfire   Ven 14 Juil - 7:57


journal de MAKFIRE
INFORMATIONS CONNUES ✲ Elle a deux frères, Clovis et Lambert. Le plus jeune des deux est mort sous ses yeux. #fuckingsad.
✲ Elle est fiancée à un certain Klaus, Klaus que ses frères n'aime pas et qu'ils veulent à tout prit, mieux pour elle. #ohmhgod.
✲ Elle était dans l'armée, c'est classe, j'adore ça. #awesome.
✲ Ses parents sont mort, tout comme son cher Clovis. #prettyfuckingsad.
✲ Elle se nomme Sofia, surnommé Sof' #prettysexyname.
THÉORIESje pense que Shadow est mon frère, faux! S'il est  mon frère, je  suis la sainte-vierge! Ce petit coquin est ce Klaus que mes frères n'aiment pas   I'm sure 'bout that. Or not Si c'est bien lui, ça veut dire qu'il m'a trompée ?!?!?!?!?!?   Outrance! Brisée! il est damn homeless  
t'as raison, congrats


Je mets ce gif parce que elle risque de finir dans cette état
But I like that



A girl (yeah-yeah, yeah)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 345

MessageSujet: Re: journal de Makfire   Ven 14 Juil - 8:05


souvenir & timeline
TIMELINE ✲ tu peux lister ici sous la forme de ton choix les informations que tu as pu obtenir par tes souvenirs.
FIRST ✲ Ce que vous faites là, tu n'en sais trop rien. Tout ce que tu as fait, c'est suivre tes frères dans cette merde sans te poser de questions parce que c'est ce que tu as toujours fait. À quelques pas de l'aîné de la famille, tu laisses tes jambes guider ton chemin avec les doigts cramponnés à l'arme à feu que tu tiens. Au cœur de cette forêt tropicale, tu es prête à toute éventualité même si tu ne sais pas précisément ce que te réserve demain. Outre les bruits engendrés par le mouvement de l'escouade dont tu fais partie, les lieux sont plongés dans le plus grand des silences. Tu n'aimes pas cette tranquillité et cette petite voix dans le fond de ta tête qu'est ton intuition féminine se fait plus forte qu'à son habitude. Les cheveux sur ta nuque se dressent, ayant l'impression que vous êtes surveillés et l'homme à tes côtés te jette un regard en voyant ta soudaine agitation. L'ignorant, toute ton attention se pose sur le dos de la personne quelques mètres devant toi, sentant ce soudain besoin d'agir. Cette voix qui chuchote dans ta tête depuis quelques jours se fait soudainement clair : maintenant. En un instant, tu bondis et te précipites sur celui que ton regard refuse de lâcher et une balle siffle à l'endroit exacte où se trouvait sa tête cinq secondes plus tôt. Le reste du groupe passe en mode alerte suite à cette provocation sortie de nulle part et toi tu aides Clovis à se relever. Clovis, l'un de tes frères, te regarde avec deux yeux ronds. « Comment t'as su ? » Le fort accent allemand s'élève dans une question chuchotée dont tu ne détiens pas la réponse. Tu n'en sais rien, mais une bien mauvaise hypothèse se dessine. La prochaine chose dont tu es consciente, c'est une main qui vient se poser contre ta nuque et une voix familière qui ajoute « on se bouge d'ici » à ton oreille.

Spoiler:
 
SECOND ✲ Tu es épuisée par ces journées interminables, incapable de trouver un sommeil moindrement réparateur. Pas même la nuit ne te parait calme, une sécurité intouchable malgré le voile offert par la nuit éclairée par ses étoiles scintillantes. Il faut plusieurs heures au soleil pour se lever, un spectacle monotone que tu observes de tes yeux creusés par les cernes. Chaque journée est un combat, pourtant tu évites de laisser transparaître que tu caresses l'espoir que cela se termine. Une autre journée à survivre, à vous battre contre une situation que vous n'avez pas choisie. Le poids du manque de sommeil te rattrape, tes yeux se fermant d'eux-même tandis que tes pieds continuent d'avancer par automatisme, menés par ton ouïe qui trace le chemin de ceux qui t'accompagnent. Ton sixième sens se lance soudainement en alerte, un son inaudible se mettant à cliquer dans le fond de ta tête en signe d'avertissement. Il y a une mine. La panique réveille tes muscles épuisés, ouvrant les yeux aussitôt et cherchant à la hâte la direction de ce mauvais pré-sentiment qui ne tarde à se profiler devant toi. En tête du groupe, nettement devant les autres, la silhouette de Clovis se détache et le bruit dans ta tête se fait plus insistant. Ton agitation attire l'attention des autres, mais pas celle du principal concerné et tu n'as pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il est trop tard. Une détonation sous la surface visible de l'herbe de la plaine se fait entendre, propulsant terre et verdure dans les airs ainsi que des morceaux de chair. « CLO ! » Sans hésiter, tu t'élances dans la direction de ce qui n'est que lambeaux couverts de terre et de sang, la réalisation ne te frappant pas encore. Une part de toi espère tourner la tête dans une direction et voir celui affublé du pouvoir dauthus se tenir debout en un morceau. Sauf que cet espoir ne se réalise pas et tu te laisses tomber à genoux, cherchant le sol de tes mains sans savoir ce que tu cherches. C'est la panique qui te contrôle, tes doigts se salissant à chacun de tes gestes jusqu'à se heurter contre un objet que tu extirpes de ce qui ressemble à un bout de cuisse. Au creux de ta paume, couvert de sang frais, se tient le trousseau clef de ton frère. Paralysée par cette vision dont la réalité commence à te rattraper, deux bras viennent se glisser sous les tiens afin de te forcer à te remettre sur pied. Tu entends la voix de Lambert hurler des ordres dans un état alarmé, mais tu n'y prêtes pas attention, trop concentrée sur l'objet que tu viens de ramasser.

Spoiler:
 
THIRD ✲ Ton frère aîné remonte les lunettes de sécurité sur la courbe naturelle de son nez, le creux entre ses sourcils témoignant son agacement. « T'as fait quoi ? Ma pauvre, ce type est un enfoiré. » Tu t'attendais à ce que sa réaction ne soit pas positive, mais pas au point de te grimacer au visage. « Ah ? Et qu'est-ce que tu connais sur le sujet des enfoirés, Lambert ? » Il te regarde longuement avec la tête inclinée et les yeux fixés dans les tiens avant de te répondre sur un ton des plus sérieux. « Je suis un enfoiré, chaton. Je connais les intentions des types dans son genre. Le seul conseil que j'ai à te donner c'est d'annuler les fiançailles. » Sans un mot de plus, il se retourne face à sa table de travail jonchée de pièces de métal qui sont soudainement plus intéressantes que la grande nouvelle que tu viens de lui annoncer. Tu fulmines de le voir autant contre l'optique que tu puisses te marier à celui que ton cœur a choisi. « C'est vrai que t'es qu'un enfoiré, Lam. Peut-être que Clovis sera plus ravi. » Ne se donnant pas la peine de tourner la tête dans ta direction, ses mains se sont mises à retourner un morceau que tu ne sauras identifier d'où il provient - probablement d'une radio qu'il a détruite pour en voler les pièces. « C'est ça, va pleurer sur l'épaule de ton favori. Il va quand même te citer le même conseil que je viens de te donner, mais peut-être que lui tu l'écouteras, mh ? » L'amour fraternel, comme c'est beau parfois. Sauf que ce n'est pas le cas aujourd'hui et tu ravales l'envie violente de lui frapper la tête contre sa fichue table envahie par sa passion d'ingénierie. « Je ne compte pas m'opposer ou t'obliger à annuler, mais il a un point. » La voix de Clovis s'élève dans ton dos, te faisant te retourner pour le voir appuyer contre le cadre de porte du garage en vous observant. Le fait que toi et Lambert avez souvent tendance à parler fort a probablement suffit pour attirer l'attention de l'enfant du milieu. « Tu vois ? Même ton cher Clovis trouve que Klaus c'est un enfoiré. » Le principal concerné étouffe un rire. « Je n'ai pas dit ça. Je dis simplement que ma sœur mérite mieux que lui. » Aussi charmant tente-t-il de paraître contre votre aîné, c'est peine perdue puisque tu es déjà énervée et tu quittes le garage avec un pas lourd. Ton mariage sera grandiose et magnifique, juste pour leur clouer le bec à tous les deux.

Spoiler:
 




A girl (yeah-yeah, yeah)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
journal de Makfire
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum