RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 
journal de Jaxen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaxen
the royal cobras
messages : 312

MessageSujet: journal de Jaxen   Lun 10 Juil - 16:47


journal de JAXEN
INFORMATIONS CONNUES
Il se nomme en réalité Adam
Il a une soeur, Vivia - une soeur qui l'aime plus que tout et qui ne veut que son bien. Une soeur qui voit les horreurs qu'il est capable de commettre et qui le voit sombrer profondément dans le néant de sa vie. Peut-être a-t-il l'impression de la décevoir, ce pourquoi il ne veut pas d'aide.
Il avait une fille et une femme, toutes deux mortes - c'est la cause de toute cette rage, de cette colère sanglante. Il boit pour oublier, il se bat pour se défouler et peut-être, avoir des réponses?
Il n'a jamais revu sa fille après l'avoir emmenée à l'hôpital suite à une puissante toux - ce sont des symptômes qui semblaient très préoccupants. Sa fille lui a été arrachée. Que lui est-il arrivé après ça?
THÉORIES ✲ ici tu formules et écris sous forme de points des théories sur le passé de ton personnage. par exemple : ✲ je pense que x est mon frère.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaxen
the royal cobras
messages : 312

MessageSujet: Re: journal de Jaxen   Lun 10 Juil - 16:48

UN SOUVENIR DE JAXEN
Les jointures de ta main droite te font souffrir, couvertes d'un sang qui n'est pas le tien alors que tu termines d'achever cet inconnu étendu de tout son long sur le sol. Le violent battement de ton cœur tambourine dans tes oreilles, te rendant sourd à tout ce qui t'entoure, incapable de concentrer ton attention sur autre chose que le récent cadavre dont tu tiens le col. À bout de souffle, tu relâches ta victime en te relevant, tes doigts trouvant instinctivement le manche du couteau planté dans ta chair là où il aurait dû perforer tes intestins. Pour cela, tu remercies cette étrange capacité à manier ton anatomie afin d'augmenter tes chances de survie, retirant la lame dont le liquide rouge que tu produis ne fait que l'effleurer. Un bruit de fond irritant vibre dans ta tête, un mot répété encore et encore que tu ne discernes pas tant tu es aveuglé par la pureté de ta rage. L'arme blanche entre les doigts, tu la plantes sèchement dans la gorge de l'homme déjà mort. « Arrête ! » Cette fois, le mot est clairement détaché du reste. Tu tournes la tête vers la personne dérangeant ton moment d'agressivité envers un corps déjà vaincu et tu te relèves d'un bond. Tes mains agrippent les vêtements de la demoiselle, la tirant dans ta direction afin que vos visages ne soient séparés que par quelques centimètres. « T'as qu'à arrêter de me suivre si ça ne te fait pas plaisir. » Ses yeux clairs te jugent, une profonde déception se lisant au creux de ceux-ci et ses doigts fins viennent se poser sur les tiens. « Quoi que tu fasses, ça ne les ramènera pas. » Un soupire traverse tes lèvres, tes paupières se fermant avant que tu ne la relâches. « Tu ne peux pas comprendre, Vivia. » Elle ne peut pas savoir ce que ça fait que de voir son monde s'écrouler, de tout perdre. Avoir connu le bonheur et se le faire arracher, il n'y a pas pire tourment. Elle ne peut savoir à quel point tu as souffert et souffre encore. « Non, je ne peux pas, mais tu restes mon frère et je t'aime. Pour Megan, je ne vais pas te laisser foncer tête baissée tout seul. »

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaxen
the royal cobras
messages : 312

MessageSujet: Re: journal de Jaxen   Lun 10 Juil - 16:49

UN SOUVENIR DE JAXEN
L'urgence est pleine à craquer, le moindre banc occupé par une personne ayant l'air encore plus mal en point que celle à ses côtés. Pour ta part, tu te portes plutôt bien si ce n'est que l'angoisse qui te ronge de l'intérieur et l'envie de faire une scène si cela pouvait te permettre de voir ton tour survenir plus rapidement. La gamine assise sur tes cuisses est enveloppée dans sa couverture favorite, logée contre ton torse où elle tente de trouver réconfort et tu tentes tant bien que mal de la bercer. Une nouvelle toux secoue son petit corps, une plainte quittant ses lèvres tandis qu'elle porte les mains à la hauteur de ses poumons. Tu presses le dos de ta main contre son front brûlant de fièvre, ton inquiétude ne cessant de grimper en flèche devant son teint pâle et luisant d'une fine couche de sueur. Malgré tes tentatives de la convaincre d'abandonner la couverture de princesses, elle ne veut rien entendre et croit fermement qu'il s'agit d'une protection quelconque. « Je veux rentrer à la maison. » Sa voix faible suffit à te briser le cœur, passant les doigts dans ses cheveux afin de dégager son visage. « Je sais, mon ange. Mais il faut rester ici et voir un docteur, d'accord ? » Elle tousse encore une fois avant d'acquiescer de la tête et tu pries mentalement pour que les choses s’accélèrent. Un ange gardien veille sur vous puisque l'infirmière appelle votre nom et tu te lèves, t'empressant de te glisser dans le cabinet où t'attend un médecin affublé d'un masque blanc et de gants qui effraient immédiatement ton enfant. Elle se met à pleurer, une action qui se mêle à sa toux et provoque une étrange remontée de bave mousseuse. « Megan, mon ange, c'est un gentil monsieur. Tu n'as pas à avoir peur. » Ta voix se veut calme, pourtant tu paniques plus que jamais à ces symptômes qui ne trompent pas et tu vois au regard du médecin qui s'approche pour t'arracher ta fille des bras que ça n'a rien de bon. En un instant, tu te retrouves seul dans la pièce étroite avant qu'une infirmière habillée dans une combinaison de la tête aux pieds ne vienne te rejoindre. « Veuillez reprendre votre place dans la salle d'attente pendant que nous traitons votre fille. » Loin de toi l'idée d'abandonner ta chair et ton sang, tu fais plutôt un pas dans la direction où il l'a emportée, mais l'infirmière lève une main en signe d'arrêter. « Ne me faites pas appeler la sécurité, monsieur. Reprenez votre siège. » Ta mâchoire se crispe et les larmes commencent à te picoter les yeux. Ceux qui traversent ces portes avec de tels symptômes n'en ressortent pas vivants. Jamais tu n'aurais dû venir ici, c'était une mauvaise idée.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaxen
the royal cobras
messages : 312

MessageSujet: Re: journal de Jaxen   Lun 10 Juil - 16:51

UN SOUVENIR DE JAXEN
Ton poing s'écrase dans le mur, laissant un trou dans celui-ci et il te faut te concentrer pour ne pas que la bouteille te glisse des doigts. La rage t'aveugle, celle qui bouille dans tes veines depuis trop longtemps et qui a besoin de sortir sans que tu ne parviennes à trouver la solution idéale. Tu peines à retenir les larmes de frustration de quitter tes yeux, se frayant un chemin amer sur la peau de ton visage. Entre les décès prématurés de ta femme et ta fille, tu as l'impression de perdre la tête, que l'on t'arrache tout ce qui te tenait à cœur. Elles étaient ta motivation, ce qui tu qualifiais de chez toi. Sans elles, la maison te parait vide, silencieuse, à un point que tu laisses cette colère surgir dans un cri. La bouteille que tu tiens se renverse sur le parquet tandis que tu abats tes poings dans le mur à nouveau, arrachant une bonne fraction sous l'impact. Cette force te surprend, mais tu ne t'y attardes pas plus que nécessaire, mettant le phénomène sur le dos de l'adrénaline. Les pieds baignant dans le liquide clair de ta bière, tu entends la sonnerie de ton téléphone se déclencher et c'est ce qui te ramène un peu sur terre, trouvant la force de passer les doigts sur ton visage afin de balayer les larmes qui s'y trouvent. Tu te déplaces avec la mort dans l'âme, décrochant l'appareil afin d'y répondre d'une voix rauque qui trahie comment tu te portes. « Ça ne va pas mieux, à ce que j'entends. » La voix de ta sœur vibre à l'autre bout du téléphone dans une douceur qui témoigne son inquiétude pour ta santé. « Adam, je t'ai pris un rendez-vous. S'il te plait, vas-y. » Un grognement racle ta gorge, irrité qu'elle tente encore de te conduire dans le bureau d'une psychologue. « Non, je n'ai pas besoin de me faire dire quoi faire par une inconnue. » Un soupire fait grincher la ligne. « Une fois. Juste une fois. J'ai peur pour toi et, tu pourras me répéter des millions de fois que tu vas bien, je ne te crois pas. » C'est à ton tour de soupirer, regardant le résultat de ta précédente folie. Un salon ravagé, un mur troué, une lampe brisée qui gît sur un plancher de bois franc s'imbibant de bière. Une fois. Tu vas y aller une fois afin de pouvoir lui dire que tu as essayé et qu'elle cesse de te remettre cette mauvaise idée sur le nez.

Spoiler:
 



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: journal de Jaxen   

journal de Jaxen
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum