RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
Journal de Laugh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Journal de Laugh   Sam 8 Juil - 13:31


journal de Laugh
INFORMATIONS CONNUES
✲ Son ex petite amie est est blonde et prend soin de son apparence
✲ Il a un enfant nommé Ethan
✲ Il a une sœur
✲ Son bonnet blanc lui provient de sa petite amie, l'ayant tricoté pour leur fils.
✲ Il a eu des problèmes de couple tels qui faillit porter plainte
✲ Son père est un grand avocat
✲ Sa véritable appellation est Logan Kennedy
✲ Il n'a pas souhaiter prendre part à la "fameuse guerre"
✲ Il a quitter sa maison pour ne plus avoir de problème avec l'armée
✲ À fait la rencontre d'un groupe "d'humains à don", tandis qu'il était en cavale.
✲ Parmi eux, une jeune illusionist asiatique du nom de Kass, et un gros dur du nom de Baltian.
✲ Il s'est fait kidnapper, lui et son fils par une femme recherchant des renseignements sur les gens qu'il aurait croisé.
✲ Il est un traître...
✲ Son fils s'est fait trancher la gorge face à lui par sa sœur. Vraisemblablement un vengeance.
THÉORIES
Laugh a probablement rencontré Nessie lors de son escapade dans la nature. Il est fait référence à une Illusionist asiatique : elle est la seule à remplir ses points.
Nessie est peut-être la mère du fils de Laugh (Eh non, Sherlock, désolé il va falloir poursuivre tes recherches, Nessie n'est pas la mère de l'adorable Ethan.)
Laugh faisait partie d'un groupe de survivants. Sept humains à don explique-t-il ! On peut supposer que Nessie, Balthier et Rafe en faisaient partie aussi, en observant leur souvenir faisant référence à un certain groupe. (nope, nope et nope. sorry tu vas finir par y arriver   )

✲ Lyra est peut-être son ancienne copine : elle est blonde, elle est dans la même tranche d'âge, elle est souriante et possède un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Sam 8 Juil - 13:32

UN SOUVENIR DE LAUGH
Tu t'étires longuement avant de venir frotter ton visage de tes mains, tentant de retirer la fatigue qui tire tes traits dû à ces nuits trop courtes. Découvrant l'espace vide dans le lit à tes côtés, tu quittes le cocon de chaleur pour suivre le bruit engendré par une activité humaine et ton regard ne rate pas la mince forme aux longs cheveux bruns qui viennent caresser le creux de ses reins. Le surplus de poids de la grossesse est déjà disparu, probablement par la faute de l'obsession corporelle dont elle est affligée. Sans un mot, tu te glisses derrière elle en venant enlacer tes bras autour de sa taille et ferme les yeux. Sa voix te chatouille l'oreille, te contentant d'émettre un bruit de questionnement qu'elle te retourne aussitôt. Haussant un sourcil, tes paupières se soulèvent et la voix féminine de ta petite amie continue de se faire attendre. Pourtant, ses lèvres ne bougent pas. Elles sont pincées dans une expression de profonde réflexion, ses doigts poursuivant leur travail qu'est de plier les vêtements propres. Tu t'attardes plus longuement sur ce que tu perçois de façon aussi nette que si elle parlait à haute voix et tu n'es pas certain si cela te fait le moindre sens. Suffit que je passe chez ma mère récupérer quelques trucs avant de prendre l'autoroute en direction de Nat, elle a dit qu'elle avait assez de place pour m'installer avec Ethan. Reconnaissant ce nom, tu fronces les sourcils en te détachant de sa forme. Dès que le contact physique prend fin, l’écho de sa voix cristalline meurt dans ton esprit au même moment. « Tu comptes aller quelque part, aujourd'hui ? » Ta voix se fait un peu sèche et son claquement de langue agacé te le fait bien comprendre tandis qu'elle se retourne en mettant une main contre sa hanche. « Qu'est-ce que ça peut te faire ? Tu vas encore dormir toute la journée ou sortir t'éclater comme d'habitude. » Encore une fois, tu sens la prise de tête venir pour une broutille et tu lèves les mains en l'air d'un air plus que découragé sans être capable de coudre un sourire sur tes lèvres cette fois. T'en a marre qu'elle vienne te faire chier avec son attitude de princesse. « Okay, tu sais quoi ? Dégage de chez moi et tu le laisses ici. » Elle jette le t-shirt tenu entre ses doigts avec rage, exécutant quelques pas pour venir se planter sous ton nez en pressant un index contre ton torse. « C'est mon fils. Il part avec moi. » Son prochain geste est de te gifler, une goutte qui fait débordé le vase trop plein du quotidien et tu saisis son bras au niveau du poignet. T'es pas le type le plus fort que tu connais, mais tu satures suffisamment de ses conneries pour écraser son membre entre tes doigts. « Je verrais ta gueule devant la cour. » Cette fois, ton sourire revient tirer le coin de tes lèvres. Un air moqueur puisque tu es celui dont le père est un puissant avocat et c'est avec cette pensée en tête que tu te fais un plaisir de traîner cette vermine vers la porte malgré ses protestations. Sa tête se prend le cadre de porte à la sortie, mais tu t'en balance complètement avant de la pousser dehors et lui claquer ladite porte au nez.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Sam 8 Juil - 13:33

UN SOUVENIR DE LAUGH
« Monsieur Kennedy, nous ne sommes pas votre ennemi. Nous voulons seulement vous aider. » Tu plisses le nez, secouant la tête avant d'afficher un rictus tandis que tes bras se font plus ferme autour de ton fils enveloppé dans sa couverture préférée. « Je ne suis pas intéressé. En plus, je n'ai pas l'âge requis pour que vous m'obligiez à vous suivre. Je suis également un père monoparental, ce qui fait un point de plus pour moi. Ne devriez-vous pas connaître vos propres lois ? » Malgré la confidence que tu dégages, tu souhaiterais que ton père soit là pour supporter tes paroles avec son importance d'avocat. Tu n'es qu'une pâle copie de cet homme que tu admires, les deux hommes en veston-cravate sur le seuil de ta porte l'ont très bien compris. « Les temps changent. Vous ne devriez pas prendre de décision à la légère, il en va du bien de notre beau pays. » Une moue s'inscrit sur ton visage, faisant semblant de prendre le temps de considérer leur offre avant d'ouvrir à nouveau la bouche. « Mh, tout bien réfléchi... Non, je ne vais pas vous confier Ethan pour aller crever dans votre stupide guerre. » D'une main libérée, tu tentes de leur claquer la porte de ton appartement au nez, mais un pied vient la bloquer et empêcher l'intention de se réaliser. « C'est une bien mauvaise réponse, Monsieur Kennedy. » Ils te chiffonnent à utiliser le nom que partage ta famille avec un ton qui frôle le mépris. Sans pour autant forcer l'ouverture de la porte, l'un des hommes te lance un regard noir. « Vous avez jusqu'à demain même heure, pesez bien les conséquences de la décision que vous prendrez. » Le pied se retire et tu claques la porte aussitôt sans attendre, la verrouillant d'un geste sec. Ton regard divague vers ton fils logé au creux de ton bras, ton choix déjà fait tandis que tu te diriges vers ta chambre pour retrouver ton sac de voyage. Il est hors de question que tu coopères avec ces gens qui ne veulent faire de toi que de la vulgaire chair à canon en espérant que tu crèves pour ne pas avoir à se soucier de ton existence. Pour ton bien et celui d'Ethan, tu dois avoir levé l'encre d'ici demain matin sans laisser de trace.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Sam 8 Juil - 13:34

UN SOUVENIR DE LAUGH
Une migraine carabinée t'assaille dès que tu ouvres moindrement les yeux. Utilisant tes mains pour te redresser, le sol de béton froid son ton corps explique une bonne partie de la foudroyante sensation de t'être fait écraser qui ronge tes muscles. Tu grimaces, tes sens te revenant peu à peu tandis que tu essaies de scruter la pièce sombre à tout allure sans dénicher trace de ton fils. « Eth... » Ta gorge se noue, asséchée par probablement tout le temps que tu as dû passer inconscient par terre. « Ethan ? » Bien que rauque, ta voix s'élève dans la pièce sans obtenir de réponse. Tant bien que mal, tu finis par te relever et c'est à ce moment qu'une trappe située dans la porte verrouillée s'ouvre sur le visage d'une inconnue. « T'en as mis du temps à revenir à toi. » La femme t'insulte sans même avoir à utiliser de mots blessants, mais tu t'en fiches. « Où est mon fils ? » Tu vois un sale sourire se tracer sur ses lèvres et tu approches de la porte où tu poses les mains en la fixant dans les yeux. « Il va bien. Son sort ne dépend qu'un seul facteur : ta collaboration. » Pour Ethan, tu ferais n'importe quoi. C'est donc sans hésitation que tu demandes quel genre d'aide on attend de toi. « On sait que tu as croisé quelques amis dehors, on demande simplement que tu nous aides à les retrouver. » Pendant plusieurs secondes, tu essaies d'entrer dans sa tête comme tu es parfois parvenu, mais tu dois te rendre rapidement à l'évidence que ce n'est pas du tout une capacité que tu comprends et maîtrises. « Il y a un groupe vers Gatesville, ils étaient sept à ma rencontre. Ils ont une illusionist, c'est elle qui devrait causer le plus de problèmes. Une fille asiatique, difficile à rater. » Dans l'espoir d'offrir la sécurité à ton enfant, tu es prêt à jeter n'importe qui sous le bus et c'est exactement ce que tu fais. « Montrez-moi qu'Ethan va bien et je vous dévoile tout sur ceux que j'ai vus. »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Dim 16 Juil - 11:37

UN SOUVENIR DE LAUGH
Après six longues semaines à vivre comme un vagabond, te voilà enfin apte à prendre ton souffle. C'est un répit apprécié que de te poser parmi ces inconnus en t'occupant de ton fils dans ce faux sentiment de sécurité. L'un des membres du groupe ne cesse de te fixer en aiguisant la lame de son couteau, ce qui te donne froid dans le dos, mais tu choisis de l'ignorer. Berçant Ethan dans l'optique de l'endormir pour la nuit, on vient s'asseoir à tes côtés et tu lèves les yeux sur le visage de la demoiselle asiatique qui affiche un large sourire sur ses lèvres. « Ne t'en fait pas trop avec Bastian, il est un peu... farouche. » Tu risques un regard vers le concerné qui n'a toujours pas détourné son attention de ta personne avant de choisir de plutôt poser les yeux sur la jeune femme. « Son propre frère a essayé de le poignarder, faut comprendre qu'il est pas du genre à faire confiance facilement depuis. » Elle appuie une main contre ton épaule dans un geste si doux qu'il se veut rassurant, bien que tu te fiches du passé de l'homme en question qui décide de se mêler à la conversation. « Kass, tu perds ton temps. On devrait l'échanger avec les militaires contre de la bouffe. » Décidément, tu ne peux te convaincre de supporter ce type envers qui tu glisses un regard noir. Qu'il ose tenter de porter atteinte à toi ou ton fils. Certes, il fait pratiquement trois fois ta taille, le soupçonnant fortement d'avoir été un grand sportif, ce n'est pas ce qui atténu ta volonté à te défendre en cas de besoin. « On échange personne. On ne va pas commencer à se trahir à tout vent. Tu sais ce qu'ils font des gens comme nous. » L'homme cesse d'affûter la lame de son arme en glissant enfin son regard vers la demoiselle. « Survivre, Kass. C'est notre but, le prix a payé ne peut toujours te plaire. » Cet échange commence à se faire pesant, pourtant Ethan finit par s'endormir au creux de tes bras. Après quelques secondes supplémentaires, Bastian s'éclipse pour aller rejoindre les cinq autres, te laissant seul avec Kass qui observe ton fils avec adoration. « Quel enfoiré. Il s'imagine que tout le monde va lui faire le même coup que son frère ou quoi ? » Elle hausse les épaules en se levant. « On a tous notre passé à porter. Tu devrais aller te reposer, demain on se bouge en direction de Gatesville. Les parents de Tina sont là-bas, on va peut-être pouvoir crécher quelques jours. On prendra bien soin de ce petit bonhomme. » Sur ces mots, elle t'adresse un nouveau sourire avant de se diriger vers les tentes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Sam 19 Aoû - 9:35

UN SOUVENIR DE LAUGH
Ils t'ont promis que tu allais pouvoir rentrer chez toi avec Ethan, seulement ils ont besoin de quelques heures supplémentaires pour mettre en oeuvre leur escorte afin de te sortir de leur base. Tu attends, tournes en rond dans ce qui est considéré comme une cafétéria en t'agitant face au temps qu'ils mettent à t'emmener ton fils. Tes minces affaires sont prêtes, tu es déterminé à rentrer chez toi et faire comme si tout ceci ne s'était jamais déroulé. Un vacarme retenti à travers la base, ton pouls s'excitant aussitôt et tu te précipites vers la source du bruit par crainte que ton fils soit en danger. Il y a des coups de feu, des cris, mais ce qui te glace le sang sont les rires. Un rire qui fait écho dans cet endroit dénudé de décorations, un bruit de plus en plus fort à mesure que tes pas se rapprochent des chambres. Tu l'entends alors plus clairement, cette voix qui chantonne ton prénom, ce timbre que tu reconnaîtrais parmi des millions. « Eh, Logan, où te caches-tu ? » Elle chantonne par-dessus des pleurs qui s'élèvent dans l'air et tu arrêtes ton élan. Tu ne cours plus, tu marches pas, tu es figé sur place. « Quelle surprise ce fût que d'apprendre que MON propre FRÈRE est un TRAITRE. » Le mépris dans sa voix pourrait se couper au couteau, cette haine, cette colère palpable et tu vois sa silhouette apparaître au bout du couloir. Elle n'est pas seule, une poignée d'individus derrière elle dont une personne tenant ton fils dans ses bras avec une main fermement logée sous son menton. Tu voudrais élever la voix, te mettre en action afin de défendre ton fils entre de sales mains, mais tu es paralysé par cette jeune femme au rire cristallin qui extirpe un couteau logé à la ceinture ornant ses hanches. « Qu'est-ce qu'il y a, tu as perdu ta langue maintenant ? C'est dommage. Je pensais te laisser dire adieu à ton fils. » Sa main lève la lame vers le visage d'Ethan et tu trouves la force de te jeter en avant, un geste vite stoppé par un de ses compatriotes qui vient se mettre devant le groupe pour te saisir par la gorge. Malgré ta tentative pour te débattre hors de son emprise, tu es impuissant, orienté afin d'avoir un visuel parfait sur la scène devant tes yeux. Un large sourire est dessiné sur le visage de ta sœur. « C'est dommage, j'aurais bien aimé être une tante parfaite. » Ton cœur palpite, tu veux crier sans pour autant y parvenir. Son couteau trouve cette gorge fragile déployée par la main de son acolyte, tranchant la peau pour faire couler le sang sans que son regard ne quitte jamais ton visage. « Oh, frangin. Voici le prix à payer pour tes trahisons. »


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   Mar 29 Aoû - 5:23

UN SOUVENIR DE LAUGH
Malgré tout ce qui vous attend, tu ne pourrais être plus heureux qu'en cet instant présent. À moitié assis sur le lit d'hôpital, ton regard se fond d'amour sur le portrait rosé et endormi de ton fils lové dans les bras de sa mère. Doucement, tu viens replacer la couverture qui le protège dont quelques doigts dépassaient, puis ajustes son bonnet blanc un peu trop grand soigneusement tricoté par les doigts de ta petite amie qui a trouvé un passe-temps de grossesse dans le tricot. « Logan, il va falloir se décider sur comment on le nomme. Il ne pourra pas être 'Bébé Kennedy' toute sa vie. » La voix amusée de ta copine s'élève dans un murmure craignant de réveiller le nouveau-né. Tu lèves alors le regard vers ses traits fatigués par l'accouchement, mais dont l'entêtement l'empêche de trouver sommeil. C'est dans un excès d'amour que tu te penches vers elle, déposant un baiser dans ses cheveux présentement blonds - elle n'a jamais été douée pour conserver la même couleur bien longtemps, changeant constamment tout en restant dans les teintes naturelles. « Tu voulais le nommer Ethan, non ? » Un sourire se dessine sur ses lèvres tandis que son regard croise le tien, étincelant. « T'es d'accord ? Tu disais que tu détestais ce prénom... » Il est bien vrai que ce n'est pas le choix que tu préfères, mais si c'est tout ce qu'il faut pour lui faire plaisir, tu es prêt à ce mince sacrifice. Tu t'y feras. « Je t'accorde que ça sonne très bien, Ethan Kennedy. »

Spoiler:
 



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Journal de Laugh   

Journal de Laugh
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum