RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 
Just like the river, I come back again – ft. Cloud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Judas
the dime lions
messages : 14

MessageSujet: Just like the river, I come back again – ft. Cloud   Ven 7 Juil - 12:30

Comme plusieurs personnes, Judas était du genre à aller marcher pour réfléchir. Il s’était finalement dirigé vers la plage cachée de Varakes, lieu de bénédiction pour lui qui aimait marcher pied nu à longueur de journée. Il aurait pu se faire croire que tout cela n’était qu’un hasard, que tout cela était une mauvaise blague de son subconscient, seulement… Il avait de lui-même marché jusqu’ici en sachant pertinemment que Cloud se trouverait là en train de nager. Il se trouvait ridicule de regarder son ancien camarade de loin. Même qu’il ne devrait pas du tout le regarder de la sorte. Après tout, c’était un peu pour ça qu’il était parti.

Il avait pris le soin de garder ses distances avec Cloud, surtout lorsqu’il avait commencé à penser à quitter la Church. Il aurait tôt fait de comprendre vu le pouvoir dont il avait hérité. Il ne savait pas comment le prendrait Cloud, et encore aujourd’hui, il se demandait bien comment il ferait pour lui expliquer le retournement de situation, car Cloud allait un jour le confronter. Il était comme cela. Il voulait sauver tout le monde, sans pour autant penser qu’il pourrait se blesser lui-même en se lançant tête baissé dans les situations délicates.

Et la situation était rudement délicate cette fois. Judas n’osait à peine imaginer la réaction de Cloud s’il savait la vérité, l’entière vérité. Judas se doutait bien que plus il l’évitait, plus il se douterait que quelque chose clochait, mais il se persuadait, à tort, que ça allait s’arranger de soi-même s’il trouvait les bons mots. Ça faisait déjà quelques semaines qu’ils les cherchaient ces mots. En ville, à la plage. Partout. C’était pourtant le vide. Pas de mots qui arrivaient tel une illusion pour espérer tempérer la nouvelle. Rien pour lui faire oublier que leur relation deviendrait ambiguë peu importe comment il allait l’annoncer.

Judas pensait souvent à se cacher derrière les rochers pour le regarder pour qu'il puisse trouver les morts, mais il en faisait pourtant rien, finissant juste par s'avouer que le contempler n'était pas la meilleure idée qu'il avait eu. Après tout, ce ne pouvait être une coïncidence, ils savaient tous les deux que c'était son endroit culte. Ils étaient devenus amis avec le temps, alors ils pouvaient bien se croiser et se demander des nouvelles de temps à autre, sans que tout tourne autour de son départ de la Church, pas vrai? Il l’avait espéré, mais il avait l’impression de le connaître trop bien pour que ce soit vrai.

Il s'accouda donc sur un des rochers, et soupira en se demandant s'il faisait bien d'attendre une signe ici, tout près de Cloud ou qu'il devrait plutôt remballer ses affaires et espérer le revoir seulement lorsqu'il saurait quoi dire, ou encore, lorsqu'il aurait le courage de lui dire qu'il n'avait pas seulement quitter la Church, mais qu'il était maintenant devenu un autre de ces êtres qu'il semblait amèrement détester.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cloud
church of second chance
messages : 52

MessageSujet: Re: Just like the river, I come back again – ft. Cloud   Mer 12 Juil - 19:25

Just like the river, I come back again
JUDAS & CLOUD
Tes yeux se braquent sur le ciel au large bagage de nuage et ton corps embarque dans les vagues. La nuit a posé son linceul sur la nature à l'armure dangereuse mais ton envie est aventureuse. La fin de la journée accompagne une excitation délibérée et une frustration libérée. Après toutes ces conneries, cette vie à la folie récurrente, redondante, tu as besoin de nager non pas dans cet océan d'incertitude mais dans cette mer de solitude. Personne qui te touche, personne pour faire mouche et te tirer loin des innombrables couches de ton délire louche. L'écume de tes souvenirs aux coins des cases vides de ta caboche aussi lourde que de la roche, ne t'empêche pas d'avancer et de contre-attaquer face à cette réalité que tu vois dorée mais que d'autres aiment plonger dans l'obscurité.

Comme chaque soir après le taf, tu vas détendre tes muscles dans l'eau froide. Et comme tous les soirs, tu t'éternises, tu t'enlises dans les vagues, tu divagues. Tu repenses à mille et une choses dans la prose qui compose tes pensées loin d'être roses. Comme chaque jour ça se bouscule dans tête comme les gestes se bousculent dans ton corps. Ton cerveau ne tient pas plus en place que le reste mais rien de constructif ne ressort de ces pensées vives qui t'enivrent. Tu essayes de ne pas penser à ce qui te préoccupe le plus en ce moment et ce depuis quelques semaines. Tu te démènes pour être trop fatigué afin que la graine de tes pensées se cantonne au mur de tes priorités. Pourtant ça flotte dans ta tête comme une ombre menaçante.

Et tu t'arrêtes dans l'eau quand son prénom surgit brutalement dans ton esprit occupé. Judas. Ou Jude comme tu l'as toujours appelé. T'es pas du genre à te préoccuper de ce que les gens choisissent de faire mais pour lui... C'est différent, ça l'a toujours été puisque c'est le seul qui t'a intrigué, le seul avec qui tu as tissé un lien qui pourtant semble si fragile. Il est fissuré et tu aimerais ne pas t'en soucier mais ça revient sans arrêt. Tu reprends du mouvement parce que ce que tu aimerais que Dieu te fasse à nouveau oublier, c'est bien ça. Tu sors de l'eau, les sourcils froncés. Les frissons qui te parcourent ne sont qu'un détail. Tu brailles après ta maladresse quand celle-ci te fait, comme d'habitude, tomber dans le sable alors que tu t'habilles. Et alors que tu t'étales sans douceur sur le sol, tu perçois un bruit et une ombre qui attirent ton attention tellement dispersée. Curieux et impulsif, tu ne prends pas le temps de la réflexion et tu vas voir ce que c'est et quelle n'est pas ta surprise de découvrir le sujet des pensées que tu ne veux même pas effleurer, planqué derrière un rocher ?

❝ Jude ? ❞

code by bat'phanie


Just like the river, I come back again – ft. Cloud
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GayZor support'sitoire // Come back
» 2010 Michael J.Fox Back to the Future spécial 25 ans !
» Chicago Bulls ... are back to business
» *Back to the ruins par tifil
» probleme ecran de projection rapid river

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum