RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
please don't take off my mask. (arsène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Arsène
only serving myself
messages : 50

MessageSujet: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 13:37


ARSÈNE  
ÂGE & DATE D'ANNIVERSAIRE ✲ 26 ans, né le 3 juin PRÉSENT(E) À VARAKES DEPUIS ✲ mars 2017, en début de mois EMPLOI ✲ vendeur d’antiquités, artiste . ACCENT / LANGUES PARLÉ(ES) ✲ anglais, japonais, hongrois ORIENTATION SEXUELLE ✲ le charme des hommes ne le laisse pas insensible. une pureté artistique qui correspond au standard. comme une pyramide, en quelque sorte, dirait-il. Oui oui. une pyramide. PARTICULARITÉ PHYSIQUE ✲ a une cicatrice au lobe droit, un grain de beauté juste au dessus de son nombril. POUVOIR ✲ illusionist OBJETS PERSONNELS ✲ Une plume, un carnet bleu aux pages blanches et déchirées, une boucle d’oreille en forme de sabre, un porte clé petit cochon bleu MANIES ✲ se gratter la main gauche jusqu’au sang, effleurer son lobe droit, faire un rectangle avec ses mains pour regarder le décor à travers. AFFILIATION ✲ aucune TRONCHE AVATARIENNE ✲ dane dehaan

I R L
PSEUDO/PRÉNOM ✲ kefka PAYS ✲ france. FRÉQUENCE DE CONNEXION ✲ deux/trois fois par semaine. LONGUEUR DE RP PRÉFÉRÉE ✲ entre moyen et long ! mais ça peut vraiment varier d’un jour à un autre DERNIER MOT ✲ il y a du sable sur mes chaussures.
✲ QUELLE A ÉTÉ TA RÉACTION LORSQUE TU AS REPRIS CONSCIENCE DANS TA CHAMBRE ?
Ma main gauche. Démangeaisons, pas sur la peau, mais à l’intérieur. Comme si je creusais pour chercher un trésor enfoui au fond de mon être. Comme si je grattais, à m’en faire saigner. Comme si je cherchais à réveiller ce qui sommeil au plus profond de ma chair. Mais sans la douleur qui vient avec. Et la lumière, les rayons de la lune tapent sur mes veines. Mais la lune, je ne la vois pas. Non. Ce n’est pas la lune, ce n’est que la faible lumière vrombissante des néons qui s’éclate, là, contre ma chair. Puis voilà que je pose mes doigts sur mon ventre. Ce n’est pas le néon qui fait ce bruit qui ronfle, ronfle sans arrêt. C’est mon estomac, vide, qui attend son plat chaud impatiemment. Quelle heure est-il ? Est-ce que c’est l’heure du repas, déjà ? Pourquoi est-ce que j’ai faim ? Je referme les yeux, reprends mon souffle,  puis me redresse pour découvrir mon corps nu, croiser mon regard dans un miroir. Miroir. Un reflet. Mes doigts se portent vers mon oreille droite, puis sur mon menton. Sur mes cheveux, sur mes lèvres. Sur mon torse, sur mon cœur. Les battements me font sursauter, un instant. Je dois me reprendre. Je dois me réveiller.

Réveille-toi.
Allez.
Cherche au fond de ton être, cherche la lueur du réveil.
Cherche.
Mais non. Mon cœur bat. Mon cœur est là. Je ne rêve pas.
Et je saigne. Ma main gauche là, le sang qui coule par terre. Mais mon oreille saigne aussi. Le lobe. L’oreille droite. Oui.
Mais au fait. Où est-ce que je suis ?

Autour de moi, la salle est vide, juste quelques meubles, des vêtements pliés sur une chaise. Mon ventre gronde encore, comme une tempête. L’orage vibre en moi, mes os sont agités sous les éclairs, j’ai froid, j’ai faim. Je mets mes vêtements. Je n’ai pas à manger. Je dois attendre l’heure du dîner. Je crois. Mais quelle heure est-il ?

✲ COMMENT OCCUPES-TU TON TEMPS LIBRE DANS LA VILLE? Je marche et je regarde le décor. Chaleureux et accueillant, pour un être comme moi. Des couleurs qui m’apaisent, des portraits qui s’agitent, du monde un peu partout. Des nouveaux visages, des regards, des sourires, des voix qui sonnent en mon être, le font vibrer, font trembler mes mains, nourrissent mon plaisir et mon envie insatiable d’écrire. Et je sors mon carnet, ce crayon que je me suis acheté mais. Rien. Rien, comme toujours. Alors je regard, j’erre, j’essaye, mais rien. La page blanche me fixe, j’y dessine un trait. Moins blanche. Mais toujours aussi vide. Aussi vide que mes pensées. Pourquoi faut-il que tout s’en aille quand je prends ce bout de papier ? Les mots me hantent comme des démons, tournent et retournent autour de moi, tournent et retournent autour des autres, mais impossible de les dompter, ils s’enfuient dans un rire moqueur quand je veux les mettre dans leur enclot.

Alors je préfère arrêter, ranger mon carnet, ranger ce crayon, ranger mes envies, les faire taire et marcher. Marcher jusqu’à la petite boutique. C’est là que je m’occupe. Je regarde les objets du passé et j’en ris. Je connais mieux le passé de ces choses en les regardant que le mien. Ils sont un miroir sur le monde, un miroir sur la vie. Alors que je ne suis que le reflet flou d’un être que l’on voit à travers une fenêtre, ce reflet qui montre l’extérieur plus que nous-mêmes. Ce reflet qui nous donne l’aspect d’un fantôme. Ce reflet aussi vide que l’être que nous sommes au fin fond de nous. Parfois, je leur donne un nom affectueux. Je me dis que tout le monde aimerait avoir un passé aussi riche qu’eux. Je me dis que tout le monde pourrait partager autant de choses, que tout le monde voudrait dévoiler sa vie aussi aisément que ces objets, petits ou gros, abîmés ou non.

Il y en a juste un que j’ai fini par prendre chez moi. Un plus gros cochon en argent qui accompagne mon porte clé, sur l’étagère de mon petit salon, chez moi. Je l’ai appelé King.

✲ QUE PENSES-TU DE TON POUVOIR? Je me demande si je devrais l’utiliser. Le monde autour de moi m’est si nouveau, si beau, si pittoresque. Pourquoi vouloir l’alterner ?  Pourquoi avoir telle volonté ? Errer sur les plages me donne de nouvelles sensations, passer mes mains dans les feuilles me fait frissonner. Pourtant j’utilise ce don. Car si la beauté de cette nature et de ces endroits autour de moi satisfait mes yeux, cela ne convient pas à mon être intérieur, celui qui ne dort jamais, celui qui veut écrire, écrire, écrire, écrire, écrire. Cet être qui a faim de lettres, qui a faim de syllabes, de métaphores et comparaisons, oxymores et rythmes ternaires. C’est ce moi insatiable qui, finalement, me force à aller ailleurs, à changer les choses, difficilement, quand je m’ennuie, quand je ne dors pas, quand je suis tout seul.

Sur la plage.
J’essaye de m’offrir des voies sous les océans, de deviner ce qu’il s’y trouve, j’y trace des pyramides, des grottes glacées.

Chez moi.
Mais c’est toujours le même décor qui revient. Les cerisiers en fleurs. Un lac. Une vision apaisante. Une vision aussi troublante. Car quoi que je fasse, elle aime revenir.

Je déteste ce pouvoir.
Oui, finalement, je le déteste. Car ma faim ne fait que grandir quand je ne l’utilise pas. Et car je tremble jusqu’à en pleurer quand les fleurs de cerisier tombent sur mes draps.

✲ QUELLES SONT TES RELATIONS AVEC LES GENS DE VARAKES? Chaque personne est une œuvre d’art que je pourrais exposer dans ma boutique si elles avaient encore un passé. Malheureusement, une œuvre d’art sans vie n’est pas de l’art. Ni même une œuvre. Juste une toile attendant sa peinture bien sagement. De l’argile attendant d’être modelée. Une feuille de papier attendant des vers et des pieds. C’est ce que nous sommes tous ici. Et j’aimerais aider à modeler, écrire, peindre les souvenirs. Mais comment pourrais-je même le faire si rien ne nous vient à l’esprit ? Si tout ce qui nous reste n’est que douleur, larmes et parfois sourires ? Si tout ce qui nous reste n’est que vide et espace dans l’infini, des silences et des hésitations maladroites, des maux de tête ? Je veux peindre pour aider. Je veux sculpter, écrire, pour que plus jamais quelqu’un oublie ce qu’il a pu se passer.

Au final, je me contente de dessiner pour ceux qui en ont besoin. Je ne sais si les autres ont besoin de moi. Je ne sais si j’ai besoin d’eux. Mais je suis là quand on essaye de se souvenir. Je veux placer ce qu’il manque sur la coquille vide pour aider chaque personne à redevenir, doucement mais surement, l’œuvre d’art qu’ils étaient par le passé.

✲ COMMENT TE SENS-TU PAR RAPPORT À LA PERTE DE TES SOUVENIRS? Je renais de mes cendres, tel un phénix. Bien des personnes pourraient s’identifier à cette image. Mais de quoi sont faites mes cendres ? De blessures, ou bien de rires ? Sont-ce même mes cendres ? Je ne puis être vu comme un phénix. Je ne suis pas aussi majestueux. Et je ne suis pas digne de renaître.
Je sens que cette perte me force à creuser davantage mais pour atterrir sur ce même rocher qui bloque le passage, qui me bloque la route. Je dois le contourner mais chaque essai se solde sur un échec.
Et c’est douloureux.
Ca fait mal.
Je ne sais plus si je veux me souvenir de ce pourquoi j’ai cette cicatrice sur l’oreille.
Ce pourquoi effleurer le grain de beauté sur mon ventre me fait rire.
Je ne sais pas.
Mais pourtant.
C’est là.
« courte citation à propos du personnage/sa mentalité »
il suffit d'ajouter "checked" avant le > de la réponse voulue.
✲ LAQUELLE DES TROIS AFFIRMATIONS SUIVANTES TE CORRESPOND LE MIEUX ?
La famille prime sur tout et tu as espoir de découvrir si tu en as bien une puisqu'elle te manque sans même en avoir le moindre souvenir.
Les amis avant tout, car tu as choisi ces gens pour qu'ils fassent partie de ta vie plutôt qu'ils te soient imposés par le sang.
Tu es la chose la plus précieuse à tes yeux. C'est toi d'abord et après, peut-être, les autres.

✲ COCHE LE MOT QUE TU PRÉFÈRES POUR TE DÉCRIRE.
altruiste.
égoïste.
exploiteur.
opportuniste.

✲ TON AMI TE SIGNALE QUELQUE CHOSE D'ANORMAL DANS LES PARAGES, TU...
Lui rétorques que vous êtes paranormaux en votre genre.
Hausses les épaules sans rien répondre ; ce ne sont pas tes affaires et tu ne veux pas te mêler à ce qui ne te regarde pas directement.
Es le premier à te jeter dans le feu de l'action pour découvrir le fond de l'histoire.
N'as rien entendu parce que tu étais trop concentré à fixer le néon qui clignote au bout du couloir.



(dans une page perdue de son carnet, écris à Varakes)


(Plume, 1°)

Tu joins les mains, écris ces vers,
Sur cette feuille, le vide s’installe
Tes  doigts te brulent, tu les resserres.
Aussi endormi que ton esprit animal.

Les plumes tombent le long de la plage,
Contemplation, brûlent sur le sable.
Les mots s’emballent, telle la rage
Qui renait en ton être misérable

Relève-toi ! Envole-toi !
Mémoire disparue mais envie invaincue,
Redresse-toi ! Redeviens Roi !
Ecris, ne sois pas ce poète déchu.

Car tu le sais, tu vaux bien mieux
Que ce millier de plumes perdu dans les cieux.

(Rose, 2°)

Le vent coule dans tes veines,
Un million de pétales glissent sur ta peau,
Mais tu restes là, tu es capitaine
Le ciel, tu glisses sur ses flots.

Les couleurs s’envolent avec toi,
Un tourbillon de roses dans l’infini.
Tu caresses leurs éclats de soie,
Dirige ce navire tel ta vie.

Les feuilles se mêlent et s’entremêlent,
Prises d’amour, elles se caressent,
Elles naviguent de plus belle
Jusqu’à attendre ta tendresse.

Rien que pour toi, tu crées cette mer
Et jusqu’à la fin, tu espères.


(Dune, 3°)
Aussi vide que l’espace,
Aussi pâle que la lune,
J’avance plein de grâce,
Je me glisse dans la dune.

Il suffit d’une fois pour comprendre,
Un geste pour apprécier,
Il suffit d’une fois pour apprendre,
Un baiser pour t’aimer.

Caresses du bout de tes doigts,
Murmures aux creux des reins,
Tu t’élances et fais enfin de moi
L’homme dont tu possèdes tous les biens.

Mais si ma vie était avant vaine,
Avec toi, à présent, elle est bien plus sereine.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Karma
the dime lions
messages : 253

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 13:38

DAAAAAAAAAAAANE
j'edit une fois que j'ai lu

edit: c'est beau la poésie
j'aime beaucoup ta façon d'écrire et arsène m'a l'air très intéressant



she knew exactly what she intended to leave behind when she was gone. damage.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Arsène
only serving myself
messages : 50

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 14:07

    Hello
    Merci beaucoup ! Je suis contente qu'Arsène plaise ! J'ai hâte de pouvoir développer mon nouveau petit protégé sur ce parfait forum
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 14:47

oooh un poète
Bienvenuuue !
j’aime beaucoup tes objets personnels, surtout le porte clé petit cochon bleu
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Carmélo
the royal cobras
messages : 1005

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 18:07


CONGRATULATION, YOU'RE ONE OF US
déjà bienvenue à toi (officiellement )
ensuite, ce personnage me met tellement en joie j'ai toujours trouvé que dane donnait réellement matière à faire de beaux personnages et tu l'as respecté pour lui donner une vraie âme
et puis, artiste et illusionniste, toi et moi faut qu'on parle lien
bref, j'adore vraiment ce que tu as fait ce personnage et sur ce, je filouille te mettre ta couleur
enjoy
On se l'avouera, le plus difficile est enfin terminé!

Tu peux dès maintenant créer ta fiche de liens afin de te trouver des amis. Tu peux aussi chercher un rp, demander ton logement, créer ton téléphone. Par contre, n'oublie pas de recenser ton emploi et tes allégeances.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à te référer à la faq qui sera régulièrement mise à jour, ou à envoyer un mp à l'un des administrateurs!



Honey, I wanna break you, I wanna throw you to the hounds. I gotta hurt you. I gotta hear it from your mouth Boy, I wanna taste you. wanna skin you with my tongue. Desire. I'm gonna kill you. I'm gonna tear into your soul.

I want to touch you, I wanna breathe into your well. I gotta bring you to my hell
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Absynthe
only serving myself
messages : 208

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 19:03

arsène a écrit:
Si tout ce qui nous reste n’est que douleur, larmes et parfois sourires ? Si tout ce qui nous reste n’est que vide et espace dans l’infini, des silences et des hésitations maladroites, des maux de tête ? Je veux peindre pour aider. Je veux sculpter, écrire, pour que plus jamais quelqu’un oublie ce qu’il a pu se passer.

t'es chou j'adore.
bienvenue bel illusionniste.
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Dim 25 Juin - 21:21

Cette musique et cette façon d'écrire.. ma foi
Bienvenue parmi nous
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Arsène
only serving myself
messages : 50

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Lun 26 Juin - 4:58

    Merci à tous

    Je suis ravie que mon petit artiste vous plaise Il a encore tant de choses à vous dévoiler
    Je vais de ce pas faire ma fiche de lienset harceler toutes vos fiches
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 740

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Lun 26 Juin - 6:47

BIENVENUE PAR ICI
DANE + LE PSEUDO très bon choix
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 395

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Lun 26 Juin - 8:34

Excellent choix d'avatar!!!!!
Bienvenue ! Un peu en retard, mais bienvenue


you're dancing your pain (you're praticly dead)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ophelia
church of second chance
messages : 1344

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Lun 26 Juin - 17:19

j'arrive après la guerre moi aussi
mais ta plume bienvenue ici & amuse toi bien parmi nous I love you


no, i'd rather pretend
i'm something better than these broken parts pretend i'm something other than this mess that i am 'cause then i don't have to look at it and no one gets to look at it ©lazare.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Arsène
only serving myself
messages : 50

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Mar 27 Juin - 14:09

    Merci beaucoup il me tarde de rp avec vous tous !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Rafe
church of second chance
messages : 415

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   Mer 28 Juin - 9:35

je suis à la bourre
bienvenue parmi nous


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: please don't take off my mask. (arsène)   

please don't take off my mask. (arsène)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Software] Jeux Bonus d'après BIONICLE 1, le Mask de Lumière. (y compris un test de "Toa" )
» Zelda Majora's Mask - L'aube du 4EM JOUR !
» [Story] Mask of doom
» Majora's mask sur la 3DS : possible ?
» The Mask.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum