RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
all about wings // (Ullade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: all about wings // (Ullade)   Lun 19 Juin - 10:07

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu dois absolument penser à autre chose et éviter de tourner en rond. Explorer la ville, c’est bien, mais même si tu es loin d’avoir encore tout vu, le boulot de la nuit dernière t’a tout bonnement lessivé et tu ne te sens pas l’âme d’un explorateur en ce jour ensoleillé. Plus enclin à vivre la nuit que le jour, c’est tout naturellement et sur un coup de tête que tu as décidé, au lieu de traînasser dans ton lit, de filer tout droit vers la salle de sport la plus proche. Depuis lors, les minutes s’enchainent et la sueur imbibe lentement mais sûrement ton T-shirt au niveau du dos. Tu cours pour ne pas réfléchir, vas presque jusqu’à martyriser tes muscles pour ne pas songer à ces vides qui t’envahissent le crâne. Cela fait quelques jours que Blue, ton voisin de palier, t’évite et que tu n’en comprends pas les raisons. Au fond, ça ne devrait pas te contrarier autant mais tu sens en ton for intérieur que quelque chose ne va pas à son sujet et tu aimerais pouvoir faire quelque chose.

Bien évidemment, tu n’es pas le seul homme à avoir décidé de meurtrir un peu ton corps, nombreuses sont les âmes qui errent sur les différentes machines, hommes ou femmes compris. Il y en a néanmoins un qui attire subitement ton regard alors que tu termines tes vingt minutes de courses. Attrapant une serviette que tu viens passer sur ton visage, tu descends du tapis pour venir te positionner loin de lui et de sa machine. La raison de ta curiosité ? Le tatouage qu’il arbore dans le dos. Ce n’est pas nécessairement les même traits ou le même style, mais la résultante est le même, ce type a deux ailes d’anges similaires aux tiennes dans le dos. Hasard ou coïncidence ? Tu demeures définitivement perplexe et n’as pas froid aux yeux, buvant une gorgée d’eau.

« Hey. » que tu commences en posant tes prunelles bicolores sur la silhouette du jeune homme. « La question va peut-être te paraître déplacée mais… Tu sais d’où vient le tatouage dans ton dos ? ». Tu n’es visiblement pas du genre à tourner autour du pot, ça, c’est quelque chose que tu as parfaitement compris en un laps de temps de deux semaines.

N’espérant pas une réponse révolutionnaire face à ton interrogation, une part de toi veut tout de même y croire. Croire que toutes les personnes présentes dans cette ville ne sont pas entièrement et aussi amnésiques que toi.  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 19 Juin - 13:50

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Debout devant le miroir de ma salle de bain, je me contemplais sous toutes les coutures. Il n'y avait rien qui dépassait et pourtant, la balance que j'avais acheté il y a deux jours indiquait bien que j'avais pris du poids. Les petits plats de Link étaient délicieux mais ce n'était pas bon pour la ligne. Peut être que je devrais songer à faire la diète pendant quelques jours. Ce n'était pourtant pas faute de marcher tous les jours. J'allai au travail en bus mais je rentrais à pied. Et puis le reste du temps je visitais la ville - en évitant les quartiers malfamés, je n'étais pas suicidaire. Manifestement ce n'était pas suffisant puisque j'avais pris cinq cent grammes. La moitié d'un kilo, c'était énorme. Je devais faire plus d'exercice. Heureusement cette bulle avait une stade de sport. Vu l'heure il n'y aurait pas grand monde. En même temps s'entrainer là bas, c'était plutôt une action solitaire. Il n'y avait donc aucun risque que l'on vienne m'embêter. Au pire, je pourrai faire comme si j'étais sourd.
Laissant ma moue contrarié pour un sourire satisfait de mon idée, je partais dans ma chambre finir de m'habiller. Le sol de ma chambre était recouvert de vêtement jusqu'à ce que je finisse par mettre la main sur un short de sport propre. Mon panier à linge commençait à déborder, il allait falloir que je pense à faire une machine. Mais là, j'avais la flemme et une chose plus importante à perdre, que du temps pour du ménage.

Le stade olympique où résidait les salles de sport était en plus dans ma zone, que demander de plus ? Même pas besoin de traverser toute la ville. Et je pouvais aussi aisément faire une fuite jusqu'à chez moi. Au cas où. Sifflotant jusqu'à ma destination non lointaine, je regardais un instant les personnes présentes en train de s'exercer. Tapis de cours, haltère et autres machines de tortures remplissaient la pièce. Et ça sentait la sueur à dix kilomètres. Qu'est ce qu'il ne fallait pas faire pour maigrir franchement...

J'avais opté pour un tapis de course, le plus simple à utiliser. Et puis comme j'aimais marcher à la base. Je courais donc tranquillement dans mon coin, ne me préoccupant absolument pas de ce qui m'entourait. Enfin, jusqu'à ce qu'un "hey" me parvienne. Curieux de savoir ce qu'on me voulait, je m'arrêtais et me retournais pour faire face à un gars vachement musclé. Comparé à lui je ressemblait à une tartine de beurre.

- Hé ?

Je m'étais attendu à tout, vraiment tout mais pas à cette question. J'espérais que ce n'était pas une nouvelle technique de drague. Mais en tout les cas, malheureusement , je n'avais aucune idée d'où ce tatouage provenait. Peut être une envie de rébellion ?

- Aucune idée, pourquoi ? Tu veux faire le même ?

Etant de face, je n'avais pas vu qu'il en avait aussi un dans le dos. C'était à vrai dire aussi la première fois qu'on m'interrogeais là dessus. D'habitude il était caché quand je n'étais pas chez moi. C'était aussi quelque part frustrant de ne pas être capable de se souvenir d'un truc aussi important et douloureux.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mar 20 Juin - 4:58

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Nul doute que si tu avais été en mesure d’entendre ses pensées, celle de la tartine au beurre t’aurait fait sourire malgré toi. Tu n’es pas moqueur, pas nécessairement, du moins à ce sujet-là mais la comparaison aurait été tellement inattendue que tu n’aurais pu retenir ce sourire de venir se coller sur tes lèvres. Tu ne sais pas vraiment ce qui t’a pris de venir adresser la parole à une pauvre âme comme la tienne venue se faire suer dans un but qui n’appartient qu’à lui. Ni la manière dont tu lances ton hey et poses ta question sans même te présenter. Tu en oublies les bonnes manières mais le fait est que tout t’intrigue, constamment. Tu te poses beaucoup trop de question. En soi, ainsi positionné face à Ulli, serviette autour du cou et cheveux un tantinet humides, tu ne t’attends pas spécialement à ce qu’il t’offre la réponse du siècle, en réalité il pourrait tout bonnement t’envoyer chier que tu ne serais pas vexé et le comprendrait. Toutefois, il semblerait qu’il ne s’agisse ni de l’un ni de l’autre, et ta question surprenante se voit retourner une toute autre question surprenante. Penchant la tête sur le côté tu signes à la négative. « Je ne pense pas avoir besoin de prendre rendez-vous… ». Pour appuyer tes dires, tu te retournes et soulève ton t-shirt jusqu’en haut, dévoilant ainsi par la même occasion ton tatouage à un parfait inconnu que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam. « Ils ne sont pas à cent pour cent identiques mais je n’ai pas pu m’empêcher de me demander s’il n’y aurait pas un potentiel lien. Un lien quelconque, j’en sais rien. ». Passant une main dans tes cheveux tu soupires. « Je me pose sans doute trop de questions. ». Ou tu soupçonnes sans doute un peu trop cette ville autour de toi d’être un leurre ou un élément qui cloche dans le décor. Tout est bien trop fait pour que…

« J’essaie de trouver un sens à tout ça. » que tu rétorques en haussant les épaules. « Ouais… Je suis plutôt nouveau dans le coin. ». Et cette fois-ci tu le laisses étirer tes traits, ton sourire, mais ce n’est en aucun cas une tentative de drague. Tu te poses simplement trop de questions, il est vrai.      

Lentement, tu éponges une nouvelle fois ton visage après avoir laissé retomber ton t-shirt sur ton dos. Pour le coup, tu te sens un peu idiot. « Je n’aurais pas dû t’importuner pour ça. Désolé. ». Tes paroles sont sincères, tu es sans doute un peu trop impulsif et ne réfléchit aux conséquences qu’après coup, ça te vaudra probablement des ennuis, tu en es conscient, mais tu demeures irrémédiablement intrigué. A moins de ne pas avoir fait preuve d’originalité en choisissant ce tatouage, tu ne peux t’empêcher de trouver étrange le fait que tu croises sur ton chemin quelqu’un qui en a un similaire. Bordel, mais qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mar 20 Juin - 16:28

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Je m'étais dit que j'ignorerai les perturbateurs de ma séance de sport, mais la curiosité avait été plus forte. Bonne ou mauvaise chose, je ne savais pas trop pour l'instant. Mon interlocuteur ne semblait pas méchant et pas non plus gay. Vu le taux de testostérone qu'il dégageait. C'était un soucis en moins. Il était un peu étrange de faire une fixette sur mon tatouage mais lorsqu'il se retournai pour me montrer son dos nu en soulevant son vêtement, je comprenais pourquoi. Ou du moins un petit peu. Il ne me serait jamais venu à l'esprit de soupçonner toutes les personnes qui disposerait d'un tatouage d'ailes d'anges dans le dos. Déjà parce qu'il faudrait demander à ces gens de se mettre torse nu, et je ne tenais pas vraiment à voir tout ça.

- Un lien ? Ca serait bizarre comme liaison

Et qui se faisait des tatouages du même genre à part des sectes ? Je ne me voyais absolument pas appartenir à un quelconque groupe dans le passé. Déjà qu'actuellement j'étais dans le camp des neutres. Vu ce que je voyais tous les jours défilés dans mon travail, j'avais bien fait de n'avoir pris partie pour personne. Ils étaient tous dingue en plus.

- Il n'y a pas vraiment de sens. Enfin, il doit bien y avoir une raison pour laquelle on se retrouve là dedans. Peut être qu'on est des sortes de cobayes...Mais je comprend que tu sois paumé, j'étais pas mieux à mon réveil


Avouais je avec un petit sourire forcé. Et puis ensuite je n'avais pas eu d'autres choix que de prendre les clés laissées et mon identité chiffrée. Le fait d'être nouveau ou non, ne changeait rien. On étais tous coincé dans une même ville sans aucun souvenir d'avant ici. Il s'excusait de m'avoir embêté pour ça. Si il savait que c'était mieux que toutes les autres fois où on m'avait importuné.

-  Je m'appelle Ulli au fait, même si j'aurai pu me nommer "hey" vu le nombre de fois qu'on m'a interpellé ainsi

Une vague tentative de plaisanterie. J'avais un humour assez étrange parfois que seul moi comprenais. Il fallait dire que je n'avais pas non plus grand monde avec qui rigoler. Je me baissai pour prendre ma bouteille d'eau dans mon sac avant d'en boire une longue gorgée. Une fois ma soif épanché je regardais Wade, penchant légèrement la tête sur le côté.

- Et donc, tu crois qu'on devrait former un gang ? Celui des anges déchues, passer une annonce pour voir si on est que deux amateurs de tatouage ?


Je n'avais pas vraiment l'esprit de groupe mais bon. Ca pouvait être amusant un groupe seulement remplie de personne qui avait un tatouage en commun.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mer 21 Juin - 3:33

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu devrais lâcher prise et abandonner l’idée d’essayer de comprendre, juste construire ta vie autour de ce que tu sais et ce qu’elle te réserve. Il y a néanmoins encore énormément de choses qui te dépassent. Les paroles d’Ulli trouvent écho et tu réalises combien, en soi, tes pensées étaient un peu idiotes. Celles de croire qu’il y aurait un potentiel lien entre vous. Comme lui, tu ne te sens pas comme appartenant à une quelconque secte ou même un gang, tu te sens plutôt être cet électron libre qui vogue au gré du vent, mais ce n’est qu’une impression, peut-être que dans le passé tu étais différent. Tu n’en sais rien, et au fond c’est bien là tout le problème. « J’avoue. ». Oui, ce serait clairement bizarre surtout que vos tatouages respectifs ne sont pas une copie conforme à l’identique, mais allez savoir ce que vous aviez bien pu faire à l’époque pour décider de vous infliger ça !

Être coincé dans cette ville avec la mémoire effacée semble être votre lot à tous, et bien que tu ne l’avoues pas, le fait d’être un tantinet compris semble soulager le poids de ton âme. Oui, tu allais vraiment devoir apprendre à lâcher prise afin de pouvoir avancer, sans quoi tu ne cesseras de te ronger pour rien. Aussitôt tu t’excuses de l’avoir embêté pour une question  aussi saugrenue mais le jeune homme en profite pour faire les salutations que tu as esquivées dans la balance. A sa remarque tu ne peux te retenir de sourire jusqu’à rire légèrement. « Désolé… » que tu t’excuses encore en conservant ton sourire, un peu moins solennel et froid qu’au premier abord. « Wade. ». Tu lui tends la main dans une salutation plus que formelle, ça tu ne l’as pas oublié, puis tu penches la tête sur le côté en plissant le nez face à sa question. « Les anges déchus ? ». Un nouveau sourire réapparait sur tes traits tandis que tu grimpes sur le tapis de course à côté du sien sans le mettre en route, juste histoire de t’accouder à quelque chose. « Ca pourrait être une idée mais je crains que tous les tatoués du coin débarquent et je ne sais pas toi mais je ne tiendrais pas à faire équipe avec quelqu’un qui a un tatouage en forme de cœur à l’effigie de « maman » sur la poitrine. ». Toi aussi tu peux faire dans l’humour, d’ailleurs, tu ricanes face à ta propre connerie. Dieu que vous êtes dans la merde.

« Ca fait combien de temps que t’es là ? ». Après tout ça t’intéresse, et ça te permets également de discuter au lieu de rester enfermé chez toi ou en train d’errer dans les rues. Même si, bien évidemment, discuter autour d’une bière est toujours mieux qu’au beau milieu d’une salle de sport.      


Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mer 21 Juin - 16:11

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Moi aussi j'aimerai bien aussi savoir pourquoi j'avais un tel tatouage dans le dos. Il était même pas petit, non, ça prenait toute la place. Il était donc impossible de ne pas le voir quand je ne portais pas de haut. Allez savoir pourquoi j'avais décidé de faire une telle chose dans ma vie antérieure. Je le saurai probablement jamais tout comme mon interlocuteur. C'était bien pour ça que j'avais arrêté de me poser un tas de questions, qui au final servait juste à donner une affreuse migraine. Cette envie je la comprenais donc aisément. Chacun d'entre nous avait surement dû s'interroger dès les premiers instants où on avait récupéré tous nos sens. Je me rappelais très bien de l'horrible mal de tête que j'avais eu en me réveillant. Et cette peur qui m'avais saisi quand j'avais remarqué que je n'arrivais pas à me souvenir de ce que je faisais là. La mort aurait été une bonne raison si en quittant la chambre je n'avais pas fait la connaissance d'autres amnésique. C'était loin d'être rassurant de constater qu'on était pas le seul, contrairement à ce que l'on pouvait imaginer. C'était pire de mon point de vue. Ce n'était pas juste une coïncidence.
Et ce nouveau pouvoir qui me gâchais ma nouvelle vie. Je n'étais pas un superhéros franchement. Je n'avais pas besoin de savoir ce que pensait les autres ni ce qu'il ressentait. En plus, ça attirait des problèmes. J'espérais donc que Wade ne prendrait pas mal le fait que je ne lui serrais pas la main qu'il m'avait tendu pour se présenter. Ce n'était pas contre lui. Enfin, si, un peu. Parce qu'il était vivant.

- Désolé, je suis haptophobe

Ce n'était pas totalement un mensonge. J'avais vraiment développé une crainte du contact physique avec les autres au final. Je pouvais dire merci à mon pouvoir. Ca ne m'empêchait cependant pas de discuter quand j'en avais l'envie.C'était donc pour blaguer que j'avais proposé de faire un gang et de recruter d'autres personnes comme "nous".

- Au moins celui là il sait qu'il a une maman qu'il aime

Rétorquais je avec un sourire en coin. Ce genre de tatouage était ridicule mais au moins il avait une signification bien précise comparé aux miens ou à celui de Wade.

- Ca fait un mois, et toi ça doit pas faire longtemps je pense, j'ai tort ?

Vu qu'il en était encore au stade à se poser des tas de questions, je supposais que ça faisait peut être une semaine ou deux. Et puis sa tête ne me disait rien. Vu ses muscles, c'était surement un adepte du sport, mais je l'avais jamais croisé dans la Zone Industrielle en rentrant chez moi.

- Tu veux pas aller discuter dehors ? Ca pue la sueur ici c'est désagréable


Je proposais ça comme si je l'invitais à dîner. Ne me préoccupant absolument pas que mes propos pouvaient heurter la sensibilités des personnes qui m'aurait entendu. J'étais ainsi, et c'était surement pour ça qu'on me voyait comme un connard parfois.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


I.R.F
mister see everything
messages : 324

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mer 21 Juin - 21:00

SOUVENIR D'ULLI
Les rayons du soleil éclairent ta peau pâle et font briller les gouttes qui parsèment la surface de tes muscles. Le contact de l'astre lumière sur ta peau d'opale, de porcelaine entraîne une chaleur supplémentaire. L'air est brûlant, l'air est étouffant et toi qui n'es pourtant pas friand des baignades, tu préfères l'air maussade de cette eau froide presque grisâtre plutôt que l'air jovial de cet impeccable ciel bleu. Tu voudrais aller à l'ombre mais ce gosse à côté de toi, il se plaît au soleil alors que ça semble tellement irrespirable pour toi. Alors tu restes sur ce pont avec lui. Et tu l'entends, il fait des bruits avec sa bouche. Il sait que tu as horreur de ça, toi qui t'entend si bien avec le silence. Tu lui dis de la boucler en coréen et tu sais qu'il te comprend, le gamin. Mais il prend l'air de rien, comme si t'avais pas ouvert la bouche. Et ça t'énerve tellement. Tu lui tournes le dos, néanmoins incapable de t'en aller comme tu devrais le faire. Et finalement, il se tait. Tu attrapes alors ton livre, sans te retourner et tu plonges dans ta lecture quand tu sens un toucher dans ton dos, aussi léger que celui d'une plume. Tu comprends rapidement ce que c'est, tu l'as déjà senti. Et cette fois tes gestes sont brusques quand tu te retournes. « Merde ! J't'ai dit de plus jamais me toucher ! » Toi, tu comprends rien à tout ça. A cette lueur qui brille dans son regard, à ce besoin de toucher ton corps de glace. T'es pas comme ça et tu comprends pas. C'est pas que ça te dégoûte mais tu trouves ça purement et simplement inutile. « Mais ces ailes, tu les as faites pour moi. » réplique le gamin avec ses yeux fixés sur toi, infaillibles presque confiants. « Et alors ? » T'es froid mais tu vois pas le rapport. C'est vrai que ce tatouage, tu l'as fait pour lui, en pensant à lui et avec lui pendant qu'il essayait inutilement de te rassurer. Mais c'est pas une raison pour te tripoter comme ça. 

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Ven 23 Juin - 15:23

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Il ne sert pas ta main, tu ne lui en tiens pas rigueur et hausses les épaules. « Pas de soucis. » que tu lâches à la va-vite sans t’en montrer contrarié le moins du monde. Un peu plus tard, dans à peine deux jours, tu penseras soupçonner la raison véritable pour laquelle Ulli ne t’a pas serré la main. Tu ne sauras pas de quelle capacité il retourne, mais tu devineras que c’est lié à la chose. Probablement, car tu n’en seras néanmoins pas sûr à cent pour cent. Pour l’heure, tu te permets de faire un brin d’humour à l’image de celui dont le jeune homme t’affuble, ça donne une pointe de légèreté à la conversation, et à la remarque supplémentaire tu ne peux que rire sincèrement. Au moins, c’est sûr, celui qui disposerait de ce tatouage aurait déjà plus d’informations à ce sujet que vous deux. Vous bifurquez de par ta question au temps passé à Varakes et tu acquiesces d’un signe de tête en essuyant ta nuque avec ta serviette par automatisme et afin d’occuper tes mains. Tu as sans cesse besoin de les occuper, quand tu ne tritures pas un objet tu fais autre chose.

« Un peu plus de deux semaines. ».

A peine plus en réalité, mais soit, ça revient au même. Ton réveil ne date pas d’il y a longtemps. Tu veux pas aller discuter dehors ? Ca pue la sueur ici c'est désagréable. Une nouvelle fois tu souris, en coin, et penches la tête sur le côté, descendant du tapis de course, bouteille dans une main et serviette de l’autre. Quelques regards se retournent vers vous mais tu les ignores royalement, tu n’accordes que peu d’importance aux coups d’œil biaisés que certains peuvent te donner. Que certains peuvent vous donner. « J’ai terminé ma séance de toute manière. » que tu réponds en t’éclipsant vers les vestiaires, bien loin de considérer la proposition d’Ulli comme une invitation à boire un potentiel verre dans une autre optique que celle de discuter.

Tu te changes rapidement, décidant que tu prendras ta douche une fois rentré. Cela saurait attendre, et qui plus est tu es loin de sentir le fauve. Te dirigeant vers la sortie, tu sors le paquet de cigarette de la poche de ton jean ainsi que le briquet et viens l’allumer dehors en attendant que le jeune mentaliste te rattrape. Tu tires la première bouffée en triturant l’objet métallique entre tes doigts et tu viens souffler la fumée de côté. « Tu veux rester à discuter devant la salle de sport ou tu préfères aller t’asseoir dans un bar ? ». Question purement anodine, qui plus est, le temps a plutôt l’air de bien se tenir pour filer boire un verre en terrasse. Ton avis tend vers la deuxième option que tu penses bien plus pratique, quand bien même il se pourrait bien que vos questions tournent sur les banalités de vos maigres souvenirs. Prenant finalement la direction d’un des bars du coin, tu fourres la main tenant ton briquet dans l’une de tes poches, sac sur l’épaule et tirant sur ta clope. « Ca fait plusieurs jours que je marche pour explorer la ville et je sais que j’ai beau me rappeler de l’endroit où j’habite et d’autres petites choses, j’ai le désagréable sentiment de ne pas forcément avoir toujours habité ici. ». Réflexion émise à voix haute, car tel est là votre lot quotidien. Tu ne parles pas assez, toi le froid de service, alors tu fais des efforts, pour lier du social. En apprendre plus grâce aux habitants.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Sam 24 Juin - 13:15

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Je m'attendais à des questions, à une remarque mais non. Il s'en fichait complètement et ça m’arrangeait bien. Pour une fois que je ne tombais pas sur une personne qui se préoccupait de ce genre de chose. J'étais vraiment reconnaissant envers Wade de ne pas m'avoir fait une scène. Ca ne se voyait pas parce que j'affichais toujours la même émotion sur mon visage mais mon regard parlait pour moi. Celui avec qui je partageais un tatouage n'était pas si mal que cela au fond. Pour le moment, vu qu'il venait juste d’atterrir ici. Deux semaines ce n'était pas beaucoup mais Wade avait surement eu le temps de faire connaissance avec les trois groupes locaux. Je me demandais d'ailleurs si il en faisait partie d'un.

- Bienvenue en enfer alors

Et de mon point de vue, ça l'était réellement. Tout ça, c'était loin d'être une vie paradisiaque. Etre enfermé c'était aussi très loin d'être un rêve. C'était surement même la pire des choses. Ca et mon pouvoir. Je lui proposais de sortir de cette puanteur pour aller dehors. Me moquant éperdument des regards des autres. Wade m'annonçait qu'il avait fini sa séance de toute façon tout en partant vers les vestiaires. J'esquissais un mince sourire avant de ramasser mes affaires pour faire de même. Prendre une douche avec des inconnues non merci. Je ne me sentirais pas aussi à l'aise que si je la prenais dans mon appartement. Je ne pourrai pas non plus prendre tout mon temps. Un petit coup de déodorant à la fraise et c'était parti pour le reste de la journée. J'enfilai un tee-shirt blanc par dessus mon short de sport avant de filer rejoindre Wade dehors qui m'attendait.
L'odeur de la cigarette me faisait froncer le nez bien que je fumais aussi. J'étais contradictoire que voulez vous.

- Euh...comme tu veux....je te suis

Je n'ai pas vraiment envie d'aller dans un bar. Même si il est tôt. Mais je me disais que je pourrai faire un effort. A cette heure là, il n'y avait probablement pas grand monde. Je suivais donc Wade tranquillement, écoutant ses doutes. Je m'arrêtais soudainement, fixant le vide.Mon esprit m'affichait des images que je n'avais jamais vu. Ou du moins dont je n'avais aucun souvenir. Le soleil qui tapait sur ma peau était insupportable. A l'image du gamin qui était avec moi. Ce même gamin pour qui j'avais visiblement fait ce tatouage dont j'avais parlé avec Wade il y avait quelques minutes. Le clip terminé, j'avais un peu le cerveau en coton. Et très soif. Boire un verre n'était finalement pas une mauvaise idée.

- Euh Wade...J'crois qu'j'ai retrouvé un bout de puzzle de mes souvenirs...

Je fronçais les sourcils, peu certains de savoir comment cela était possible. Même si il y avait un lien entre ce flashback et la discussion avec Wade. Je passai une main dans mes cheveux, légèrement excédé part tout ça. Ne rien savoir c'était finalement mieux que du partiel.

- Mon tatouage...je l'ai fait pour un mec que j'avais bien envie de tarter

En tous les cas mon moi actuel et celui d'avant, n'était pas si différent. J'ignorais simplement en quel honneur j'avais fait ce genre de chose. Ce n'était pas du tout anodin. Bien que le "et alors ?" que j'avais rétorqué dans mon souvenir soufflait le contraire.

- Aigoo, j'ai besoin d'une bonne bière j'crois


Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Dim 2 Juil - 9:45

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu n’es pas du genre à juger quelqu’un sous prétexte qu’il ne veuille pas te serrer la main. Son explication est susceptible de tenir la route, et tu ne remets pas ça en cause. Tu ne t’en offusque pas, considérant qu’il y a bien plus grave autour de vous qu’une poignée de main refusée. Ulli a parfaitement le droit de ne pas vouloir de contact, qui serais-tu pour te permettre de te renfrogner à cette simple idée de refus ? Au moment où tu fais la rencontre du jeune homme, tu ne sais quasiment rien des groupes qui circulent dans la ville. Tu ne connais que ceux qui te paraissent être des illuminés de l’Eglise. Rien d’autre. Tu ne ferais la rencontre de Shadow que le lendemain ou surlendemain. Bienvenue en enfer. Tu ne te retiens pas de sourire à la réflexion. Enfer, tu n’en sais rien, mais en tout cas une chose est certaine, que vous soyez tous amnésiques n’est pas spécialement le signe de la bonne providence. Ulli te suggérant de discuter ailleurs, tu acquiesces l’idée et lui précise que de toute façon ta séance de sport est terminée. Tu rebrousses alors chemin en direction des vestiaires avec la ferme intention de ne te doucher qu’une fois chez toi, tout comme Ulli. Sorti le premier, tu attends que le mentaliste te rejoigne, cigarette aux lippes. Tu notes la grimace à son arrivée et craches ta fumée du côté opposé du sien, ignorant qu’il fume également et ne voulant pas le contrarier. L’idée d’aller boire un verre dans un bar te plait assez, tu n’y vas pas spécialement d’ordinaire et autant le dire, tu ne cracherais pas contre une boisson fraîche après cette séance de sport mouvementée.

Je te suis. Tu entames donc la marche, lui expliquant ce que tu fais de tes sacro saintes journées depuis ton réveil. Tu explores la ville, emplis de doutes, mais tu ne t’éternises pas sur les paroles. Les pas d’Ulli dans ton dos s’arrêtent et tu fronces les sourcils, te retournant vers lui alors qu’il fixe le vide devant vous. « Ulli, ça va ? » que tu te risques à demander mais le jeune homme est comme absent. Tu te rapproches sans oser le toucher mais prêt au cas où il ferait un potentiel malaise. Il se passe bien plusieurs secondes avant qu’il ne revienne à lui et tu as ta main près de son épaule sans le toucher quand il t’annonce avoir retrouvé un bout du puzzle concernant son tatouage. Fronçant doucement les sourcils, tu penches la tête sur le côté. « Tu as eu comme un flash ? ». Tu en as eu un similaire, lors de ta dernière entrevue avec Blue, sans réellement être certain d’avoir bloqué sur toi-même comme il venait tout juste de le faire. Tu le laisses reprendre ses esprits et te parler sans l’en empêcher. Mon tatouage...je l'ai fait pour un mec que j'avais bien envie de tarter. Restait à savoir qui était le mec en question. Penchant à nouveau la tête tu l’invites à te suivre, surtout lorsqu’il te déclare avoir besoin d’une bonne bière. « Viens, on va aller s’asseoir, tu me diras ce que t’as vu. Si jamais je peux être utile à quoi que ce soit… ». Tu en doutais, n’ayant pas vu toi-même les images, mais si tu pouvais l’aider d’une quelconque manière, tu le ferais, et tu es bien placé pour savoir que les trous ce n’est pas une chose agréable, mais quand en plus les images ne sont pas suffisantes… C’est pire.  

L’emmenant jusqu’au bar le plus proche, tu files commander deux bières bien fraîches pendant qu’il s’assoit, puis tu reviens avec ces dernières entre tes mains, en posant une délicatement devant lui. « Tiens. ». Il te parait un peu livide mais tu ne fais aucun commentaire, prenant place sur ton siège et terminant de tirer sur ta cigarette. Vous avez opté pour la terrasse extérieure pour ton plus grand bonheur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 3 Juil - 12:15

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Avoir une absence, c'était bien la première fois que ça m'arrivait. Je ne savais pas non plus que l'on pouvait retrouver sa mémoire, du moins des petits bouts de souvenirs. J'ignorais ce qui était le mieux dans cette histoire. Rester ignorant ou chercher son passé. Heureusement que ça ne m'était pas arrivé sur un passage piéton, sinon je me serai fait renverser par un bus. Pas que ça me dérangeait de mourir mais bon...qui s'occuperait des autres morts après si je disparaissais ?

- Un flash...oui on peut dire ça comme ça...


Peut être que Wade avait déjà vécu ça. Il ne paraissait pas du tout étonné par mes propos. Je n'osai pas lui poser la question. Après tout ça ne me regardait pas, son passé ou quoi. Mais c'était très intriguant  et d'autant plus curieux de ne pas être le seul. Ca se trouve mon voisin aussi avait retrouvé des bouts de sa mémoire. N'y tenant plus, je finissais finalement par lui demander directement, mettant de côté mon indifférence habituel. Au moins cette question serait réglé.

- Tu en as eu un aussi ?

Ou même plusieurs, qui sait ? Tant de questions fusaient dans ma tête, que j'avais l'impression qu'elle allait exploser. D'autant plus que je n'aurais surement pas de réponse. Sur l'identité de ce gamin, ce tatouage, ma relation avec lui. C'était pire qu'avant finalement. Alors la bière que je quémandais, je n'allai pas la louper. Je hochais donc la tête avant de suivre à nouveau l'homme blond jusqu'au bar. Je préférais aussi boire en terrasse quand le temps le permettait. On se sentait moins étouffé, et c'était plus libre d'espace au cas où.

- Merci...

Soufflais je lorsque Wade posa ma bière devant moi. J'avais l'impression de m'être exposé dix heures au soleil, tellement le souvenir était encore bien ancré dans mon esprit. Comme si cela venait juste de se passer et que d'un instant à l'autre j'allai voir apparaître la tronche de ce sale gamin. D'ailleurs par réflexe, je jetais un coup d’œil aux alentours avant de revenir sur Wade.

- J'sais pas trop comment décrire...il me semble qu'on était assis sur un pont et il faisait trop chaud. J'avais l'impression de cuire

Commençais je en fronçant les sourcils après avoir bu une longue gorgée d'alcool. Le liquide ne me permettrait pas d'y voir plus clair mais au moins c'était rafraichissant.

- Puis le mec avec qui j'étais, il faisait des trucs agaçants...j'ai fini par lui tourner le dos pour lire et...


Je fermai les yeux, mal à l'aise. L'impression de sentir encore ce faible toucher sur mon corps. Je frissonnai malgré moi, non de dégoût mais de colère, comme si celle que j'avais ressenti à l'époque était toujours présente. Je secouai la tête avant de planter mon regard dans celui de mon interlocuteur.

- Je me suis énervé contre lui et c'est là qu'il m'a dit que ce tatouage d'aile d'ange je l'avais fait pour lui


J'avais choisi d'évincé la partie contact, car je trouvais ça tout de même un point gênant de m'être énervé pour si peu. Visiblement j'étais encore plus asociale à l'époque qu'aujourd'hui. Bien sur je n'aimais pas que l'on me touche, mais je n'avais jamais haussé la voix.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mar 4 Juil - 14:48

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Un flash, ce n’était pas anodin si tu utilisais cette formulation, c’est comme ça que tu as vécu la chose lorsque ça t’est arrivé la première fois, à un moment plutôt inopportun d’ailleurs. En soi, ça aurait pu être pire, mais ton moment d’absence avait bien failli te coûter ta bonne humeur. Tu n’évoques pas la possibilité que cela te soit arrivé, pas tout de suite du moins, car tu te focalises sur Ulli et veux t’assurer qu’il va bien malgré les images qui doivent probablement encore défiler dans sa tête. Toi aussi tu les as ressassées, et elles n’ont encore aucun sens à tes yeux. A la réponse du jeune homme tu en es certain, il a fait face à des bribes de souvenir, si véritablement c’est le cas et si vos cerveaux n’ont pas été trafiqués – oui, tu as pensé à beaucoup d’hypothèses différentes depuis ton réveil… L’invitant à te suivre, tu demeures toutefois figé un instant à sa question. Il s’écoule bien quelques secondes avant que tu ne passes ta langue sur tes lèvres en regardant le trottoir d’en face et que tu te décides à acquiescer d’un signe de tête. « Viens. ». Tu réitères ton invitation à le suivre, s’il le souhaite tu expliqueras plus tard, pas forcément le contenu de tes images, mais tu en diras sûrement un peu plus sur l’effet que ça t’a fait et les émotions profondément ressenties au point d’en avoir versé une larme, toi qui, dans ce flash paraissait complètement anéanti.  

Installé en terrasse, tu abandonnes ton camarade du jour pour aller passer commande au bar et reviens avec les précieuses boissons rafraîchissantes et maigrement alcoolisées. Déposant une bouteille face à Ulli, tu viens trouver ton siège et t’enfonces dans ce dernier en t’assurant qu’il va toujours bien, il a l’air tellement pâle pour le coup. En silence, tu le laisses parler et t’occupes de terminer ta cigarette en l’écoutant attentivement. Tu ne le juges pas, pas un seul instant, se faisant cette oreille attentive qui buvait de temps à autre une gorgée de bière avant de venir écraser son mégot de cigarette dans le cendrier prévu à cet effet. Tu ne lui demanderas pas les détails, il avait déjà bien détaillé de lui-même. « Le plus agaçant avec les flashs, c’est que l’on ne détient qu’une maigre partie de ce qui a pu être potentiellement notre réalité. » que tu lâches finalement d’un air songeur, perdu dans tes réflexions. Puis, posant tes prunelles bicolores sur lui, tu hoches la tête. « Moi aussi j’ai eu l’impression de tout ressentir comme si je le vivais quand ça m’est arrivé… ». Raison pour laquelle tu surveilles qu’il ne te claque pas un malaise entre les doigts. « Je crains de ne pas pouvoir être d’une grande aide… Ton flash a l’air aussi maigre que le mien… ». Et pour sûr, le tien n’était qu’une succession d’images et de jeux de lumière, de flou presque artistique. Il avait été assez perturbant, presque dérangeant et tu sens qu’il manque des bouts importants du puzzle à ton sujet… Tu te revois rentrer dans l’appartement, t’annoncer, pousser une porte en cherchant quelqu’un et tu as ensuite basculer dans l’horreur sans voir aucune silhouette, juste des lueurs bleues et rouges, significatives des secours. Et la fameuse question qui résonnait encore parfois dans ta tête : qu’est-ce qu’il s’est passé ? Tu te faisais interrogé, sans avoir la certitude de ce que tu as découvert dans cet appartement, ou si toi-même tu étais blessé ou… Beaucoup trop de flous pour savoir ce que ces souvenirs sont censés te dire.  

« Ca va aller ? » que tu oses lui demander, même si tu sais pertinemment que c’est une question idiote, mais c’est tout ce que tu as en stock sur le moment. Alors tu décides de te rallumer une cigarette pour occuper tes doigts. C’est un genre de tic que tu as, tu as remarqué que tu triturais beaucoup les objets lorsque tu en as un entre les doigts.  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Jeu 6 Juil - 15:32

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Visiblement Wade ne désirait pas me faire part de son expérience pour le moment. Il s'était simplement contenter d’acquiescer à ma question. J'avais donc pris cela pour un oui mais je n'en savais pas plus. Ce qui était tout de même assez frustrant. Savoir que quelqu'un d'autre avait aussi eu un espèce de flash, mais garder le silence. Certes, lui et moi on ne se connaissait pas mais entre prisonniers, il fallait bien se serrer les coudes non ? Et puis manifestement, Wade ne faisait aussi partie d'aucun gang pour le moment. Les personnes neutres comme moi c'était pas très courant à Varakes. Il y avait toujours un serpent ou un lion dans le coin. Mais pour moi, les plus fous c'était ceux qui était rattaché à celui de l'église. Il fallait être totalement timbré pour penser que tout ça, c'était l’œuvre de Dieu. Son cadeau, il aurait pu se le garder, j'avais rien demandé.

Enfin bref, j'étais bienheureux tout de même de m'être retrouvé assis vu l'état dans lequel je me sentais. L'appel de ce souvenir avait vraiment été épuisant, autant moralement que physiquement. L'impression d'être en train de vivre la chose comme si on y était. Il y avait de quoi devenir dingue à force. A moins de finir par s'y habiter si c'était récurrent. En tout les cas, en parler me faisait du bien. Même si je ne connaissais pas ce Wade, il m'avait l'air de ne pas être du genre à juger - sauf si tu portais un tatouage d'ailes d'ange dans le dos. Et puis je n'avais à vrai dire pas grand monde - voir personne - à qui confier ce genre de chose. Blue avait ses propres soucis manifestement, vu sa tête de la dernière fois. C'était peut être pour cette raison que me livrer ainsi à un inconnu ne me paraissait pas étrange. Ou était ce seulement le fait, qu'en repensant à ses propos concernant un possible lien entre nous par le tatouage, je me sentais en confiance. Allez savoir.
Mon interlocuteur m'avait simplement écouter sans faire aucun commentaire. Ce n'était qu'une fois que j'avais terminé qu'il avait ouvert la bouche. Il semblait être aussi frustré que moi sur son flash. Je ne pouvais qu’acquiescer ses propos très vrai. Je demandais ensuite d'un ton curieux.

- Qu'est ce qu'il racontait le tien ? Enfin t'es pas obligé de me le dire mais comme tu m'a écouté, je peux te rendre la pareille

Avec mon boulot j'étais le roi de l'écoute. Je n'étais pas psychologue mais manifestement j'avais la tête de l'emploi vu le nombre de mes clients qui me racontait leurs soucis quand ils passaient à la boutique de pompes funèbres. J'écarquillais légèrement les yeux lorsqu'il me demanda si ça allait aller. J'étais si mal que ça visuellement pour me poser la question? J'esquissai un sourire rassurant avant de répondre.

- Ca va aller, je suis plus résistant que j'en ai l'air

Il s'était encore allumé une cigarette. Il était vraiment accro à la nicotine. Ou peut être ne pouvait il pas s'empêcher d'avoir quelque chose dans les mains.

- Tu m'en passe une ?

Il allait surement trouvé cette demande étrange vu la tête que j'avais fait quand j'étais sorti du gymnase tout à l'heure. Mais je fumais occasionnellement. Quand rien allait en fait. Et là, tout de suite, ça n'allait pas du tout malgré que j'avais certifié le contraire à Wade. Par conséquent, je n'avais jamais de paquet de clopes sur moi. Il m'attendait sagement à l'appartement sur ma table basse.  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Ven 7 Juil - 10:00

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu n’es pas du genre à te confier, pas vraiment, même avec Blue. Avec tout le monde. Sûrement est-ce à cause du fait que tu n’es pas à Varakes depuis assez longtemps pour accepter de t’ouvrir, tu n’en sais rien, mais toujours est-il que tu te fais bien plus discret que tu ne le devrais. Pour l’heure, tu te préoccupes de faire en sorte qu’Ulli ne te claque pas un malaise entre les doigts, car il est définitivement pâle  à tes yeux et ça te contrarie par réflexe. Une fois revenu avec les bières, tu prends place en face de lui et le laisses te raconter ce qu’il a vu, malheureusement, comme tu le soupçonnais, les informations sont plutôt vagues et tu ne seras pas d’une grande aide. Navré de devoir lui annoncer que tu ne seras rien en mesure de faire, tu penches la tête sur le côté en sortant une nouvelle cigarette de ton paquet et l’allume aussitôt, pile au moment où le jeune homme te demande en quoi consistait ton flash. Tu hoches la tête, soufflant une première bouffée de nicotine et tu l’observes.

« Il n’y a malheureusement pas grand-chose à en dire… » que tu finis par lâcher au bout de plusieurs longues secondes silencieuses et après avoir bu une gorgée d’alcool. « Dans ce flash je revenais de soirée jusqu’à chez moi, quand j’ai poussé la porte apparemment je cherchais quelqu’un en particulier mais je ne l’ai pas trouvé. ». Tu ne mens pas, tu omets juste la partie où tu pousses la porte de ce qui est supposé être sa chambre, et encore, tu ne fais que le supposer, et le moment où ton monde a l’impression de s’écrouler sous tes pieds, le chagrin t’envahissant. Tu ne sais pas ce que c’est censé vouloir dire, tu ne sais pas s’il s’agit de quelqu’un de ta famille, d’une petite ami ou d’un petit ami, tu n’en sais rien du tout. Absolument rien. Tu n’as même pas de nom ni n’a vu la silhouette, s’il devait même y en avoir une fin de compte. « C’était très flou, je n’ai absolument aucune idée de ce que c’est supposé vouloir dire. C’est perturbant. ». Et ça ne t’es arrivé qu’une seule fois, pour l’instant, car au fond de toi tu sens que c’était la première mais pas la dernière.

En le voyant toujours si livide malgré la bière, tu fronces légèrement les sourcils et lui demande si ça ira, ce à quoi il te répond par l’affirmatif tout en demeurant surpris de ta question. Tu ne t’en formalises nullement et esquisses même un sourire à ses mots, loin de toi l’envie de remettre en cause sa résistance. « Je n’oserai pas dire le contraire. » que tu rétorques alors d’un sourire en sirotant ton verre. Tu m’en passes une ? Avec la grimace qu’il avait fait un peu plus tôt, tu ne le pensais pas fumeur mais soit, tu hausses les épaules et acquiesces d’un signe de tête, cigarette entre tes lippes et tu lui tends ton paquet pour qu’il puisse en prendre une, approchant d’ores et déjà ton briquet pour qu’il soit en mesure de l’allumer.

« Je croyais que tu ne fumais pas, je t’en aurais proposé une avant sinon, désolé. »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Dim 9 Juil - 13:11

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Surement qu'un jour ma curiosité allait me porter préjudice. Mais là je ne faisais que demander à Wade ce qu'il avait vu lui, de son côté. Je ne l'obligeais pas à le faire mais un deuxième regard, parfois cela pouvait aider. Et puis en même temps, peut être que je cesserait de réfléchir aux images que j'avais vu. Comme l'avait dit mon interlocuteur avant de se lancer, son flash n'était pas vraiment des plus parlants. Au moins il avait eu une personne dans sa vie. Famille ou autre. Moi, je n'arrivais pas à savoir qu'elle était ma relation avec ce gamin dans mon souvenir. Est ce que celui de Wade était encore pire ? D'une certaine manière oui. Il avait cherché quelqu'un sans même se rappeler qui. Ca devait être encore plus frustrant. Peut être que plus tard, sa mémoire lui donnerait la suite du film ? J'en venais plus à espérer pour lui que pour moi sur ce genre de chose. En y pensant, c'était désagréable comme sensation de voir défiler des images dans sa tête et tout ressentir d'un seul coup. Et ensuite venait les migraines à force de vouloir trouver une solution impossible.

- En effet, ce n'est vraiment pas grand chose. Mais je suppose que ca devait être un membre de ta famille ou bien ta petite amie


Ce n'était qu'une idée basée sur le fait que Wade avait dit qu'il rentrait chez lui. Seul l'avenir pourra me dire si j'avais eu tort ou non. Je me prenais aussi surement le choux plus qu'il ne le faudrait. Seulement, j'étais un homme assez têtu et je ne lâchais presque jamais le morceau. J'étais aussi doué pour faire comme si tout allait bien, alors que ma tête pouvait indiquer le contraire. Généralement, on comprenait que dans ce cas il ne fallait pas me poser de questions.  Je souriais à la réplique de Wade avant de lui demander une cigarette.  Je le voyais hausser les épaules avant de me tendre son paquet. Je prenais une clope et le remerciais d'un hochement de la tête après qu'il l'ait allumé avec son briquet.

- Je ne fume pas beaucoup en réalité, et je n'arrive pas à m'habituer à l'odeur

Expliquais je après quelques secondes. Il n'avait pas à s'en vouloir de ne pas m'en avoir proposé une avant. Ce n'était pas comme si je l'avais regardé avec des yeux de petits chiots battus. J'avais plutôt grimacer d'ailleurs.

- Tu dois me trouver bizarre


Rajoutais je avec un petit sourire avant de boire une autre gorgée de ma bière. Ce n'était pas souvent que l'on pouvait me voir à ma terrasse d'un café avec une cigarette à la main et un verre d'alcool sur la table. C'était même encore plus rare en compagnie de quelqu'un. A part Blue avec qui je sortais de temps à autre pour discuter.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 10 Juil - 14:59

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Les réflexions dont Ulli te font part sont bonnes, tu mises aussi sur cette éventualité, même si au fond de toi tu as comme la désagréable impression que quelque chose de mal est arrivé à cette personne… Pour que cela semble t’affecter autant, au point de manquer d’air en revivant ce souvenir, celui ou celle que tu cherchais dans cette pièce comptait énormément à tes yeux. Au fond de toi tu espères ne pas avoir fait de connerie, mais tu as un mauvais pressentiment à ce propos. A l’heure actuelle de tes réflexions personnelles, cette personne est morte dans ton appartement. Tu ne saurais le dire avec certitude, mais c’est une possibilité comme une autre non ? Aux paroles du jeune homme assis en face de toi, tu penches la tête sur le côté et acquiesces en tirant sur ta cigarette un tantinet nerveusement. « Je pense aussi. Peut-être même un petit ami, j’en sais rien, et je ne suis pas certain de vraiment vouloir savoir. Ça fait deux semaines que je me décarcasse la cervelle à essayer de trouver un sens à… Tout ça, et je crois que je commence doucement à en avoir marre de tourner en rond. ». Un ricanement un peu amer s’échappe de tes lèvres mais tu récupères bien vite tes traits détendus. « Je crains que seul l’avenir et d’autres flashs seront capables de nous dire de quoi demain sera fait, et de quoi hier était fait également… ». Tu te mets à rire franchement cette fois-ci. « J’ai l’impression d’être dans un mauvais jeu vidéo au scénario douteux. ». Pour le coup ça te fait vraiment rire, juste avant qu’Ulli ne te demande une cigarette que tu lui sors volontiers, venant tendre ton paquet afin qu’il se saisisse de l’une d’elle pour que tu puisses l’allumer. Tu lui indiques que si tu avais su, tu lui en aurais proposé une bien plus tôt mais tu étais persuadé jusqu’ici face à ses grimaces qu’il ne fumait pas.

Sa réponse te fait esquisser un sourire, ton propre bâton de nicotine coincé entre tes lippes. Une fois que le sien est allumé, tu glisses ton briquet dans la poche de ton jean et récupère la cigarette entre tes doigts afin de pouvoir lui répondre. « Bizarre ? Non. Notre amnésie est bizarre, cette ville-même est bizarre, mais nous ? ». Tu hausses les épaules. « Aucune chance. ». Tu souris de plus bel et termines lentement ta bière. « C’est bien la première fois que je prends le temps de m’asseoir dans un bar depuis mon arrivée. Une chose est sûre, et c’est sans doute la seule chose que je peux en tirer de mon flash… C’est que je côtoyais beaucoup ce genre d’endroit avant. Je ne pense pas avoir été alcoolique mais plutôt du genre… Fêtard. ». Tu ignores pourquoi tu lui dis ça, sûrement que malgré tout ce que tu peux dire, ces trous dans ta tête ne cessent de te hanter pour une raison ou une autre. Tu cherches des réponses là où tu ne peux en trouver, car personne n’a la réponse. Tout se trouve au creux de ta cervelle, probablement coincé quelque part dans un coin. Vous êtes seuls avec vos propres souvenirs, et la seule chose qui vous tient en haleine c’est : est-ce que j’étais quelqu’un de bien ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Jeu 13 Juil - 16:42

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Par défaut j'avais qualifié Wade d'hétérosexuel, parce qu'il y avait des personnes qui seraient capable de partir au quart de tour si jamais on supposait un instant qu'ils ne l'étaient pas. Du coup par sécurité, j'avais suggéré une fille. Après, il fallait avouer que je me moquais bien si il avait une femme ou un homme dans sa vie. Ce genre de chose ne m'intéressait même pas pour moi-même alors ce n'était pas pour me pencher sur la vie privée de mes semblables. C'était simplement, que son histoire m'intriguait aussi. Cette fameuse personne "disparue". Même si ça ne faisait dix minutes que j'avais eu mon premier flashback  je pouvais compatir à l'énervement de Wade. Quelques minutes avaient déjà suffit à m'agacer alors savoir que mon interlocuteur avait réfléchit pendant deux semaines sans avoir de réponse me donnait déjà la migraine. Cela dit, ce n'était pas ça qui allait m'empêcher de dormir. J'aurai juste à mettre de la musique à fond dans mon appartement et chanter pour évacuer tout ce que j'avais en tête. Comment est ce que vous croyez que je survivais à mon travail hein ? Si il n'y avait pas eu la musique, ça ferait longtemps que j'aurai démissionner ou me serait tiré une balle. Seulement, à part chanter et courir après les animaux je ne savais pas faire grand chose.

- J'espère que les autres souvenirs ne mettront pas autant de temps à venir, ou seront moins "violent ". Mais peut être que l'on s'habitue à la longue...j'en sais rien, t'es le premier que je croise qui a connu ça...Ou du moins qui en ait parlé...

Je me voyais mal accoster les gens pour leur demander si ils se souvenaient de quelque chose ou non. Surtout qu'avec ma curiosité je serai capable de leur demander de me raconter leur souvenir. Ce qui était assez paradoxale vu qu'en règle générale je me moquais de la vie des autres.

- Bah franchement le créateur il a du trop regarder de série de mutant et de ville confinée...

Jusque là, je n'avais jamais mentionné les pouvoirs, tout du moins le mien. Je supposais juste que toute la population en avait mais je n'avais jamais cherché à savoir lesquels. Je savais que Blue était tout comme moi un mentaliste. Après, est ce qu'on les avaient toujours eu, ou bien simplement maintenant ? Un genre d'expérimentation en quarantaine. Je supposais que tant qu'on nous demandait pas de nous entretuer comme dans un film japonais ce n'était pas si "terrible". Bien que l'appel du dehors était fort pour ma part.
Avec tout ça, une cigarette était la bienvenue et même si je n'aimais pas l'odeur, je soufflais une première bouffée.

- Oh, il y a quand même des humains très bizarres, de ce que j'ai vu

Et aussi malencontreusement lu. Le pire, c'était que toutes ces pensées et ces émotions que j'avais avaler malgré moi, faisait maintenant partie de ma vie, même si c'était pas la mienne. C'était difficile à expliquer cette sensation. Mais oui, Wade avait aussi raison. Cette ville et cette amnésie était le summum de l'étrange.
Je m'étais aussi interrogé sur "avant". Qui j'étais, ce que je faisais. Visiblement, niveaux caractères c'était pareil. J'étais toujours aussi froid. Après, pour mon interlocuteur je ne pouvais pas trop lui dire, je ne le connaissais pas du tout. Mais si apprendre qu'il était un fêtard, lui faisait du bien, c'était tant mieux pour lui.

- Tu m'a plutôt l'air sociale alors je suppose que tu avais pas mal d'amis...Tu fais quoi d'ailleurs comme boulot ?  


Vu son corps musclé, il devait surement faire un travail qui nécessitait de s'entretenir un minimum.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 17 Juil - 16:16

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu aurais définitivement pu être dans la catégorie de ces types qui s’offusquent d’être potentiellement comparés à des homosexuels. Tu en as le physique en tout cas, mais il n’en demeure rien. Tu ne t’ériges absolument aucune barrière sur ce terrain-là. Tirant sur ta cigarette, tu tentes de balayer les images qui reviennent hanter ton esprit. Tu revois ce dédale de couloirs, tu te revois pousser la porte d’une chambre qui devait être la sienne et tu sens ensuite ton monde s’écrouler avant que les flashs lumineux ne t’aveuglent. Tu ne sais rien de plus. Tu ne sais même pas qui tu cherchais, tout comme tu ne sais pas si tu es toi-même responsable de ce que tu as trouvé dans cette pièce. Tout est flou et ça n’arrange pas ta curiosité maladive. Alors lorsqu’Ulli te dit gentiment qu’il espère que tes prochains souvenirs seront moins violents, tu ne peux t’empêcher de hocher la tête et d’esquisser un fin sourire en coin. « Je ne suis pas vraiment certain qu’on s’y habitue, Ulli. Je pense que tout dépend du flash qu’on a la chance d’avoir. Peut-être que vouloir trop s’acharner à se souvenir d’un passé oublié est l’erreur à ne pas commettre. Peut-être que tout ignorer serait en définitive bien meilleure… Je n’en sais rien. Pour ma part je ne peux pas m’empêcher de fouiller. ». Si seulement tu savais que bien des jours plus tard, tu apprendrais l’identité de la fameuse personne et que tu comprendrais qu’elle est belle et bien morte, parce que tu l’auras décidé. Toi.  

Malgré tout, tu te mets à ironiser sur vos conditions respectives et tu souris, comparant cette ville et ces flashs au scénario d’un jeu vidéo. Le jeune homme en face de toi rentre dans ton jeu et tu ris avant de souffler une bouffée de nicotine. « Je crois bien oui. ». Ulli parait reprendre des couleurs peu à peu et ça te rassure, tu ne le connais pas spécialement mais tu n’aurais pas aimé qu’il te claque un malaise entre les doigts. Il évoque alors le fait que certaines personnes sont très étranges et bizarres, tu ne peux qu’hausser à nouveau les épaules d’un air nonchalant en écrasant le mégot de ta cigarette dans le cendrier. Nul ne sait vraiment pourquoi mais tu préfères subitement parler d’autre chose, tu te rabats sur le fait d’avoir les fesses posées sur une chaise de bar. Jusque-là tu n’avais pas encore pris le temps de le faire, quand bien même ton flash a eu le mérite d’être très clair à ce sujet, si tu n’es pas un pilier de bar, tu en es toutefois un habitué. Plus fêtard qu’alcoolique. Je suppose que tu avais pas mal d’amis. Tu souris en baissant les yeux sur ton verre. « Ca va peut-être te surprendre mais je n’en suis pas sûr. Je suis plutôt solitaire en réalité… » que tu confesses. Pure vérité, depuis ton arrivée tu es bien plus souvent seul qu’accompagné. Ca allait changer, lentement, sûrement, peut-être même plus vite que tu ne le penses, mais pour l’heure, les choses sont ce qu’elles sont et Ulli est l’un des premiers avec qui tu prends vraiment le temps de parler. Il y a bien Blue mais… Vous n’avez pas foncièrement pris le temps de… Parler.  « Je suis agent de sécurité, au casino. ». Il n’a donc pas tort lorsqu’il pense que tu fais un job en rapport avec ton physique, même si tu ne tabasses personne. « Et toi ? » que tu rétorques pour lui renvoyer la pareille et terminant de boire ta bière. « Tu en veux une autre ? ».

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mer 19 Juil - 13:06

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Je doutais aussi du fait que l'on pouvait s'habituer à une chose aussi soudaine. Ce n'était pas comme si on était prévenu à l'avance qu'un mini film dans notre tête allait commencer. J'étais de nature pessimiste mais pour cette fois si j'aurai bien aimé un peu de plus de positivité. Wade avait couler ma tentative mais il avait raison de toute façon. De mon côté, je ne désirai pas vraiment savoir qui j'étais avant. Imaginer de découvrir qu'on était marié, parents ou même un criminel, ce n'était pas très fun. Ma vie de solitaire me plaisait bien, et je n'avais pas envie d'aller du jour au lendemain me lamenter sur l'absence de quelqu'un. Finalement, Wade était plus à plaindre que moi sur son flash. A part avoir appris que j'avais fait un tatouage pour un gosse, il n'y avait rien d'extraordinaire. Le flash de mon interlocuteur était beaucoup plus turlupinant et je comprenais son envie de savoir son passé. Il allait surement le regretter plus tard. En y pensant, si on était tous cloitré dans cette ville, ça devait être pour une bonne raison. En général, on enfermait les gens parce qu'on les jugeaient dangereux pour la société. Je ne me jugeais pas comme quelqu'un de mauvais, et Wade ne semblait pas être non plus. Mais encore une fois, il manquait le passé pour répondre à cette question.

- C'est sur qu'il y a des images qu'on aurait surement préféré ne pas voir...T'imagine, te retrouver avec un flash ensanglanté ? Tu apprend en une seconde que t'es soit un meurtrier ou que quelqu'un que tu aimes est mort...Pour garder sa tête, j'crois bien que l'ignorance est mieux


Après, allez savoir ce qui stimulait la mémoire ? N'ayant vécu qu'une seule fois l'expérience c'était difficile de trouver le déclencheur. Il devait surement y avoir des personnes pleines de souvenirs à qui poser la question. Mais j'avais la flemme d'enquêter sur ce sujet. Et puis trouver une issue de secours pour sortir de cet enfer me paraissait plus primordiale. Wade n'avait pas l'air non plus de bien l'aimer. J'étais bien d'accord que ceux qui nous avaient fait ça, avait un sacré grain. Déjà pour avoir eu l'idée de regrouper des cas sociaux, il fallait être dérangé. Mon interlocuteur n'avait d'ailleurs pas réagit à mon commentaire sur les autres habitants et avait changé de sujet.

- Ah ouais ? Pourtant t'a pas hésité à me héler pour mon tatouage, alors que perso, il me serait pas venu à l'idée de venir toquer chez toi

A vrai dire, je toquais rarement quelqu'un tout simplement. Si Wade se voyait comme un solitaire, qu'est ce que j'étais ? Un ermite ?

- Oh, tous ces muscles alors ce n'est pas simplement pour frimer

Rétorquais avec un petit sourire plaisantin. Garde du corps. Ca devait être fatiguant de rester debout pendant des heures. Je n'étais jamais allé au Casino encore, ce n'était pas un lieu qui m'intéressait énormément. Entre l'argent et l'alcool, je ne choisissait aucun des deux. Il me retournais ensuite la question.

- Devine !

Je le laissais réfléchir, intrigué de savoir la tête de l'emploi que je pouvais avoir. Le faisant encore mariner un peu,j'acceptais sa deuxième bière. Ce n'était pas souvent que j'en arrivais là avec une personne. Généralement, on partait même avant la fin du premier. Je finissais enfin par lui donner la réponse de mon job.  

- Je suis conseiller funéraire, je peux te faire un prix sur tes obsèques si tu veux

Pas que je souhaitais sa mort bien sur.

- Enfin, meurt pas tout de suite quand même hein, c'est pas souvent que je me retrouve à boire un verre avec quelqu'un. D'habitude je le fais tout seul

Ca sonnait un peu comme : je n'ai pas d'amis. Ce qui n'était pas faux.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Sam 22 Juil - 10:31

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Ce flash que tu avais eu n’était que les prémices de ceux qui viendraient dans les prochains jours. Toujours plus violents et dévoreurs d’émotions. De par l’amnésie, il est facile de se croire innocent, mais l’êtes-vous réellement ? N’as-tu pas du sang sur les mains, toi qui est capable de bien des réactions violentes lorsque tu pars au quart de tour. Tu as beau être altruiste, tu n’en demeures pas moins sombre ou même torturé. Pourtant, sirotant ta bière et fumant ta cigarette aux côtés d’Ulli tu n’as rien du type froid que tu es d’ordinaire, ou plutôt, cette impression est tamisée voire camouflée. Tu n’es pas foncièrement bavard mais tu lui fais tout de même la conversation. Est-ce que la similitude de vos tatouages y est pour quelque chose ? Sans doute, sinon tu ne l’aurais jamais abordé en premier lieu, mais le jeune homme se révèle finalement être de bonne compagnie. Tu ne saurais être plus d’accord avec les mots qui s’échappent de ses lèvres. Ignorer peut sur certains plans s’avérer être plus pratique. A cet instant, Ulli ne sait probablement pas que vous allez tous deux subir le joug de vos propres passés, et c’est sûrement mieux ainsi. Il y a des mystères qu’il ne  vaudrait mieux pas résoudre en définitive. Evoquant alors ton côté un peu loup solitaire, tu ne peux t’empêcher de sourire à la réflexion de ton vis-à-vis. « S’il avait fallu que je toque chez toi, je ne serai pas venu. Disons plutôt que la curiosité a l’air de me pousser à faire certaines choses que je ne fais pas d’ordinaire. Je suis rarement vu accompagné. Je ne prétends pas que ça ne m’arrive jamais, mais j’ai un certain attrait pour la solitude malgré moi. ». Et c’est véridique. A la question du travail, tu lui réponds en toute honnêteté. Ce n’est pas le meilleur job du monde mais ça paye bien et tu en es satisfait. Oh, tous ces muscles alors ce n'est pas simplement pour frimer. Un rire s’échappe de tes lippes et tu le fixes en venant écraser ton mégot dans le cendrier. « Quand je me suis réveillé, j’étais déjà comme ça. » que tu lâches pour taquiner avant de rire à nouveau et de reprendre sérieusement. « Non, ce n’est donc pas de la frime, tu pensais que je faisais partie de ceux qui accordent de l’importance au physique ? ». Question innocente.  

Tu la lui retournes mais Ulli semble déterminé à te laisser deviner alors tu réfléchis un instant, sourcils froncés, oses lui sortir un métier du genre de facteur, ou même D.J, mais à force te voir tourner en rond il accepte enfin de te donner la réponse. Conseiller funéraire. Tes prunelles hétérochromes s’écarquillent et ta bouche forme un o d’exclamation silencieuse. « Vraiment ? ». Je peux te faire un prix sur tes obsèques si tu veux. Un sourire apparait au coin de tes lèvres et tu hausses un sourcil interrogateur en l’observant se rattraper quasi instantanément.  « Je te rassure je ne compte pas mourir tout de suite, tu n’auras pas besoin de me faire de prix dans l’immédiat. ». Un léger rire s’envole encore de tes lèvres et tu te lèves de ton siège pour aller commander deux bières supplémentaires. Une fois revenu, tu prends place sur ton siège et hausses les épaules. « Je ne fais pas ça souvent non plus. ». Tu le ferais sans doute par la suite, mais comme ton arrivée est toute récente et que tu ne tisses pas des liens facilement, il est compliqué de sortir en bonne compagnie.  


Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 24 Juil - 11:19

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


C'était étrange car je ne voyais pas Wade comme une personne solitaire. Malgré son apparence qui pouvait paraître froide, il dégageait une certaine chaleur amicale. Mais j'étais mal placé pour faire ce genre de commentaire. Après tout j'avais la tête d'un grand naïf, tout mignon sympa alors que ce n'était pas le cas du tout. Ce n'était pas que je mordais mais j'étais pas du tout aimable envers la communauté. Wade était donc chanceux de faire partie de ces rares personnes avec qui je parlais. Si on devait énumérer ma liste de liens j'en avais plus avec des chats et des chiens qu'avec les humains.

- Je comprend, la solitude c'est ma meilleure amie


Après il y avait des endroits où j'étais bien obligé de côtoyer des gens, comme la salle de sport où j'avais fait connaissance de mon interlocuteur. Je taquinais ce dernier au sujet de sa musculature. Il me charriais en retour en disant qu'il s'était réveillé ainsi. Je me doutais bien que c'était pas en deux jours qu'on devenait Monsieur Muscles.

- Je sais pas, mais faut quand même y tenir un minimum pour aller là dedans nan ?

Répondais je tout aussi innocemment à la question. Est ce que je faisais partie des gens qui accordaient de l'importance au physique ? Sûrement. Un peu. Ce n'était pas pour plaire à qui que se soit que je prenais soin de moi, c'était tout.

Puis venait le jeu du " qui suis je ?". M'amusant cinq minutes de voir Wade se creuser, pas trop, la cervelle. Haussant les sourcils à la proposition de facteur et souriant légèrement à celle de DJ. Travailler dans le monde de la musique m'aurait surement plus, mais non, malheureusement ce n'était pas du tout ça. Je finissais par lui donner la réponse. Vu sa tête, il ne devait pas s'y attendre. Je savais que je n'avais pas la tête de l'emploi.

- Bon tant mieux alors...Parce que mine de rien, comme boulot c'est pas top. Surtout quand tu vois le nom de personnes à qui tu as parlé une ou deux fois...

Ce n'était pas non plus que je me mettais à chialer mais ça faisait drôle de s'occuper de l'enterrement de personnes avec qui on avait rien tissé, juste échanger des banalités. En ce qui concernait la mort de Wade, je serai probablement triste un peu. Celui-ci partait commander la prochaine tournée que j'avais accepté. Sans aucune honte, je lui avais avoué que c'était bien la première fois que je restais autant discuter avec un "inconnu". A son retour, il me disait que c'était la même chose pour lui. Je le regardais quelques secondes avant de me mettre à pouffer de rire, cachant mon hilarité derrière la paume de ma main.

- Je vais finir par croire qu'on est jumeaux, avec nos tatouages et notre sociabilité commune

Déclarais je après m'être un peu calmé.  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Lun 7 Aoû - 5:40

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Solitaire, un mot qui pourrait te caractériser de bien des manières. Trait de caractère qui, tu le comprendras un peu plus tard, semble te coller à la peau depuis bien plus longtemps que tu ne le crois. Douce mélancolie qui serpente au creux de tes veines comme signes d’une dangerosité latente. Ça aussi tu finiras par le comprendre, tu parais étouffer une bête qui gronde, et tu te sauras dangereux à ce moment-là, si jamais tu venais à exploser. Pour l’heure, tu te montres plus amical que tu ne le devrais, échangeant des palabres avec un jeune homme que tu ne connaissais même pas à ton réveil et que tu es simplement venu aborder dans le but d’en apprendre plus sur le tatouage qui orne son dos. Ainsi, tu souris en coin lorsqu’il te dit que la solitude est sa meilleure amie, terminant ta bière et haussant les épaules après avoir fait une tentative d’humour vis-à-vis de tes muscles. Tu t’es bel et bien réveillé, façonné de cette manière. « Uniquement parce que le boulot le requiert. ». Un nouveau sourire vient étirer tes traits, bien plus large celui-là et tu te mets même à ricaner pour toi-même, te prêtant finalement au jeu du découvre quel est mon job. Autant dire que tes réflexions te mènent totalement à côté de la plaque, si bien que lorsque Ulli t’annonce qu’il est conseiller funéraire, tu ne peux t’empêcher d’être irrémédiablement surpris, toi qui le voyait facteur ou dj… S’en suit alors un brin d’humour et tu lui confirmes ne pas vouloir mourir demain ni même aujourd’hui. Un prix sur ta tombe ne serait donc pas nécessaire. Surtout quand tu vois le nom de personnes à qui tu as parlé une ou deux fois... Les mots t’interpellent et tu fronces légèrement les sourcils. « J’imagine que ça ne doit pas être évident non… ». Tu n’avais pas pensé à cela, et en effet, ça ne doit être facile à gérer. Surtout que tu ignores encore l’existence des monstres à la frontière de la ville.

Malgré tout, ni de une ni de deux, tu te lèves à nouveau pour ramener deux bières fraîches et la dépose sur la table à son attention, la tienne conservée entre tes doigts tandis que tu reprends ta place  et que le liquide vient déjà glisser dans le fond de ta gorge. Ulli se met à éclater de rire et tu l’observes sans vraiment comprendre sur le moment, te contentant de siroter ta bière et luttant contre l’envie de t’en griller une seconde, ou une troisième. Tu ne sais déjà plus. Je vais finir par croire qu'on est jumeaux, avec nos tatouages et notre sociabilité commune. Un sourire réapparait à la commissure de tes lèvres et tu hausses une nouvelle fois les épaules d’un air nonchalant. « Ça aurait pu, mais je suis légèrement moins bridé. ». Taquinerie qui s’échappe de tes lippes, tu n’as strictement rien contre les personnes différentes de toi, et rire sincère qui résonne est la preuve de la blague. Si tu étais sérieux tu n’arborerais pas cette mine détendue, tu serais beaucoup moins agréable. Dans le fond beaucoup plus… sauvage. « Tu as déjà rencontré pas mal de monde depuis que tu es là ? ». A l’heure où tu parles avec Ulli tu n’as que très peu pris le temps de bavasser avec les gens, si ce n’est Blue, avec qui tu as vraiment pris le temps de parler... Qu’une seule fois.    

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Sam 12 Aoû - 15:11

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


C'était certains qu'avoir un homme gras du bide pour garder le château fort, ce n'était pas très crédible. L'apparence comptait beaucoup pour ce genre de boulot comme l'avait dit Wade. D'un point de vue extérieur le jeune homme paraissait froid mais en vérité, il était plutôt sympathique et agréable. Ce qui était bien une différence avec moi. Certains pensaient que j'avais une tête de grand naïf et tentait de me faire croire n'importe quoi, tandis que d'autres me percevait comme une personne à qui on avait pas envie de discuter. Là, on retrouvait la froideur, sauf que en effet, je n'étais pas le mec le plus sociale de Varakes qui soit. Je n'avais pas non plus forcément envie de papoter, préférant aller au port observer les bateaux tout seul ou rentrer chez moi pour aller me planter devant ma télévision.

- Je vois...si jamais tu as envie de faire du sport extérieur je pourrai aller courir avec toi, j'ai du poids à perdre

Proposais je gentiment. Il devait surement me prendre pour un fou vu que mon médecin m'avait déjà dit cent fois que je n'étais pas gros et que je devais même manger plus. Mais ça c'était pour ne pas me vexer. Ma balance, elle, me disait la vérité, et avec toute la mal bouffe que je digérais, mon taux de graisse augmentait trop vite. C'était aussi la raison pour laquelle je rentrais du travail à pied plutôt que de prendre le bus. Le matin comme j'avais encore un peu la tête ensommeillé, je préférais être conduit au centre ville que de risquer de percuter quelqu'un ou de me faire renverser par un fou du guidon.
Pourtant, je n'avais pas peur de la mort. Je la fréquentais, si on pouvait dire ça, tous les jours en voyant les gens défiler dans mon bureau. Les uns après les autres, remplir des papiers, me raconter comment la personne morte était merveilleuse face à mon regard qui restait neutre. On pouvait bien me traiter d'insensible, j'avais simplement appris à passer par dessus. Sinon, comment voulez vous vous en sortir ?

- C'est la vie, on y peut rien. Certaines survivent, d'autres meurent. Par accident ou prémédité par les gangs cinglés qui hantent la ville


Je n'avais jamais caché mon aversion pour ces bandes de meurtriers. Lions ou Cobras, ils avaient beau se cracher dessus ils étaient pareils. Je ne parlais même pas de ceux de l'Eglise, fou à lié de croire que c'était Dieu tout puissant qui nous avait mit là. Songer à eux, me donnait soif et c'était avec une joie non peinte que j’accueillais la nouvelle bière, portant l'alcool à mes lèvres. Un gorgée avant de rire tout seul. L'incompréhension de Wade était aussi hilarante mais j'avais fini par me calmer pour lui expliquer.

- C'est sur, et moins blanc aussi !

Ma peau appréciant moyennement le soleil, j'étais obligé de me badigeonner de crème solaire quand il faisait trop chaud. Et puis, je n'aimais pas la chaleur non plus.

- Par rencontré, je suppose que tu veux dire hors travail ? Quelques uns, pas beaucoup...deux-trois personnes. Surtout une, parce qu'on s'est retrouvé avoir des...similitudes...Peut être que tu l'a déjà croisé, il s'appelle Bleuet.

J'étais loin de me douter, qu'ils se connaissaient, et même très bien.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wade
only serving myself
messages : 741

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Ven 18 Aoû - 15:45

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Tu n’es peut-être pas bavard mais tu ne peux pas nier que la présence d’Ulli ne te dérange pas. Pour le coup, c’est même du genre à maintenir ton esprit occupé sur autre chose et non sur l’idée potentielle d’obtenir des indices sur la personne que tu étais avant d’arriver ici. Si seulement tu savais, à ce moment-là, que les premiers souvenirs qui te percuteraient ne seraient pas des plus agréables. Loin de là. Il en sera de même pour celui qui te fait face, à priori, mais ça tu ne le sais pas non plus à ce moment-là, et c’est nettement mieux comme ça. Lorsqu’il te dit avoir du poids à perdre, tu écarquilles légèrement les yeux en souriant, ne le prenant pas foncièrement au sérieux pour le coup, jusqu’à ce que tu ne comprennes, qu’en effet, il est véritablement sérieux. « Aller courir en extérieur ne pourrait pas faire de mal. Pourquoi pas. Oui. » que tu répliques quasiment aussitôt d’un sourire sincère. « Pour ce qui est du poids à perdre… La bière ne fait pas forcément bon ménage. ». Un rire s’échappe de tes lèvres tandis que portes le goulot à ces dernières. A n’en pas douter, tu as plus de graisse qu’Ulli n’en a, mais tu te retiens de faire la réflexion et préfères profiter de la fraîcheur ambrée de la bière qui dégouline encore au creux de ta gorge. C'est la vie, on y peut rien. Certaines survivent, d'autres meurent. Par accident ou prémédité par les gangs cinglés qui hantent la ville. Tu hausses les épaules en reposant la bouteille sur la table temporairement et viens poser ton regard sur lui. « Je n’en connais pas grand-chose, j’ai juste ouïe dire qu’ils existent. ». Tu ne ferais la rencontre de Shadow que quelques jours plus tard. « Autant dire que l’Eglise me semble un peu… Trop sectaire à mon goût. ». Véridique. Tu le penses vraiment mais ne rentreras pas dans les détails, Dieu seul sait qui se trouve tout autour de vous et tu ne te sens pas d’attaque à répliquer par les poings aujourd’hui.  

La conversation dérive finalement sur le côté probable de votre lien du sang à cause de vos tatouages respectifs et ça te fait sourire, rire même avant que tu ne répondes sur le ton de la plaisanterie que tu n’as pas les yeux assez bridés pour ça. Et apparemment pas assez blanc non plus. Tu n’es pourtant pas spécialement bronzé. Mais la discussion se dirige ensuite vers les différentes rencontres qu’il a pu faire et le nom de Bleuet résonne, ce qui te fait froncer légèrement les sourcils. « C’est mon voisin de palier. » que tu réponds d’un sourire en coin. « Même si ça fait un moment que je ne l’ai pas vu… Il semble comme avoir disparu de la nature et je ne sais pas pourquoi. ». Véridique, vous avez couché ensemble et puis… A peine deux jours plus tard tu ne l’as plus vu, porte fermée, et tu ne peux t’empêcher de penser que c’est ta faute. « Tu le connais bien alors ? ». Simple question innocente, tu ne comptes de toute manière pas lui dire qu’il a fait bien plus qu’être ton infirmier.    

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ulli
only serving myself
messages : 384

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   Mer 23 Aoû - 12:25

all about wings
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. ULLI


Boire de l'alcool, ce n'était pas vraiment compris dans un régime. Mais bon, j'avais le droit de faire un excès de temps en temps tout de même ? Ce n'était pas comme si mon frigo était rempli de bières. A vrai dire, il était même vide la plupart du temps. Jusqu'à ce que j'appelle Agape pour lui demander d'aller faire les courses à ma place. Ce n'était pas vraiment une tâche que j'aimais faire. C'était différent d'aller faire les boutiques.

- Je sais, mais à chaque fois que je me sens...dépassé ? Ou fatigué psychologiquement j'ai envie d'une bière


Expliquais je, peu certains moi même de la réelle motivation qui se cachait derrière ces soudaines envies qui me prenaient, comme ça. Peut être qu'avant j'étais un alcoolique ? Quoique je n'avais pas vraiment le ventre d'un grand buveur. Comme ceux qu'on pouvait voir dans les films. Et puis en y réfléchissant, je n'aimais pas vraiment boire. Je pouvais aisément m'en passer. J'avais peut être développé une manie suite à mon réveil, sans m'en apercevoir. Si certains se jetait dans les égouts, moi je vidais un verre de bière.
Je partageais la grande philosophie que j'avais de la vie et de la mort. En gros, on y pouvait rien. C'était comme ça. Pas que je croyais au destin ou quoique se soit d'autres qui s'y rapprochait. Sinon, celui de tous ceux qui étaient coincés dans cette ville était bien pourri. Dont le mien. Wade, en l’occurrence venait manifestement tout juste de naître pour ne pas savoir encore grand chose des gangs de Varakes.

- Mieux vaut les éviter, encore plus ces fous de l'église

J'étais loin de penser, que plus tard, mon interlocuteur finirait par coucher avec un cobra et même à vouloir en devenir un. J'étais même incapable de dire, ma réaction si Wade finissait du côté obscur. Après tout, je pouvais comprendre que ça paraissait tentant de faire partie d'un groupe. De mon côté, je préférais nettement faire un club avec moi même que de devoir supporter l'irresponsabilité des uns et des autres.
C'était comme Bleuet, je ne savais pas ce qui s'était passé dans sa vie. Mais cela faisait longtemps que je ne l'avait pas vu en vrai. Je lui avais envoyé des messages pour vérifier tout de même si il était en vie et non en train de pourrir dans le caniveau. C'était tout de même mon seul ami dans cet enfer. Wade n'avait pas l'air plus au courant que moi, alors que c'était son voisin de palier.

- Vite fait, il n'est pas vraiment très bavard mais on se comprend. Il était bizarre la dernière fois que on a prit un verre ensemble, il semblait préoccupé. Mais je lui ai pas posé de questions, je suis pas du genre à m'infiltrer dans la vie des autres.


Sauf si on me touchait et je n'avais alors pas d'autres choix que d'entrer dans l’intimité des gens. C'était encore plus insupportable d'ailleurs. Est ce que j'aurai dû insister auprès de Bleuet pour savoir ce qui n'allait pas ? J'étais surement trop concentré sur mes propres soucis de travail pour juger que c'était nécessaire. On avait discuter comme d'habitude avant de se séparer.

- Tu crois que j'aurai dû lui demander ?


C'était certains, que je serai pas élu le pote de l'année. En y réfléchissant, je n'avais fait que râler.



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all about wings // (Ullade)   

all about wings // (Ullade)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wings of War
» Soiree Wings of War le 11 Avril ?
» Wings of War et figurines 1/144
» [Wings of War] Assaut maritime des côtes françaises
» Anniversaire de Damned Wings [8 Février]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum