RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 
réveille-moi (maklan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Nolan
the royal cobras
messages : 80

MessageSujet: réveille-moi (maklan)   Mer 14 Juin - 7:01

réveille-moi
Mon coeur et ma tete se vident, tout le ciel s'ecoule par eux. O mes tonneaux des Danaides! Comment faire pour etre heureux comme un petit enfant candide
   


   Ton lit tant chéri, seul endroit où tes sens sont en paix, tu dois le quitter ce matin pour aller ouvrir boutique. Tu es en retard tu le sais. Ta tête torturée, par les restes d'un soirée trop arrosée. Tu n'as pas besoin de monde, tu n'as pas besoin d'un bar pour laisser l'alcool prendre part à tes agissements, c'est pourquoi tu finis souvent dans ton lit, sans problème avec qui que ce soit. Tu espères qu'aucun client ne t'attend, les bons comme les mauvais. Tu n'as plus que cela à faire, une routine morbide à laquelle tu te tiens chaque jours depuis deux mois. Depuis qu'il n'est plus là. Il t'a stoppée dans ton élan de vie, il t'a clouée au sol te rappelant la médiocrité de ta vie. Tu ne fais plus tellement la part des choses, tu sais plus comment interprêter ce que tu ressens alors tu arrêtes de réfléchir, tu bois, tu oublies et tu fais, de temps en temps, ce qu'on te dit. Tu n'es plus autant dans les affaires des cobras mais ton réseau tient bon, il faut dire qu'il est présent depuis le début et que rien que de s'en occuper, cela te prend pas mal de temps. Tu récupères ta fiole, bizarrement remplie, ton carnet vierge qui t'attend seul sur le parquet près de ton lit et tes clés, t'habillant rapidement. Tu n'as même pas faim, ton ventre retourné par l'aigreur de tes boissons nocturnes. Tu ne t'y habitues pas, avant quand tu touchais un endroit, un bout de ton studio, les meubles te rappelaient sa présence maintenant il ne te laisse entendre qu'un vague écho de sa personne. Pensive tu fermes ton appartement avant de sortir au grand jour, direction ta librairie. Tu dois marcher, parce que tu n'as pas de vélo et que les transport en commun te font bien chier. Du monde et du bruit, tu préfères le doux bruit de tes pas sur le bitume. Tu ne fais qu'agraver ton retard, mais ton esprit se fiche bien de cela. Les gens attendront, ils n'ont pas le choix.
Te voilà devant ta minuscule boutique, tu pousses doucement la porte te faisant happer par ces odeurs que tu chéris tant, tu y sens presque la vie. Rallumant les lumières, faisant du tri dans tes présentoirs, tu passes finalement derrière le comptoir où tu vois défiler tes journées. Quelques clients passent, de bons clients, ce pour qui la littérature est le motif de leurs venues, mais aucun cobras connus à l'horizon. Une journée plutôt calme, te permettant de finir ta nuit dans ton fauteuil.
Avachie sur ton comptoir, un ressenti peu agréable te sort de tes pensées, quelqu'un vient de pousser la porte du magasin, mais tout cela n'annonce rien de bon. La librairie n'étant qu'une infime extension de ton corps pour ce genre de perception, tu te relèves pour identifier le client potentiel. C'est loin d'être une inconnue, puisqu'il s'agit de Makfire, la numéro trois de gang, une des première cobra avec que tu ais connue. Tu ravales ta salive, tu ne sais pas ce qu'elle te veux, mais ne la voyant que rarement depuis que tu as pris des distances avec le gang tu ne penses pas qu'elle vienne discuter gentillement pour parler bouquins. Tu n'en restes pas moins fatiguée et à moitié entrain de décuver, tu tentes simplement de sauver les meubles et de faire bonne figure. "Makfire? Qu'est-ce qui t'amène par ici?" Plus elle avance, plus cette situation te fait froid dans le dos.

   

   
code by black arrow
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 213

MessageSujet: Re: réveille-moi (maklan)   Sam 17 Juin - 14:00

réveilles-moi
Far away from here we know each other moreo than we could think. Something's wrong with you, like something's wrong with me.
NOLAN & MAKFIRE

C'était un peu comme une seconde maison. À chaque fois que je passais la porte, je me sentais comme chez moi. Aucune pression, ce n'est pas le boulot, malgré que ce l'est d'une certaine façon. Ce n'était pas comme si je me retrouvais au club. C'était différent, l'ambiance était différente. C'était comment dire, cette famille que je n'avais pas, ou plus. Tellement de questions dans ma tête depuis ce souvenir. Un frère ? Des frères? Ma vie ressemblait à quoi ? Je m'enfouissais sous le travail, que ce soit au club ou chez les Cobras. Avec Ray absent, il n'y avais que Jae et moi pour gérer. D'accord, nous nous en sortions à merveille malgré tout, mais l'absence de Ray me tenait le coeur. Où est-ce qu'il était, pourquoi est-ce qu'il ne répondait pas ? Tellement de chose qui se passait dans ma tête. Je passais plus souvent au bar pour jeter un coup d'oeil aux affaires. Je disais rarement quelque chose contre les chiffres, contre les pourcentages reçus. Je jetais un coup d'oeil et j'intervenais à l'extrême. Je m'étais laissé tombé contre la chaise, les deux pieds sur le bureau le nez dans le livre de compte. Je le feuillette et recommence à plusieurs reprises. Il m'a prit un temps avant que je réalise qu'un nom ne rentrais plus depuis deux mois environ. Les dents serrées, je n'aimais pas ça. Je vais avouer qu'avoir une amie dans mes rangs me rend mal à l'aise quand il s'agit des conséquences. Pour une fois j'aurais bien aimé avoir la distant qu'ont mes collègues envers nos membres. Ce ne fut pas très long que l'inquiétude a prit le dessus. J'ai regardé autour de moi. En pleine journée, c'était plutôt tranquille. J'ai refermé le livre avant d'agripper ma veste de cuire. Bien empoignée, je monte à l'étage et sort du bar avant de fixer le ciel un moment.

Business. Voilà le mot que je dois m'implanter dans la tête. Je n'y allait pas par amitié, mais vraiment en tant que chf. Les cobras, c'est tout ce à quoi je dois penser. Tout le long du trajet, je serrais les poings dans mes poches. J'avais préalablement enfilé ma veste. C'était ce signe annonçant le caractère de la situation. Je n'étais pas seulement inquiète pour elle, j'étais inquiète pour les affaires aussi. J'ai observé la librairie de l'autre côté de la rue appuyée contre le mur. J'ai observé les allées et venues et j'ai attendu un moment où il n'y avait personne. Elle était seule. J'ai passai ma main contre mon menton avant de traversé pour entrer dans la boutique. Ce ne fut pas très long qu'elle a posé son regard sur moi. Je prend la peine de tourner la pancarte pour indiquer que c'était fermé. J'ai fait quelques pas vers elle avant de sortir mes mains de mes poches. Je passe mes mains contre mon visage et soupire bruyamment. « Ce que je fais ici? Tu me poses vraiment la question? Tu rends pas tes comptes. Depuis deux mois. TOI qu'est-ce que tu fous? » Je croise les bras contre ma poitrine et sert les dents.


A girl (yeah-yeah, yeah)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Nolan
the royal cobras
messages : 80

MessageSujet: Re: réveille-moi (maklan)   Dim 18 Juin - 12:01

réveille-moi
Mon coeur et ma tete se vident, tout le ciel s'ecoule par eux. O mes tonneaux des Danaides! Comment faire pour etre heureux comme un petit enfant candide
   


   Tout ce que tu faisais avant perd son sens peu à peu, comme la présence d'Ament dans ton esprit. Tu ne le ressens plus nul part, quelques fois tu te retournes en pleine rue, persuadée que ce sont ses pas que tu entends au loin. Il a fini par te hanter, et maintenant qu'il  te hante tu tentes de le faire disparaître. Alors ta fiole devient ton nouveau compagnon car elle seule sais te le faire oublier, le temps d'une nuit, le temps d'un soir. Et malheureusement tu y prends goût. Ce liquide dans tes veines brouille ta pensée, efface les traits tant vus de son visage, il menotte aussi ton pouvoir que tu contrôles plus, que tu n'as jamais contrôlé. Ce matin n'est pas la première fois, et ne sera pas la dernière où tu te lèveras, une migraine figée dans ton crâne. Tu essayes de stopper le temps, de faire une pause mais chaque soir tu te fais balayer de la même force, dans l'obligation de constater l'état du champ de bataille.
Dans ta marche vers ta librairie tu remues ton colier, faisant glisser tes doigts sur cette lanière de cuir. Il t'avait toujours dit qu'il trouvait ça stupide de se mettre un lacet en cuir autour du cou et ça te faisait rire. Vous riiez aux éclats, mais au final il te disais toujours que tout t'allait même un lacet en cuir. Parce qu'il te cherchait mais au fond vous vous compreniez. Son rire te revient parfois, mais c'est la folie qui s'empare de toi quand il emcombre ton esprit. Chaque souvenir est un couteau de plus dans ton pauvre coeur.
Makfire te fais face et tu sens venir sa colère. Elle rentre rapidement déterminée, tu es peut-être en train de décuver mais le signes ne trompent pas. Elle ouvre la bouche et tu regrettes instantanement ta phrase précédente. Elle croise les bras, le visage fermé, se forçant presque à rester austère. Tu déglutis, bousculée par ce qu'elle vient de te dire. Deux mois que tu vis au ralenti alors oui en effet tu as dû rater  des choses. Des choses importantes à ce que tu entends. "Je..." Tu allais expliquer mais ta tête te fait un mal de chien. Tu penses à l'essentiel, tu bouges ton cerveau endormi, éviter de rester sans rien dire devant Makfire loin d'être là pour rigoler "J'ai l'argent Mak, c'est que..." Tu te passes la main sur le visage, essayant de trouver les mots pour expliquer ce qui t'arrive depuis deux mois, mais comme tout à l'instant ton cerveau va à l'essentiel. "J'ai eu des problèmes, enfin ouais. Ouais c'est ça je suis désolé j'aurais dû t'en parler." Tu la regardes dans les yeux. Tu as merdé mais la moindre des choses c'est de lui dire dans les yeux. Tu fouilles dans ta caisse, celle de ton réseau parallèle, cherchant l'argent que tu lui dois, que tu dois aux cobras. T'avançant vers elle après avoir tout rassemblé, tu lui prends les mains dépossant l'argent rangé dans un enveloppe trouvée en vrac sur ton comptoir. "Tiens, voilà l'argent" . Tu aimerais expliquer, tu aimerais pouvoir en parler mais c'est trop dur. Tu n'arrives déjà pas à faire le tri dans tes pensées alors en parler...
   

   
code by black arrow
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 213

MessageSujet: Re: réveille-moi (maklan)   Jeu 22 Juin - 8:51

réveilles-moi
Far away from here we know each other moreo than we could think. Something's wrong with you, like something's wrong with me.
NOLAN & MAKFIRE

Cette ville perdait son sens pour moi, pourtant, elle était tout ce que j'avais. Tout ce que j'avais construit depuis mon réveil était tout ce que j'avais. Il m'était impossible de tout abandonné, de tout laisser derrière moi. Que ce soit des amitiés, le boulot, ma famille. J'ai fait des choix dans cette vie et je suis loin de les regretter ou de vouloir revenir en arrière pour tout recommencer. J'ai des responsabilités et je les assumes pleinement. Nolan fait partie de ces responsabilités. Dès le début, dès mon arrivée à Varakes, je la connais. Elle représente beaucoup pour moi malgré que je ne le montre pas comme je le devrais. Il faut avouer que je n'aime pas vraiment montrer mon attachement aux gens, même les plus important. J'ai ma façon de le faire et quand je me pointe au lieu d'envoyer quelqu'un, c'est ce qui le démontre le mieux. J'étais agacée par les affaires, par l'argent, par ce manque d'assiduité de sa part. J'étais agacée par son silence, ce manque de communication. Je pourrais lui en vouloir, à la base, oui je lui en voulais, mais dès que mon regard à croisé le sien, j'ai vu quelque chose clochait. J'ai rapidement froncé les sourcils avant de faire un pas de plus dans sa direction. Je pousse un lourd soupire qui ne montre que mon agacement et non mon inquiétude. J'entend sa difficulté dans sa voix. Quelque chose cloche et ce n'est pas vraiment ma présence, du moins pas totalement. L'argent ? C'est la raison de ma venue pas vrai? J'hésiterais à y croire. Je suis venue pour ça, mais j'aimerais bien me faire croire que je suis venue que pour ça. Je pousse un soupire la suivant du regard. Puis vient une raison qui m'est insuffisante. Ce n'était pas assez pour moi, j'avais besoin de plus, de comprendre ce qui lui arrivait. Je baisse les yeux un moment entendant le bruit de la caisse. Je regarde derrière moi un moment, et replace ma veste. Elle montrait que j'étais là pour le business. Nolan revient vers moi et me prend la main pour y poser une enveloppe. Je baisse les yeux vers l'enveloppe un moment et pousse un soupire. Je l'enfouis dans cette poche à l'intérieur de ma veste avant de laisser un silence entre nous. Je m'éloigne un moment en lui tournant le dos. Je fais mine de partir, mais en réalité, je retire ma veste et la lance sur une pile de bouquins. Je pousse un grognement et me tourne vers la blonde à nouveau. « Maintenant que la business est réglé, tu m'expliques ce qui t'arrive ? » Je m'approche d'elle à nouveau et plonge mon regard dans le sien. J'incline légèrement la tête sur le côté et passe une main dans mes cheveux. « Tu m'expliques ce qui se passe s'il te plait. Ça ne va pas je le sais. Dès que j'ai passé la porte je l'ai su. Tu sais que tu peux me parler Nolan. Ça reste entre nous. » Je pointe ma veste à l'écart avant de ramener mon regard vers elle. « Tant que je n'ai pas cette veste, ça reste entre nous, alors parles-moi. »


A girl (yeah-yeah, yeah)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: réveille-moi (maklan)   

réveille-moi (maklan)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No scores - Matchs de la veille
» le réveil.. qui ne réveille pas !
» [Problème] Mise en veille du PC automatique
» Mir:ror ne marche plus après mise en veille sous mac OS X
» La veille du grand jour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum