RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Mercure
only serving myself
messages : 51

MessageSujet: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 13:31


« MERCURE »
ÂGE & DATE D'ANNIVERSAIRE ✲ 19 novembre 1990. PRÉSENT(E) À VARAKES DEPUIS ✲ les paupières se sont apparemment ouvertes le 4 mai. ce n'était pas il y a longtemps, non. et je me lève tous les jours avec ce goût amer en bouche. et cette peur au ventre. EMPLOI ✲ d'après mes instincts, d'après mes sensations... photographe urbaine & graphiste dans l'édition. ACCENT / LANGUES PARLÉ(ES) ✲ j'ai ouvert les yeux et j'ai pensé. j'ai pensé un tas de mots informes qui s'entrechoquaient et se mélangeaient. alors je les ai triés. d'un côté, y avait un anglais désabusé, vulgaire et primaire, un accent d'anglais des cités. puis il y avait un peu de français. un français basique et un peu maladroit. mais qui faisait partie intégrante de moi. alors quand on m'a demandé comment m'appeler, j'ai pris le premier mot français venu à moi. mercure. sans trop savoir pourquoi.   ORIENTATION SEXUELLE ✲ mon corps n'est qu'émotions. et je m'émeus pour un visage, un geste, une odeur. pas un sexe. j'imagine donc être pansexuelle. me l'admettais-je dans mon autre vie? PARTICULARITÉ PHYSIQUE ✲ dans ce lit blanc d'hôpital, je glissais le bout de mes doigts sur les menus détails de ce corps qui m'était aussi étranger que familier. me confronter à lui face à un miroir, étudier les tatouages qui n'avaient plus aucun sens, la fleur, le nom témoin d'un passé obscur. tout comme les cicatrices s'effaçant peu à peu de mes bras. cette petite taille, ce corps fragile et fort à la fois. ces sensations qui les parcourent. cette légère scoliose. je ne vois qu'un corps malade dans lequel je me sens à l'étroit, il y fait irrespirable. peut-être parce que je ne suis plus celle qui y vivait auparavant. POUVOIR ✲ au début ça percutait mon cerveau et ricochait dans tous les sens. ce bourdonnement infernal qui me brûlait l'intérieur, des voix, des tas de voix, des mots que je ne voulais entendre. puis j'ai compris que je les entendais eux. tous les autres, et leurs pensées les plus intimes. je me suis sentie comme un violeur de l'inviolable, je me suis sentie sale et triste. alors, avec beaucoup de travail mental, je tente de me maîtriser. OBJETS PERSONNELS ✲
1// l'appareil photo: je l'ai regardé longtemps. assez longtemps pour que cela paraisse bizarre. j'avais l'instinct de le saisir, de le toucher, et le désir puissant d'en entendre le déclencheur. mais en même temps l'hésitation, et sans doute la peur de ne rien y trouver, de ne rien y retrouver de moi. puis finalement mes doigts ont saisi la dragonne, l'enfilant autour de mon cou, évaluant les griffes sur l'objet, et cet instinct qui revenait et qui me disait que oui, cet appareil était à moi.
2// carnet: des croquis. grands et petits. des typographies. des illustrations, des gribouillis. des pages déchirées et des ratures sur ce qui a été écrit. et encore toutes ces pages à noircir. toutes ces pages vierges de toute encre. comme je souhaiterais posséder cette même pureté.
3// paquet de clope: quand je l'ai vu, une envie folle m'a traversée, la nicotine m'appelait avec violence. J'avais juste envie d'en griller une. pourtant ce paquet est intact, je tenais à garder en l'état toutes les choses qui me restait d'avant. par superstition sans doute.
4// vieil mp3: et les mêmes musiques qui reviennent en boucle et en boucle, quand je l'écoute j'ai parfois des flash subits qui ne restent pas, mais ces sons me transportent, me transcendent.
MANIES ✲ se mordiller le bout des doigts. fumer. passer sa main au creux de sa nuque. ramener ses cheveux en arrière. pincer les lèvres. fumer. humidifier son doigt pour ramasser les grains de sucre tombés sur la table alors qu'elle boit son café. ne pas marcher sur les lignes séparant les pavés en rue. dormir la main posée sur le bas de son ventre. fumer. s'asseoir de manière improbable, incapable de leur faire correctement. manger d'abord les pâtes et laisser les lardons et le fromage pour la fin. fumer. manger manger manger. mais surtout fumer.   AFFILIATION ✲ aucune n'a su retenir mon attention. TRONCHE AVATARIENNE ✲ Bryden Jenkins.

I R L
PSEUDO/PRÉNOM ✲ Huhu. PAYS ✲ Belgium. FRÉQUENCE DE CONNEXION ✲ 2/7. LONGUEUR DE RP PRÉFÉRÉE ✲ je m'adapte généralement à mon partenaire. La plupart du temps je fais plus de mille mots, mais ayant moins le temps à présent, disons, (moyen 500 - 800). DERNIER MOT ✲ Le principe est génial, le forum est magnifique, j'ai cédé.  
✲ QUELLE A ÉTÉ TA RÉACTION LORSQUE TU AS REPRIS CONSCIENCE DANS TA CHAMBRE ? D'abord ce bourdonnement en arrière plan, comme si un orage grondait au loin dans ma tête. Puis une langue passant sur les lèvres sèches, tentant vainement de les humidifier un peu.  Et surtout. Cette sensation. Cette sensation d'immense gueule de bois, de lendemain de veille qui assèche, qui donne la nausée. Et ce total black-out. A ce point là, jamais vécu. Au point d'en oublier son nom, d'en oublier son essence même. Les paupières qui s'ouvrent, le regard qui voyage et une légère pellicule blanche brouillant un peu tout, comme si la conjonctivite obscurcissait tout. Plusieurs clignement, et ces voix lointaines, ces voix qui bourdonnent dans ma tête, soudain l'impression de devenir schizophrène quand la porte s'ouvre soudain sur l'infirmière.
La suite se résume à une docilité qui m'étonnait moi-même, et à l'évaluation de ce que je suis par les détails laissés au hasard, dans la pièce et sur mon corps.
✲ COMMENT OCCUPES-TU TON TEMPS LIBRE DANS LA VILLE? J'ai rencontré des gens, bien sûr, ces gens qui ont trouvé plus de sens à tout cela que moi-même. Ou en donnent l'impression. Quand nos regards se croisent, parfois j'ai l'impression d'être la seule aussi confuse. Alors bien que parfois attirée par les trois directions de ces groupements (je les vois davantage comme des sectes), je n'appartiens à aucune et reste sur place. Au lieu de me fondre, de me donner l'illusion de, je fais ce pourquoi je sais être faite. Je photographie, je crée sur ma confusion, j'illustre mes ressentis, je rapporte ce que cette ville laisse comme sentiment d'insatisfaction en moi. Puis parfois je parle, je communique, mais tout semble irréel, abstrait, et je ne sais plus où trouver mon compte.  
✲ QUE PENSES-TU DE TON POUVOIR? Un pouvoir ? Non, une malédiction. Les premières personnes à qui j'en ai parlé m'ont considérée avec un regard qui m'a profondément heurtée. Et je me suis alors directement sentie rejetée, comme s'il s'agissait d'une maladie sale. Il me paraissait à l'origine si indomptable que j'en parle très rarement, les gens n'apprécient pas qu'on saisisse l'insaisissable. Chacun a droit à ce jardin inviolable, et moi, moi je gâche tout en entendant en résonance tous les désirs et vices cachés, toutes leurs douleurs insoupçonnées, leurs peurs et leurs joies. L'inavouable. Alors je me tais, je simule l'ignorance, même s'il est parfois des vérités qu'on ne voudrait entendre et qu'il est difficile de garder le visage lisse. J'essaye de taire ces voix, mais je ne peux que les laisser bourdonner dans le fond, derrière, loin derrière. Mais parfois ça brûle, tellement fort que je ne m'entends moi-même plus penser.
✲ QUELLES SONT TES RELATIONS AVEC LES GENS DE VARAKES? Je les observe, les photographie, les ressens dans leur gestes et leurs âmes. Mais j'ai du mal à me lier, comme si l'attachement se faisait trop vite, comme si j'aimais directement trop fort et trop intensément leurs imperfections, leurs impuretés, leurs pensées inavouées. Je ne fais partie d'aucun clan, je me sens éloignée et proche à la fois, je suis le silence qui comprend, et en général je crois que cela est apprécié. Je ne les connais pas encore réellement, mais nous sommes tous mus par ce même mystère, quoi que nous en disions, nous taisons nos peurs et nos doutes, nous tentons de rester la tête haute et d'avancer sans savoir vers où ni depuis où. Nous avons tous cette chose en commun même si nous ignorons ce qu'elle est fondamentalement. Et dans ces yeux blasés croisés au hasard, je vois le miroir de ma propre fatalité.
✲ COMMENT TE SENS-TU PAR RAPPORT À LA PERTE DE TES SOUVENIRS? Aussi surprenant ce soit, le soulagement. Comme si on avait enlevé tout le sale et laissé l'opportunité de se reconstruire, saine, propre, nouvelle. Malgré tout gronde en moi, lorsque mes yeux s'attardent sur mes tatouages et cicatrices d'ancienne droguée, la peur. Dévorante. Qui lacère mes entrailles. J'ai peur des flashback, j'ai peur des réminiscences, comme si tout ce que j'avais laissé derrière moi était trop amer, trop sale, trop rude. Comme si ne pas me souvenir me laissais l'opportunité de me reconstruire, que si la mémoire revenait, je devrais me confronter à l'idée que je suis trop brisée pour pouvoir espérer.
« mercure need some space »
✲ LAQUELLE DES TROIS AFFIRMATIONS SUIVANTES TE CORRESPOND LE MIEUX ?
La famille prime sur tout et tu as espoir de découvrir si tu en as bien une puisqu'elle te manque sans même en avoir le moindre souvenir.
Les amis avant tout, car tu as choisi ces gens pour qu'ils fassent partie de ta vie plutôt qu'ils te soient imposés par le sang.
Tu es la chose la plus précieuse à tes yeux. C'est toi d'abord et après, peut-être, les autres.

✲ COCHE LE MOT QUE TU PRÉFÈRES POUR TE DÉCRIRE.
altruiste.
égoïste.
exploiteur.
opportuniste.

✲ TON AMI TE SIGNALE QUELQUE CHOSE D'ANORMAL DANS LES PARAGES, TU...
Lui rétorques que vous êtes paranormaux en votre genre.
Hausses les épaules sans rien répondre ; ce ne sont pas tes affaires et tu ne veux pas te mêler à ce qui ne te regarde pas directement.
Es le premier à te jeter dans le feu de l'action pour découvrir le fond de l'histoire.
N'as rien entendu parce que tu étais trop concentré à fixer le néon qui clignote au bout du couloir.

C'est comme ouvrir les yeux pour la première fois, c'est faire face à des réflexes, face à des réactions qui sont les nôtres et pourtant si étrangères à la fois. On se confronte à ce que l'on est, lorsque nous rigolons spontanément à de l'humour noir. C'est se sentir attirée par le sale, le mal, la destruction, l'autodestruction et lutter. C'est comme si l'on se réapprenait. Que sais-je de moi-même ? Difficile à définir. Il y a un mois que je suis venue au monde, et je voudrais avoir la pureté d'un bébé. Pourtant ce n'est pas le cas. On m'a récemment proposé de quoi me défoncer, et j'ai refusé, c'est une lutte intérieure de tout instant parce que parfois j'ai envie de céder, envie de tout lâcher et de retomber. Et tout recommencer encore et encore, jusqu'à ce que j'y arrive. On m'a donné une seconde chance, je le sens bien.
Je parle avec les gens, je les écoute énormément, je ressens leurs craintes, je ressens leur intégrité également. Parfois je me perds dans tout cela, je ne suis que sensation, la chaire de poule constante, je frissonne pour un regard, je m'émeus pour une caresse. Je me cache derrière l'objectif, observe, analyse. Et parfois j'ai envie de rire, rire à gorge déployée, avec cette sensation de pureté retrouvée. Et parfois j'ai envie de me rouler en boule, parce qu'au fond de moi je sens ce démon qui crie, hurle à la mort, me dévore toute entière, me consume de sa flamme dévastatrice. Je suis tiraillée par mes sensations, me perds dans mes spéculations, et me rend compte que quand je garde le silence, je me mens à moi-même, je sens ma nature franche et aventureuse brûler en moi, je veux toucher à tout, tout savoir, tout découvrir, je veux comprendre, mais je sais que ce désir de vérité est à taire si je ne veux pas finir muette, si je ne veux pas qu'on me coupe le souffle. J'ai déjà la sensation d'étouffer.
Alors je fais semblant, comme tout le monde, je me nourris sans cesse, d'aliment ou de personne, de conversations, de communication, de sensation. Je me remplis de tout ça pour oublier tout le reste. Pour oublier que je ne sais pas, et que cela me rend folle à lier.

Parce que j'ai peur d'être qui je suis.


Sincère – franche – imprévisible – attentive – silencieuse et bruyante à la fois – éperdue – passionnée – amoureuse – unique et commune – fragile – forte – funambule de sa propre existence.
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 13:34

bienvenue beautéééé divine
j'aime beaucoup ce que j'ai lu jusqu'à maintenant!
n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Makfire
the royal cobras
messages : 395

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 13:40

BIENVENUE!!!


you're dancing your pain (you're praticly dead)
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ophelia
church of second chance
messages : 1344

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 14:24

oh mercure c'est la classe comme pseudo et j'aime beaucoup ce que tu as écrit pour l'instant
bref bienvenue ici et bon courage pour ta fiche


no, i'd rather pretend
i'm something better than these broken parts pretend i'm something other than this mess that i am 'cause then i don't have to look at it and no one gets to look at it ©️lazare.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Laugh
the dime lions
messages : 759

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 14:50

Tout est trop bien ! Et puis cet avataaaar !
Que de poésie, jusque dans la description de ton orientation sexuelle
Ravi de t'accueillir ici !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Mercure
only serving myself
messages : 51

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 15:31

Merci à tous!

Vous êtes tous tellement gentils (&beaux) ♥️♥️♥️ Merci pour l'accueil!
J'espère tenir la route pour la suite de ma fiche, du coup

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 15:40

bienvenue avec cette beauté
et bon courage pour la suite de ta fiche
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Mercure
only serving myself
messages : 51

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 16:05

Sincèrement, vos choix d'avatars et de pseudos, vous me tuez à petit feu, tout le monde ! ♥♥♥

Merci Balthier, tu es beau ♥
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 16:58

Bon aller, j'suis trop gentil en vrai tu mérites quand même que je te souhaite la bienvenue
Vu que Mercure(ochorme) est photographe et que Faith est aveugle ça risque de bien s'entendre vu leurs passions et perspectives communes
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shadow
the royal cobras
messages : 434

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Dim 4 Juin - 19:18

Bienvenue parmi nous! J'adore le pseudo
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Carmélo
the royal cobras
messages : 1005

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Lun 5 Juin - 5:09

quel choix d'avatar et de pseudo
ça vend du rêve pour la suite elle a l'air intéressante la jeune fille
bon courage pour la fin de ta fiche



Honey, I wanna break you, I wanna throw you to the hounds. I gotta hurt you. I gotta hear it from your mouth Boy, I wanna taste you. wanna skin you with my tongue. Desire. I'm gonna kill you. I'm gonna tear into your soul.

I want to touch you, I wanna breathe into your well. I gotta bring you to my hell
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Lun 5 Juin - 8:25

Jenkins est tellement jolie Et j'adore le choix de métier Bienvenue jolie et courage pour la validation
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ophelia
church of second chance
messages : 1344

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Lun 5 Juin - 12:11

cette fiche est parfaite, je l'ai dévorée cela dit avant de pouvoir te valider, il faudrait que tu retires un objet personnel puisqu'elle ne peut en avoir que quatre


no, i'd rather pretend
i'm something better than these broken parts pretend i'm something other than this mess that i am 'cause then i don't have to look at it and no one gets to look at it ©️lazare.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Mercure
only serving myself
messages : 51

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Lun 5 Juin - 12:26

Merci à tous pour votre accueil! Ca fait tout chaud au coeur toutes ces réactions positives, ça prouve que je me suis pas trompée en débarquant ici ♥️♥️

Oh mon dieu, Ophelia, je suis trop désolée, j'avais effacé le détail bien avant de les écrire et j'avais dans la tête 5 haha! Et moi qui m'étais torturé la tête pour l'un d'eux, justement vraiment désolée! C'est corrigé!!
En tout cas merci pour ton gentil compliment
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ophelia
church of second chance
messages : 1344

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    Lun 5 Juin - 12:33


CONGRATULATION, YOU'RE ONE OF US
oh mais t'inquiètes, c'est qu'un petit détail bref comme j'ai dit lire la fiche a été très agréable, j'ai surtout aimé la partie sur le pouvoir, c'était trop bien présenté le personnage est génial et ta plume est à tomber donc je valide avec plaisir
On se l'avouera, le plus difficile est enfin terminé!

Tu peux dès maintenant créer ta fiche de liens afin de te trouver des amis. Tu peux aussi chercher un rp, demander ton logement, créer ton téléphone. Par contre, n'oublie pas de recenser ton emploi et tes allégeances.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à te référer à la faq qui sera régulièrement mise à jour, ou à envoyer un mp à l'un des administrateurs!


no, i'd rather pretend
i'm something better than these broken parts pretend i'm something other than this mess that i am 'cause then i don't have to look at it and no one gets to look at it ©️lazare.


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide    

mercure // but with the beast inside there’s nowhere we can hide
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» There's a scream inside that we all try to hide - Lena
» A vendre pachislo beast sapp, 260 Euros!!!
» Inside of Nabaztag/tag
» Drogué inside !
» Jeu Défis Saison 2011 Altered Beast (1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum