RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
all you have to do is stay + baltiay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: all you have to do is stay + baltiay   Lun 29 Mai - 12:55

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

C'est une soirée comme une autre, suivant le même modèle d'opération : tu es couché à plat ventre dans le lit de Jay. Tu occupes le tien bien moins régulièrement que tu ne le devrais. Endormi, perdu dans un rêve dont tu ne te souviendras d’aucun détail au réveil. L'écho lointain de cliquetis résonnent jusqu'à toi. Tu as d'abord le réflexe de te relever brusquement, réveillé par surprise. Le ciel est encore noir, de quoi attiser ton anxiété. Alors tu tournes la tête pour t'apercevoir que tu es seul, enchevêtré dans les draps. Ton état de confusion est entier. Tu tâtonnes cette fois ci à tes côtés pour t'assurer qu'il n'y a personne. Il n'est pas là. Tu agrippes mollement ton téléphone pour laisser s'afficher l'heure digitale, quatre heures du matin. Peu à peu, le brouillard qui t'entourer se dissipe mais tu préfères te laisser retomber sur le matelas, pas vraiment décidé à sortir de ce lit qui n'est pas le tien. Néanmoins le bruit continue et s’intensifie même lorsqu’un bruit métallique cogne fortement. Un soupir, le doute. Tu repousses les couvertures, découvrant ton torse nu et ton caleçon pour seul apparat. Une douce odeur de beurre vient chatouiller tes narines et te motive à bouger avec nonchalance jusqu’à la cuisine, illuminée. Sous tes yeux se tient Jaeger face aux fourneaux. Tu hausses un sourcil, incrédule avant de le saluer avec tendresse, lui déposant un baiser sur la joue. « Ça sent bon. » Un grand sourire illumine ton visage mal réveillé, tu ne t’attendais pas vraiment à cette surprise là. D’un geste plutôt leste pour ton état de fatigue, tu voles un des pancake fumant sur le présentoir et te retrancher en direction de la table de la cuisine. « Il est quatre heure du matin, tu peux m'expliquer ce qui pousse un homme à se faire des pancakes à cette heure ci ? » Tu t'affales alors sur une chaise, ta crêpe encore chaude entre les doigts. Tu la décortiques au fur et à mesure, du bout des doigts. « Ils sont encore meilleurs. » Il y a un brin d'ironie dans cette remarque, car tu as du mal à comprendre l'initiative nocturne de Jay, mais tu ne t’en plains pas.
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Mer 31 Mai - 20:01


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

C'est une mauvaise habitude qui refait surface que de ne pas être capable de trouver le sommeil. Tout au plus, tu es parvenu à rassembler trois, peut-être quatre, heures dans les bras de Morphée avant de te retrouver sur le dos à fixer le plafond dans la noirceur. Au début, c'était le fait de partager ton lit contre ton gré qui t'empêchait de dormir, comme si tu craignais que l'on t'agresse dans un moment de faiblesse, mais tu as vite appris à vivre avec cette nouveauté - ce n'est pas faute d'avoir souvent essayé de retourner Balt dans son lit, mais ce-dernier est plutôt têtu par moment. D'une main, tu cherches ton téléphone afin de découvrir l'heure qui s'affiche dans une lumière aveuglante. Trois heures cinquante. Ton avant-bras retombe sur le matelas le long de ton corps, ton attention divaguant vers la masse roupillante à ta droite dont la bouche légèrement entrouverte est presque adorable. Doucement, puisque tu ne cherches pas à le réveiller, tu extirpes ton bras de sous son poids et sent le retour sanguin faire surface dû au picotement qui traverse vivement ta peau. Une grimace tire tes traits, mais tu essaies d'y faire abstraction pour l'instant, préférant te concentrer sur l'objectif de quitter le lit sans entraîner ton cadet dans tes problèmes d'insomnies. Récupérant ton pyjama, tu l'enfiles avant de quitter la pièce qui te sert de chambre pour gagner la cuisine. La simple action d'allumer la lumière te rend aveugle pendant plusieurs longues secondes pendant lesquelles tu ne peux que froncer les sourcils en tentant d'obtenir un visuel sur ton appartement. Quand tu réussis à retrouver tes sens, tu remarques que Maui est déjà assis devant toi avec le museau levé dans ta direction. « Tu peux retourner à ton panier. » Tes paroles semblent ravir la pauvre bête qui se presse vers le salon où tu entends le bruit de son poids s'affaler dans ce qui lui sert de lit. Plutôt que de rester là les bras croisés, t'entames déjà le projet de te faire à manger. Quitte à être éveillé, autant attaquer la journée dans l'immédiat et le léger vacarme engendré par la chasse au matériel de cuisine n'était pas prévu. Tu grinces des dents, jetant un rapide regard en direction de ta chambre d'où tu ne perçois aucun mouvement. Retournant à ta production, ce n'est qu'une fois la cuisson de pancakes bien entamée que l'on vient perturber ta tranquillité. Ta mission de ne pas le tirer des draps n'a pas connue un franc succès, tu dois te l'admettre et tu culpabilises un peu pour le coup. « La faim ? » Une réponse que tu sais fausse puisqu'il ne s'agissait qu'une façon d'occuper tes dix doigts et t'es persuadé que Balthier n'avale pas ce joli mensonge. « Pourquoi t'es pas resté couché ? » Une question honnête tandis que tu termines ton déjeuner avant de tout poser sur l’îlot qui représente la surface idéale de l'appartement où prendre un repas. Tu ne juges pas nécessaire de lui partager tes inquiétudes et problèmes : ses épaules n'ont pas à prendre ces responsabilités partagées entre toi et les deux autres leaders. Tes emmerdes, tu les as mérités et c'est ta responsabilité de trouver comment t'en sortir tout en conservant tout le monde en dehors de cette merde.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Sam 3 Juin - 14:36

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

Il est bien trop tôt pour que tu émerges totalement de ta torpeur, les yeux bouffi par le sommeil et le teint blanchâtre, tu n’es pas au meilleur de ta forme. Tu bailles au corneille, assis sur ta chaise en caleçon et ton pancake à la main. On aura vu meilleur tableau. Tu t’enquis de la raison qui a poussé Jaeger à se mettre en branle d’aussi bonne heure. « La faim. » Tu hausses un sourcil, perplexe. Sa réponse ne te satisfait pas le moins du monde, ce que tu fais remarquer sans détour. « Tu peux faire mieux. » Tu veux bien croire que tu es naïf, mais personne ne se lève si tôt pour se nourrir, spécialement après être rentré aussi tardivement la veille. Sans oublier le repas de la veille plutôt bien garni. Tout était contre lui. Tu grignotes telle une souris ton morceau de crêpe. Le regard fixe et déterminé de Maui pèse sur toi, lui aussi veut sa part du butin. Tu sais que Pua se serait jeté sur toi à l’heure actuelle, et probablement essayer de t’amadouer de ses grand yeux pleins d'amour. L’obéissance de ce chien te surprendra toujours. Le tien roupille dans ta chambre, sûrement sur ton lit et plus précisément à ta place. « Pourquoi t’es pas resté couché ? » La question te prend par surprise car tu n’es pas la curiosité de ce début de journée. Tu n’es pas celui qui a fait tinté les casseroles si tôt le matin, tu n’es pas celui qui t’a laissé en plan dans le lit. Tu réponds en oubliant une partie de la vérité. Tu t’inquiétais évidemment, mais tu ne le diras pas. Vous vous valez bien au final. « L’odeur. Je ne refuse jamais un bon petit déjeuner. » Un petit déjeuner en avance d’au moins trois heures, mais tu préfères en faire fi. Un brin taquin, tu ne perds jamais ton sourire. Le dernier morceau de pancake ingurgité, tu t’essuies les mains sur ton caleçon sans la moindre gêne. « Pourquoi tu n’es pas resté couché ? » Tu lui renvois la question aussitôt, insistant bien sur le tu car si toi aussi tu attends une réponse honnête et consistante de sa part. Toujours dos à toi, tu le détailles pour t’apercevoir d’une certaine tension. Il n’est pas aussi détendu qu’à l’ordinaire, ou au minimum moins tendu. Tu te relèves pour rejoindre ton amant et l’enlacer dans son dos. Avec la douceur d’un chat, tu déposes ta tête sur son épaule, une pointe d’humour dans la voix malgré le sincérité de ton affirmation. « Je ne suis pas un enfant, tu sais. » Bien que tu en aies l’air la majorité du temps, tu as la maturité pour discuter des tracas du quotidien et tu sais que Jay en porte son lot.
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Dim 4 Juin - 14:52


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

Tu n'avais pas l'intention de le réveiller, mais tes bons principes n'ont pas connu un grand succès à la seconde où tu as vu sa présence dans la cuisine. Une once de remords t'habites tandis qu'il vole un précieux pancake : le sommeil est précieux et voilà que tu te mets à le lui dérober. Ton excuse n'est pas valable, ne trouvant pas le moyen de berner le plus jeune et tu t'empresses de retourner le sujet vers lui plutôt que sur ta personne. Plutôt que de t'installer avec lui une fois l'assiette posée, tu t'affères à faire le ménage, laver cette vaisselle que tu viens de salir au lieu de la laisser traîner et attirer ces ignobles fourmis. « Pas même en une heure aussi matinale ? » Ouvrant le robinet, tu attends que l'eau se réchauffe pour mettre la main à la tâche, entendant la question t'être retournée sans véritable surprise. Ton regard fixe la poêle que tu nettoies d'une eau savonneuse. Le silence t'enveloppe, n'ayant pas envie de lui fournir cette réponse et risquer de lui causer de l'inquiétude. Qu'il mène sa vie : tu es celui qui doit protéger et prendre soin, pas l'inverse. La tension qui parcours ton corps s’amplifie lorsque tu sens sa chaleur se presser contre ton dos et son menton prendre appuie sur ton épaule. Si les démonstrations d'affections ne sont pas ta tasse de thé, ce n'est pas ce qui vient te déranger dans l'instant présent puisque tu as appris à composer avec celles de Balt. Non, il s'agit de l'inconfort engendré par la situation dans laquelle baigne ta vie en général présentement. « Oh, ça je sais. » Un fin sourire tire tes lèvres, terminant la courte de tâche que de nettoyer la vaisselle sale utilisée pour faire ce mince déjeuner. « Ce n'est rien qui te concerne directement, tu n'as pas besoin de savoir. » Essuyant tes mains sur la serviette à tes côtés, tu te décolles afin de te retourner pour lui faire face. Ce visage plein d’innocence n'a pas besoin de se faire creuser par les soucis et les problèmes comme le tien est en train de subir. Déjà que tu n'aurais pas dû développer un attachement particulier avec l'un des tiens, il va dans le meilleur des intérêts ne pas l’entraîner vers le fond avec toi. « Contente-toi de profiter du moment présent. » T'as presque l'air dramatique avec ton conseil digne d'un mauvais film, mais tu es honnête. Ces paroles, tu les dis tout autant pour toi. Parfois, vouloir trop penser à demain ne peut qu'être nocif et c'est avec cette notion en tête que tu te penches vers l'avant pour lui dérober un baiser rapide en posant les mains contre ses hanches.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Jeu 8 Juin - 9:50

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

Il insiste, s’empresse de s’occuper de la vaisselle sale, et tu regrettes que toute la pâte ait été consommé. « Pas même en une heure aussi matinale ? » Ce serait te sous-estimer de penser qu’on puisse mettre une barrière entre toi et de la nourriture. « Jamais. » Tu peux sentir le poids de son silence, son refus de coopérer. De ton coté, tu n’as pas dit ton dernier mot. L’ultime morceau de pancake ingurgité, tu soulèves finalement ce corps endormi pour le poster derrière un Jay les mains plongées dans la vaisselle. Il ne répond pas à ta question mais se contente d’admettre que tu n’es plus un enfant. « Oh, ça je sais. » Tu relèves le sous-entendu et toi aussi tu souris avant qu’il n’essaie de couper court à ton inquisitoire. « Ce n'est rien qui te concerne directement, tu n'as pas besoin de savoir. » C’est à cette instant qu’il te surprend en se retournant pour te faire face, ses mains sur tes hanches, et tu peux distinguer les marques de fatigue creusant les traits de son visage. Il dépose ses lèvres sur les tiennes, un geste surprenant et calculé mais tu en profites puisqu'il te l'offre. Un sourire satisfait illumine ton visage et tu aimerais que cela te satisfasse pour le reste de la journée, mais tu refuses d’abandonner et lui aussi. « Contente-toi de profiter du moment présent. » Ton sourire se crispe à la mention de l'instant présent. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, tu es obsédé par le passé au point d'en oublier le présent. Toi qui te poses énormément de questions sur ce passé qu'on t'a octroyé il y a quelques mois de ça. Des et si virevolte régulièrement dans ton esprit, et tu as peur que certains puissent se réaliser. Tu ne le mentionnes pas en présence de Jay, tu ne veux pas qu’il te prenne davantage pour une mauviette. Tu aimerais qu'il partage ses inquiétudes, qu’il te fasse confiance, pas besoin qu'il vomisse toutes les informations seulement de quoi le soulager. Juste assez. C'est alors que tu verrouilles tes prunelles dans les siennes, qu'il comprenne ta détermination à l'aider. « Je ne suis pas fait en sucre tu sais. » Puis tu ajoutes dans le but de le convaincre : « Je suis un cobra moi aussi. » Tu sais à quel point votre famille compte à ses yeux et peut être que lui rappeler ton affiliation le fera changer d'avis. Du moins tu l'espères.
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Jeu 8 Juin - 20:44


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

Quelle connerie de ta part de ne pas avoir pris en considération la fascination de Balt pour la nourriture. Bien sûr qu'il viendrait dès l'instant où la promesse d'un repas se faisait sentir, malgré le fait que tu aurais préféré le savoir au chaud dans le confort de ton lit à poursuivre son cycle de sommeil. Tu lui aurais volontiers fait à déjeuner un peu plus tard, à une heure raisonnable. C'est une conversation que tu souhaites éviter, que tu ne veux pas aborder. Tu ne veux pas lui parler du sang sur tes mains, encore moins de la possibilité de te retrouver derrière les barreaux par la faute d'un policier trop déterminé à bien faire son boulot. Voir la déception que cela pourrait entraîner dans son regard ne t'enchante guère et tu préfères repousser ce moment le plus longtemps possible. Dans une tentative de clore la conversation, tu inities les démonstrations affectives matinales, mais ça te semble peu concluant. Balthier aussi sait se montrer digne de l'entêtement d'une mule quand il le veut et tu le maudis pour ça. T'es condamné dès que tes yeux passent une seconde de trop à fixer ses prunelles. De l'entendre se faire insistant, ça te fait du mal puisque tu sais que c'est exactement ce que tu devrais faire. Ce n'est pas sain de tout garder pour toi, tu le sais très bien, sauf que tu ne peux accepter cette idée de lui ajouter un poids sur les épaules. « Balt, j'ai des problèmes, okay ? Mais ils ne sont pas les tiens à s'occuper. » Pour le bien de tes cobras, tu te sacrifierais à tout moment... tant que tu ne laisses pas tes pensées se poser sur lui la moindre fraction de seconde. T'aurais jamais dû le prendre dans le gang, autant pour son bien que le tien. Il brise tes convictions si fermement délimitées. « Ce sont mes merdes à m'occuper, te fait pas de mauvais sang pour rien. Tu vas rider avant l'âge. » Tu tentes un sourire, mais tu vois à son expression que la boucle que tu tentes de fermer se fait briser sans effort. Un soupire t'échappe, les épaules tombantes dans cette soudaine expiration et tu laisses ton front venir s'appuyer contre son épaule. « Arrête de me faire ces yeux là. » Tu marmonnes avec une fausse irritation avant de prendre une grande inspiration. « On a rouvert un foutu dossier que je préférais clos, au poste de police. » Te voilà lancé dans une discussion que tu n'as pas envie d'entretenir.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


I.R.F
mister see everything
messages : 323

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Ven 9 Juin - 16:13

UN SOUVENIR DE JAEGER
Ça fait plusieurs heures que la nuit était tombée lorsque tu te lèves de ton lit en silence. Te glisser hors de ta chambre est un de tes nombreux talents. Tu descends rapidement, prêt à passer la porte et ne plus jamais revenir. C’est du moins jusqu’à ce que des petits bruits se fassent entendre en provenance des escaliers. Un soupire traverse tes lèvres et tu relèves la tête. « Hey buddy… T'es pas censé dormir ? » Tu le vois un peu plus haut, à te fixer de ses grands yeux bleus où des larmes perlent d’ores et déjà. « Où tu vas ? » La question prévisible et pourtant, tu ne sais pas quoi lui répondre. Il y a donc un silence avant que le petit ne reprenne la parole : « Tu vas rejoindre maman ? » Tu ne peux pas répondre, sentant l’émotion faire un noeud au fond de ta gorge. C’est tout ce qu’il faut pour que l’enfant descende les dernières marches, profitant de ton manque de réaction pour venir se blottir contre toi. Tu dois donc à résigner, ton départ ne serait pas digne de celui d’un fantôme. « Je dois partir, mais ce n’est pas comme ta maman. Je vais revenir, ne t’en fais pas. » Tu sais que tes mots sont faux, que tu lui mens outrageusement, mais c’est bien la seule solution. Tu lui ébouriffes les cheveux avant de reprendre : « Et toi tu dois aller dormir. » Tu le pousses un peu, espérant presque naïvement qu’il reprendra le chemin de son lit sans que tu aies besoin d’insister. Tu le vois hésiter, mais il finit par se retourner. Il n’a pas l’habitude de te désobéir après tout. Tu te relèves pour terminer de préparer ton sac avant de t’éclipser dans la nuit. C’est sans compter une autre averse de petits pas dans l’escalier. « C’est mes crayons préférés, comme ça tu pourras m’écrire. » Sa naïveté est mignonne, comme si tu allais pouvoir lui donner des nouvelles une fois que tu aurais passé cette porte. Tu les prends avant de les glisser dans ton sac. « Promis, maintenant va dormir. » Et tu sors, fermant la porte sans te retourner, jamais.
Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Lun 12 Juin - 16:13

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.


Vous vous tenez là proche de l'évier, sous le regard hagard de Maui qui ne semble pas capter l'intensité de la situation. C'est un échange peu commun, un des premier où tu peux connaître ce qui lui trotte dans la tête. Tu ne souhaites pas le mettre mal à l'aise, non, mais être présent pour lui, ne pas être uniquement un simple compagnon de lit. « Balt, j'ai des problèmes, okay ? Mais ils ne sont pas les tiens à s'occuper. » Tu ne dis rien, tu serais presque à même de laisser les choses où elles en sont mais c’est plus fort que toi, tu vois bien qu’il n’est pas dans son assiette. « Ce sont mes merdes à m'occuper, te fait pas de mauvais sang pour rien. Tu vas rider avant l'âge. » Il tente du mieux qu’il peut de sauver les apparences avec ce petit sourire, que tu trouves mignon malgré les circonstances. De ton coté, tu refuses d’admettre que la discussion doive se stopper ici car il faut te protéger. Au contraire cela te pousse à défendre ta cause malgré ses refus. « Eh, je ne suis pas là uniquement pour te... faire sentir bien... de temps en temps. » Tu balbuties tes paroles, un peu gêné alors que cette situation est devenu un rituel entre vous, une habitude. Derrière ses mots se cachent bien plus que de la simple complicité entre membres d'un même groupe, tu le sais mais tu n'en piperas mot. Il essaie de se dépatouiller de cette situation qui ne l'enchante guère, c’est sans compter ton entêtement. « Arrête de me faire ces yeux là. » Ton regard planté dans le sien, tu y discernes une fragilité d'ordinaire soigneusement camouflé. Lui qui refuse catégoriquement de partager ce qu'il ressent, sort de ses retranchements. Juste assez pour que tu le détectes. Tu ne veux pas qu'il se renferme aussitôt car tu as bien compris le prix que lui coûte de s’ouvrir. « On a rouvert un foutu dossier que je préférais clos, au poste de police. » Une vague de satisfaction te soulève et tu t’écries, « Ah ! Tu l'as enfin craché ! » Les mots s'échappent de ta bouche avec la ferveur d'un enfant à qui on vient de céder. Un véritable cri du cœur. Puis ton sourire se métamorphose en froncement de sourcils inquiet. « Quel genre de dossier ? » Dans ton esprit il ne peut rien s'agir de gravissime, surement un vol de grande envergure qui a mal tourné ou quelque chose dans le genre. Tu ne t'imagines pas l'ampleur de la situation, encore moins ses conséquences. Ta main vient se poser sur son avant bras pour remonter sur son épaule, que tu presses avec douceur, un geste que tu veux affectueux et rassurant.  
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Sam 17 Juin - 8:44


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

T'es un peu surpris par sa façon de pensée, cela se répercutant sur ton visage tandis que tu le regardes quelques secondes en silence. C'est pas comme si cette relation était née entièrement par ta faute, mais te le faire mettre sous le nez de cette façon a de quoi te faire grimacer un minimum. « Bien sûr que non. » Tu n'es peut-être pas la meilleure personne que la Terre ait portée, mais tu n'es pas non plus un enfoiré de première ligne. Seulement, tu ne vois pas l'intérêt de partager l'étendu de tes soucis avec une personne qui n'a pas besoin de s'en mêler ou se casser la tête avec tout ça. Pas même les deux autres ont été mis au parfum du risque que tu cours pour l'instant. Bien déterminé à ne rien dévoiler, tu es faiblesse devant son entêtement, comme quoi tu es malheureusement affligé de quelques points faibles trop évident dont il occupe une place importante. Tu craques déballant ton sac seulement pour te mériter une réaction inattendue qui te fait froncer les sourcils avec dureté. Finissant par rouler des yeux, son intérêt pour la situation semble lui revenir sous forme de question qui te pousse à soupirer. Tu as déjà mis un pied, autant ramener le deuxième dans cette belle merde, chose que tu aurais fait si la migraine ne venait pas de te monter à la tête. Tu es affublé d'images d'une scène auparavant effacée de ta mémoire, une situation que remonte à la manière d'un souvenir sans que tu ne parviennes à comprendre pourquoi et ce qui se trame. Tu as le sentiment de te perdre dans l'une de tes propres illusions, tendant une main pour saisir le paquet de crayons que l'on te tend, seulement pour se heurter contre un corps réel qui te ramène à toi. Des jappements agressent ton ouïe, un bruit qui ne vient pas de Maui, mais plutôt de l'animal de Balt. Il te faut quelques secondes supplémentaires pour apercevoir les flammes qui lèchent le cadre de porte de la seconde chambre d'où s'élèvent les aboiements et couinements de la bête prisonnière. C'est en voulant te diriger vers l'action que l'illusion s'évanouit, ne laissant qu'un appartement des plus ordinaires sous tes yeux. Maui relève la tête de son panier, te regardant avec un air interrogateur, sauf que c'est toi qui se pose un tas de questions variés en ce moment. « J'ai peut-être besoin de sommeil. » Tu marmonnes surtout pour toi même si tu n'es pas assez éloigné de Balthier pour qu'il ne puisse t'entendre.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Lun 19 Juin - 13:12

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

Ton insécurité ressort malgré toi, et tu lui laisses entrevoir tes craintes. Tu as peur de ne pas être aussi important à ses yeux qu’il ne l’est pour toi. Tu es maladroit dans le choix de tes mots, tu le vois bien à son expression. La discussion continue et tu arrives finalement à lui tirer les verres du nez, réagissant avec autant de maladresse que précédemment, néanmoins sa déclaration fait naître de l’inquiétude et tu t’enquit sur sa situation. Tu n’obtiendras pas de réponse. Son attention se perd tu ne sais où, sans la moindre explication. « Jay ? » Il ne réagit pas, mais se heurte brutalement à toi, et tu te retiens à lui pour ne pas partir en arrière. C’est alors que tes sens se jouent de toi et l’appartement prend une autre allure. Tes yeux s'écarquillent d’horreur alors que les couinements de ton chien atteignent tes oreilles. Ta chambre est subitement entrain de partir en fumée, et tu es impuissant face aux cris de désespoir de ton animal. Tu oublies un instant la présence de Jay, focalisé sur l’inévitable. « Non, non, non ! » Tu cries, en vain. Alors que tu te lances en direction de l’incendie, l’appartement redevient ce qu’il a toujours été. L'illusion s'évapore finalement, l'odeur vive du brûlé laisse place à la senteur appétissante des pancakes. Les larmes brûlent tes joues, le désespoir s'est emparé de toi et tu trembles de la tête aux pieds. « Qu'est ce que… » Ta voix se brise. Tu n'as pas la force nécessaire pour continuer ta phrase. Ton cœur continue de tambouriner dans ta poitrine, tu es perdu. Il te faut quelques secondes pour retrouver tes esprits et tu déposes tes yeux rougis sur Jay. Il semble avoir perdu racine, tu peux voir qu’il n’est pas la même personne. « J'ai peut-être besoin de sommeil. » « Peut être bien oui. » tu souffles en réponse. Tu ne dirais pas que tu lui en veux, mais ce mirage t’a ébranlé. Cela ne t’empêche pas de t’inquiéter pour lui, son comportement avant cet épisode chimérique était inhabituel, comme s'il dérivait. « Qu'est ce qu’il t’est arrivé ? » Tu poursuis, essuyant les larmes qui ont mouillé ton visage. « Tu es juste… parti et puis l’illusion, j’ai du mal à comprendre. » Tu fronces les sourcils plus par incompréhension que de colère. Il n’a, jusque là, jamais utilisé son don contre toi. Tu es encore déboussolé et pour le moment tu préfères garder une distance nette avec lui. Quelque chose cloche.
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Mar 4 Juil - 23:14


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

Ce qui se décrit aisément comme un souvenir t'ébranle suffisamment pour te faire perdre le contrôle sur ton pouvoir. Celui-ci se déclenche assez longtemps pour faire croire à un incendie ravageant une partie de l'appartement dans laquelle se trouve le chien de Balthier, pourtant hors de danger dans la réalité qui retombe d'un coup sec lorsque tu reprends entière possession de tes sens. Désemparé par cet épisode anormale, tu es forcé de voir les yeux rougis du jeune homme se tourner dans ta direction et tu pinces les lèvres. Tu ne serais pas étonné d'apprendre qu'il t'a en grippe pour un certain temps puisque tu viens littéralement de l'attaquer, même si cela était involontaire. T'as trahi cette promesse de ne jamais lui faire de mal, ce qui suffit à voler l'attention de ce souvenir ayant refait surface. Tu t'en occuperas plus tard, ce mal de tête mélangé à de la culpabilité suffisant à capturer ton attention sur le présent. Il pose ces questions que tu te poses aussi, mais tu ne peux lui offrir une absence de réponse après ce qui vient de se dérouler. « C'était... Je me suis souvenu de quelque chose, Balt. Une part de ma vie avant. » C'est une évidence pour toi maintenant que tu as vécu cette étrange sensation de sentir une partie de sa mémoire revenir en place. Toutefois, ça n'explique pas que tu lui aies octroyé la vision de ce qui se décrit aisément comme un cauchemar. « Je voulais pas. Désolé. » Pour le coup, les remords se chargent d'affaisser tes épaules sans savoir si tu dois forcer un rapprochement ou attendre qu'il le fasse de lui-même. Tâtant le terrain, tu exécutes un pas hésitant dans sa direction avant de modifier tes projets pour plutôt prendre la direction de ta chambre après lui avoir jeté un dernier regard. Il a besoin d'un moment, toi aussi, du coup tu fermes doucement la porte derrière ta personne pour ensuite prendre place assise sur le bord de ton lit. Ton visage trouve refuge dans tes mains, celles-ci remontant dans tes cheveux avec les coudes reposant sur tes cuisses. Tu gardes la position pendant ce qui doit être une minute entière à fixer le vide dans le but principal de calmer les vagues émotionnelles qui ont fait surface avec cette partie de ce que tu as pu être autrefois. Tu prends une minute supplémentaire avant de refaire surface dans l'appartement, prenant la direction immédiate vers Balthier où qu'il se trouve pour venir l'enlacer dans tes bras. « Vraiment, je suis désolé pour ce qui vient de se passer. J'ai pas envie que tu commences à avoir peur de moi à cause de ça. » C'est certainement ce qui t'angoisse le plus : de le voir prendre ses distances par crainte de revivre une expérience similaire ou pire encore. Qui sait jusqu'où pourrait aller une illusion incontrôlée. D'une autre part, tu te détestes de te soucier d'une seule personne au bout que l'idée qu'elle puisse chercher à se détacher de toi te rend malade. Ton menton trouve appui contre son épaule, ton étreinte se resserrant légèrement à sa taille.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Sam 8 Juil - 17:26

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

Tous tes repères sont sens dessus dessous, tu as du mal à revenir sur terre. Ton coeur ne cesse de cogner dans ta poitrine alors que l’appartement redevient ce qu’il a toujours été. Toutes tes émotions s’emmêlent et tu ne sais plus sur quel pied danser. En un instant le désespoir laisse place à la colère, à l’incompréhension. Tu as besoin de réponses pour expliquer ce soudain changement de comportement mais surtout cette terrible illusion. Ton questionnement prend forme verbalement et tu as du mal à garder ton calme devant cette vague de désarroi. « C'était... Je me suis souvenu de quelque chose, Balt. Une part de ma vie avant. » C’est alors que tu te figes sur place. L’idée de l’existence d’une vie antérieure à Varakes est un sujet qui t’obnubile depuis le premier jour de ta renaissance. Il ne te laisse pas le temps de le questionner, car il reprend la parole pour s’excuser cette fois-ci. « Je voulais pas. Désolé. » Tu regrettes alors de t’être emporté, tu peux voir le poids de la culpabilité peser sur ses épaules. « Attends Jay… » Mais il ne t’écoute pas, au lieu de ça il te laisse au milieu de l’appartement, regagnant sa chambre en te lançant un dernier regard. Tu aurais aimé discuter plus en détails avec lui de cet événement, de ce mystérieux souvenir qui a déclenché le pire. Tu restes planté là quelques secondes, à fixer la porte par laquelle Jay vient de disparaître. Ta main tremble encore sous l'effet du choc, il faut que tu vérifies si ton chien va bien malgré tout. Une pointe d'anxiété reste présente au moment où tu abaisses la poignet et que tu entrouvres la porte de ta chambre, une part de toi a encore un pied dans ce mauvais rêve. Soulagement. Il est bien là, les quatre pattes en l'air à ronfler sur ton côté de lit, même s'il s'agirait plus de son propre panier à l'heure actuelle. Tu n'as pas le temps de mettre le pied dans la pièce qu'une main s'empare de la tienne. Dans un élan inattendu, tu te retrouves dans les bras de Jay. Tu te laisses aller à son étreinte, toute ta tension corporelle s’évanouissant sous ce simple contact physique. Il y a des jours où tu aimerais pouvoir te battre contre ces sentiments qui grandissent un plus avec le temps, mais leur emprise a raison de toi. « Vraiment, je suis désolé pour ce qui vient de se passer. J'ai pas envie que tu commences à avoir peur de moi à cause de ça. » C'est un moment d'intimité particulier, bien plus qu’aucun de vos rapports charnels. Tu n’arrives plus à te préoccuper de ce qui te tracassait il y a une minute encore. Il a aussi ce pouvoir là sur toi. « Je sais, c'est pas grave. » Tu souffles doucement à son oreille pour tenter de le rassurer, et toi aussi par la même occasion. Tu voudrais immortaliser cet instant, l'imprimer sur ton corps s'il le fallait pour le garder à jamais graver sur ta peau. « Je n’ai pas peur de toi, j’ai peur de perdre mon chien, c’est différent. » Un mot pour détendre l’atmosphère, pour le faire sourire peut être.
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jaeger
the royal cobras
messages : 146

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Mer 12 Juil - 20:18


all you have to do is stay
jaeger & balthier
" but i'm set on fire to keep you warm "

L'idée que ton pouvoir puisse te dépasser, ça un quelque chose de terrifiant. Être incapable de contrôler le mal que tu peux affliger à ceux qui ne le mérite pas, c'est angoissant. Et si cela devait arriver sans que tu ne puisses l'arrêter ? Maintenant que cela t'es arrivé contre Balthier, tu ne peux cesser d'y penser, de t'en inquiéter. Il y a des gens que tu pourrais noyer sans remord de tes propres mains, puis il y a ceux comme lui contre lesquels tu éprouves du regret à seulement hausser le ton devant eux. Tu le sers contre toi, formulant tes excuses les plus sincères en espérant que les choses tourneront en ta faveur puisque tu ne veux pas avoir à accepter le fait que tu puisses avoir ruiner quoique ce soit entre vous. Il pourra toujours te répéter que ce n'est pas grave comme il le fait présentement, tu ne pourras jamais en être certain à cent pour cent. Du coup, tu gardes Balthier près de toi, rangé dans tes bras sans que tu n'aies envie de le lâcher. Il parvient à t'arracher un sourire et tu trouves le courage en toi pour te décaler légèrement, juste assez pour te permettre de venir loger son visage entre tes mains en le regardant dans les yeux. Le battement frénétique de ton cœur en dit long, tu n'es pas assez con pour ne pas savoir ce qui t'arrive depuis quelque temps et tu pinces les lèvres. Plutôt que de dire n'importe quoi trop tôt, tu te tais et l'embrasses dans un geste affectionné. Un signe de tendresse plutôt court puisque tu n'es pas celui qui est le plus démonstratif, pas même dans le confort de quatre murs, et cet instant n'est qu'une part d'exception après ce que tu viens de causer. « Tu ne perdras pas ton chien. Dans le pire des cas, je te fais une illusion où il est là en bonne santé et vivant, quitte à crever d'épuisement. » Ton pouce se laisse aller à une caresse contre sa joue, craquant un sourire sur ton visage tout en l'observant de cette courte distance. Cette même proximité qui devient de moins en moins nécessaire, sauf que tu ne parviens pas à te convaincre qu'il faut réinstaurer une position normale. Tu n'en as pas envie, jouant les égoïstes. « J'ai pas la moindre idée de comment tu peux me supporter aussi bien. » C'est à ton tour de glisser une dose de détente dans l'atmosphère, réussissant finalement à te défaire du corps de ton cadet afin de le laisser respirer. « Maintenant que j'ai ruiné le déjeuner, on peut reprendre où on en était ? » S'il pouvait éviter les questions sur ce te préoccupe encore plus que ce soudain souvenir, ça t'arrangerait, mais tu connais Balthier. En prime, tu viens d'utiliser ton pouvoir contre lui, ce qui te place dans la fâcheuse position où tu lui en dois bien une pour te racheter.

chaotic.evil




in a society that has destroyed all adventure, the only adventure left is to destroy the society.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Balthier
the royal cobras
messages : 327

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   Ven 18 Aoû - 10:26

all you have to do is stay.
jaeger & balthier
Now that you can hold me down, you can pull me under. You can raise everything to the ground, everything I can arrange, every part of me you change. Just hold me together, tell me you'll always want me to stay.

L’épaisse fumée du cauchemar s’est dissipée. Tu es de nouveau toi-même, bien encré dans la réalité. La respiration lente de ton chien en fond sonore, tu te retrouves dans les bras de ton amant. Tu ne rechignes pas. Après cette montagne russe émotionnelle, tu retrouves sa chaleur rassurante. Au milieu de votre étreinte, Jaeger te vole un baiser et tu as du mal à cacher la satisfaction que te procure ce geste affectueux. Tu sais qu’ils sont rares et précieux. « Tu ne perdras pas ton chien. Dans le pire des cas, je te fais une illusion où il est là en bonne santé et vivant, quitte à crever d'épuisement. » Son esprit de sacrifice te touche. Il y a dans cette déclaration de quoi te gonfler de ce sentiment qui vient trop souvent te titiller ces derniers temps. Celui qui te fait sourire bêtement et t’oblige à lever les yeux chaque fois qu'il fait une apparition au bar. Il tambourine dans ta poitrine, dans le silence matinale. « J’aimerais éviter de perdre les deux tu vois. » La vérité c’est que la mort de Pua serait un véritable déchirement, or que serait ta vie sans Jay ? Tu n’oses même pas y penser. Tu n’en dis rien, tu ne voudrais pas le faire fuir avec ton romantisme désespéré. Son pouce contre ta joue, tu appuies légèrement comme pour encrer son empreinte sur ta peau. « J'ai pas la moindre idée de comment tu peux me supporter aussi bien. » Un soupir plus tard, tu ne peux pas t'empêcher de lui répondre avec une pointe d'humour. « Je me pose la question tous les jours ! » A vrai dire, tu as du mal à imaginer ton quotidien sans lui. Tu ne sais plus trop à quoi cela ressemble et tu ne veux plus le savoir. Il s’éloigne mais tu gardes sa main dans la tienne car tu refuses de briser le lien qui vous unit ce matin. « Maintenant que j'ai ruiné le déjeuner, on peut reprendre où on en était ? » Tu soupires, secouant doucement la tête. Ta curiosité est piquée au vif, et oui, tu aimerais connaître le fin mot de l’histoire mais tu aussi conscient de l’état physique et mental dans lequel se trouve Jaeger. Tu n’es pas égoïste au point de le priver d’un peu de répit. Tu le sais tiraillé, et puis cet épisode inexpliqué est venu bousculé votre déjeuner prématuré. Il mérite sa tranquillité, mais cela ne veut pas dire que tu resteras silencieux. Tu resserres ta poigne autour de sa main avec douceur, puis rapidement tu déposes ton index sur le bout de son nez. « Ou alors, on peut simplement retourner se coucher et te donner l’occasion de gratter encore quelques heures de sommeil. » Puis tu rajoutes, sur un air malicieux. « Et c’est toi la little spoon. » Tu lances un dernier coup d’oeil en direction de ta boule de poils favorite avant de tirer Jay jusqu’à sa chambre afin de grignoter un peu de sommeil supplémentaire.
Made by Neon Demon


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: all you have to do is stay + baltiay   

all you have to do is stay + baltiay
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I Know You Wanna Stay In Bed But It's Light Outside ▬ Calleight & Kristen
» I can't live with myself, So stay with me tonight ! [Deh]
» Please ... Stay Calm. [A&Y]
» Gladio, stay behind, et loge P2...
» [ Dessins & Photoshop ] Rinalee's Box #01 [ 16/04/2008 > 30/01/2010 ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum