RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
hit me like that snare ⟐ ft. pool boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
Mustang


Mustang
the royal cobras
messages : 35

hit me like that snare ⟐ ft. pool boy Empty
MessageSujet: hit me like that snare ⟐ ft. pool boy   hit me like that snare ⟐ ft. pool boy EmptyVen 11 Aoû - 15:35


HIT ME LIKE THAT SNARE
feat pool boy
Une soirée comme celle-ci, je me dis que je suis bien chanceux d’être au volant, le vent dans les cheveux, plutôt que d’être écrasé quelque part, en train de fondre sur les meubles. C’est une soirée pesante, humide, le genre qu’on veut passer dans la douche. Heureusement, j’ai autre chose que de rester assis dans le fond de ma douche comme un mollusque. Une livraison, rien de bien compliqué, à un contact connu des cobras, un régulier si on peut le qualifier ainsi. C’est un peu bizarre de penser que je ne suis pas stressé à l’idée de monter une telle cargaison à bord de mon ambulance truquée. Je devrais être un peu inquiet, non ? Une ambulance illégalement modifiée remplie de caisses elles-mêmes pleines de stupéfiants, ce n’est pas le genre de ballade de campagne où l’on peut relaxer et chanter par-dessus la radio. Et pourtant, c’est bien habituel. C’est mon passager qui sort plus de l’ordinaire. Pas que je ne le connaisse pas, au contraire, je peux même affirmer sans doute que je l’apprécie. Mais, il n’est clairement pas dans son élément. Avec les boss k.o. à l’hôpital, nous nous étions trouvés un peu à court de cobras pour la livraison de ce soir, d’où la présence de Phoebus, qui s’attardait normalement aux bureaux et aux papiers. Je lui fais confiance, tout de même. Il était celui qui m’avait fait rentrer dans les cobras, dans le temps où je n’avais rien de mieux à faire de que foncer à toute vitesse sur les parois transparentes entourant la ville. Je pianote un moment sur le volant, je lui adresse la parole, sans quitter les rues désertes des yeux: « Hey, Curly. Could you do an old man a favor and pass me my smokes ? » Oui, bon, ce n’est pas une balade de santé, mais ce n’est pas une raison pour se priver des petits bonheurs de la vie, déjà que je dois me retenir de mettre de la musique. Je lui jette tout de même un regard en coin,  ce n’est pas comme s’il y a la foule à cette heure dans la ville, avec la majorité des véhicules qui sont automatisés. « You okay, kid ? », je demande alors. J’ai un peu l’impression qu’il est venu plus pour dépanner que parce qu’il en avait vraiment envie, il est bonnasse comme ça parfois. Au moins, ce n’était rien de bien dangereux, cette histoire de livraison.
© FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur
Phoebus


Phoebus
the royal cobras
messages : 28

hit me like that snare ⟐ ft. pool boy Empty
MessageSujet: Re: hit me like that snare ⟐ ft. pool boy   hit me like that snare ⟐ ft. pool boy EmptyVen 11 Aoû - 22:09


hit me like that snare
mustang & phoebus

Dire que tu étais nerveux serait un euphémisme. Ce n’était pas ce véhicule immédiatement modifié qui t’inquiétait. Ce n’était pas non plus son conducteur qui faisait naitre cette anxiété en toi. Ça aurait pu en être la cause considérant que la première fois que tu l’avais vu conduire il avait manqué de mourir en s’écrasant contre le dôme. Non, le problème se trouvait plutôt dans ta présence au sein du dit véhicule. Tu n’étais pas un « type de terrain ». Tu ne participais qu’aux opérations que lorsque Jaeger ou Makfire te le demandait. Tu avais tes utilités, outre être capable de balancer vos livres de comptes, et te battre en faisait partie. Cette fois c’était bien différent et être installé sur le siège passager de cette ambulance ne te faisait donc pas plaisir. Parce qu’il n’y avait ni Makfire, ni Jaeger et que tu te trouvais à participer à une livraison. Tu savais qu’il n’y avait aucune raison de t’inquiéter au fond, une livraison n’avait rien de dangereux, mais tu aurais préféré éviter une telle situation. Une voix te tira de tes pensées et tu relevas la tête en direction de ton coéquipier pour cette livraison, le conducteur du véhicule. « Sure old man. » Tu ne faisais que reprendre ses propres dires, histoire de l’embêter un peu et par la même occasion te détendre un peu. Tu aurais pu lui faire la morale sur ce poison qu’il absorbait, mais ça te semblait inapproprié si bien que tu gardas la chose pour toi et lui tendis le paquet. À sa question, tu ne pus qu’hausser les épaules. « I’d be better if Jay and Mak weren’t in the hospital. » C’était bien ce qui te tracassait au fond ou du moins, c’était ce que tu préférais avancer pour expliquer la nervosité qui transpirait de ta personne. C’était moins gênant que d’admettre que tu étais un rat de bureau. « But hey, I got you here, what could possibly go wrong. » Question rhétorique dont tu ne voulais absolument pas savoir la réponse. C’était une manière comme une autre de taire tes angoisses. Ce n’était pas que tu n’avais pas confiance, que ce soit en lui ou en ta propre personne, seulement tu préférerais vraiment pouvoir éviter d’abimer tes bouclettes et devoir participer pour cette livraison présenter un risque pour ta chevelure. Mustang avait beau avoir des cheveux enviables, il ne pourrait sans doute pas comprendre l’enjeu que ça représentait à tes yeux.  
Made by Neon Demon


    phoebus And what's the point of knowin' it If you can't change it?
hit me like that snare ⟐ ft. pool boy
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Knowledge Pool] The Celestial Slip of the Devil
» [RULES] Discuss this ruling
» Une soirée au laser tag le 14 Janvier 2012
» [Knowledge Pool] Anakin’s Lack of Force
» La critique chronique/ le Pool de cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum