RSS
RSS

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 
Some advice - ft. Zombie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Judas
the dime lions
messages : 40

MessageSujet: Some advice - ft. Zombie   Sam 5 Aoû - 20:45

Some advice
Judas & Zombie
Would you like an adventure now, or shall we have our tea first?

En s’habillant cette journée-là, Judas effleura encore une fois son tatouage, gardant même ses doigts sur celui-ci devant la glace. Il se demandait bien ce qu’il lui avait pris de faire une telle chose dans le passé. Il trouvait tout de même cela bien rigolo, sans dire que son emplacement était assez provocant à son goût.

Bref, il se demandait bien si c’était une erreur de jeunesse ou si c’était un tatouage réfléchi ou symbolique. Il avait beau chercher, mais même après autant de temps ici, il ne se rappelait de rien. Pas même encore de son prénom d’antan. Il ne faisait que multiplier ses hypothèses alors qu’il savait pertinemment qu’il n’aurait pas la réponse à ses questions dans l’immédiat.

Il avait pourtant décidé de prendre congé de toutes responsabilités, comme quoi être à son compte avait parfois des avantages. Il avait bien de la difficulté à se concentrer sur ce qu’il avait à faire du moment qu’il commençait à imaginer de multiples scénarios de ce que pouvait être sa vie d’avant. Il n’avait même pas essayé de se mettre au travail en sachant que c’était perdu d’avance.

Il n’arriverait à rien.

Il avait donc décidé de juste laisser tous ses dossiers sur son bureau et de prendre le bus pour aller au centre-ville. Il ne savait pas encore ce qu’il y ferait, mais chose était sûr qu’il allait au moins faire quelque chose de plus productif que de simplement tourner sur sa chaise, regarder le plafond et élaborer d’autres théories, tous moins sensés les unes que les autres sur cette ville et ces mystères. Si sa chaise était un bon endroit où il laissait sa tête divaguer, en ville, ce n’était pas si différent.

En fait, il regardait partout, comme si tout pourrait lui souffler un souvenir. Il avait beau avoir un don de sixième sens, il semblait pourtant toujours s’emballer lorsqu’il croyait qu’une affiche ou qu’un bâtiment lui rappelait quelque chose. Seulement, il finissait par redescendre de son nuage et continuer sa marche et ses recherches. Il marchait sur la Principale, se demandant bien le truc ridicule qui allait cette fois attiré son attention. S’il s’attendait à quelque chose de petit, il fut amplement surpris par ce qu’il le captiva. Une boutique.

Une boutique de tatouage. Et Judas, ne croyait pas au hasard, même s’il aurait dû s’attendre tout de même à ce qu’il y ait un jour une boutique de ce genre ici. Comme à sa tête, sans aucune envie d’un nouveau tattoo, il décida tout de même d’ouvrir grand la porte et d’entrer sans que rien ne le perturbe. Pas même une possible secrétaire, juste un tatoueur, que Judas salut discrètement de la main.

- Je vous importune quelques instants. Je sais que ça peut vous sembler bizarre, mais je viens pas pour me faire faire un tatouage. Je peux même payer le café ou payer un peu pour votre temps, et regarder votre portfolio.

Il le regardait tout en ne sachant pas trop comment expliquer son enthousiaste à visiter les lieux, sans pour autant être client avant longtemps. Il voulait retrouver pleinement la mémoire avant de mettre de façon permanente de l’encre sur sa peau.  
Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Zombie
only serving myself
messages : 36

MessageSujet: Re: Some advice - ft. Zombie   Lun 14 Aoû - 21:30


some advice
zombie & judas



C'était un début de matinée comme les autres pour toi, comme tous les matins tu t'étais éclipsé à l'aube, alors que le soleil se levait à peine, et l'air était encore frais de la nuit passée, comme tous les jours depuis des mois, tu fuyais dés que l'occasion se présentait.
Tu exécrais ton appartement, ne supportais plus l'ambiance qui y régnait, sans savoir pourquoi, sans savoir comment, tu avais toujours l'impression de geler sur place à l'instant même où tu franchissais le pallier, comme si d'un seul coup tout le bonheur était aspiré, comme si tu n'allais plus jamais pouvoir être heureux, être aimé et toutes tes tentatives pour t'y sentir mieux restaient vaines. Refaire la décoration, augmenter la température des radiateurs, allumer la télévision, programmer constamment un fond sonore dans le cas improbable où c'était la solitude qui te dérangeait, tu avais tout essayé mais rien ne fonctionnait, le malaise était toujours là, palpable, comme des milliers de paires d'yeux invisibles autour de toi qui t'observaient, des ombres tapies dans chaque recoin prêtes à t'attaquer, alors tu fuyais, partait à l'aube, rentrait trop tard, quitte à sacrifier quelques heures précieuses d'un sommeil trop rare.

Ce matin là n'avait pas fait exception à la règle, évidemment à une heure si matinale les clients se faisaient rares, les rues n'étaient peuplées si tôt que de quelques fêtards titubant en essayant désespéramment de retrouver leur chemin, l'esprit encore embrumé par un excès d'alcool qu'ils ne tarderaient pas à regretter, quelques travailleurs motivés aussi puis quelques autres un peu comme toi, des fuyards, des gens perdus en quête de réponses dans les rues.
Dans une situation telle que la vôtre, n'importe quel endroit devenait susceptible de renfermer la vérité, ou un de ses morceaux disséminés, tu le savais et comprenais pour avoir cherché aussi, pour avoir été à leur place, quelques semaines, avant d'arrêter de courir après des chimères, de t'épuiser à espérer l'impossible, du moins c'était ce que tu te disais pour te justifier quand au fond tu savais aussi très bien que c'était juste la peur qui avait fini par gagner, les voix dans ta tête te murmurant que peut-être tu étais un monstre, peut-être tu méritais d'être prisonnier qui avaient fini par l'emporter. Tu disais aux autres que tu avais simplement décidé d'accepter, affichais au monde un visage calme et serein, un visage qui flirtait dangereusement avec l'indifférence quand tu savais qu'en réalité tu avais simplement cédé à tes peurs, cédé à tes voix intérieures, choisi la voie de la lâcheté plutôt que celle de la vérité.

Probablement poussé par une vague de nostalgie, ou de culpabilité provoquée par ces pensées tu avais saisi un crayon qui traînait encore sur le comptoir, une feuille vierge légèrement écornée et commencé à faire ce que tu faisais toujours à ton arrivée, dessiner, sans réfléchir, avec la même technique que certains utilisaient pour l'écriture automatique, espérant déchiffrer dans les traits, les gribouillis vide de sens quelque chose qui en aurait un, quelque chose qui pourrait être une réponse à des questions à peine formulées, à peine murmurées juste parfois soufflées au cœur de la nuit ; Qui suis-je ? Où suis-je ? Qu'ai-je fait ? Autant de questions que le bruit familier, le grincement très léger de la porte d'entrée interrompirent brutalement.

Rapidement tu reposas le stylo qui glissa le long du comptoir avant de terminer sa course contre le sol alors que tu relevais la tête pour observer le nouvel arrivant, jeune, plus que toi, même si c'était relativement facile à faire, plutôt séduisant dans son genre, avec une expression indéchiffrable sur le visage. Tu ne pus t'empêcher de lui adresser un sourire en coin, presque charmeur attendant qu'il se mette à parler.

- Je vous importune quelques instants. Je sais que ça peut vous sembler bizarre, mais je viens pas pour me faire faire un tatouage. Je peux même payer le café ou payer un peu pour votre temps, et regarder votre portfolio. 

Tu aurais bien aimé lui dire que non, tu ne trouvais pas sa demande étrange mais ton visage s'était déjà chargé de trahir tes pensées, et le mensonge n'aurait été que trop grossier, en tous les cas il ne pouvait de toute façon pas t'en vouloir d'être surpris, il était rare que quelqu'un se présente dans un salon de tatouage sans vouloir se faire tatouer, c'était comme aller dans une boulangerie sans vouloir acheter de pain, plutôt insolite, inattendu et inhabituel, le moins qu'on puisse dire étant qu'il t'avait intrigué.

- C'est vrai que c'est plutôt...inattendu comme visite, je peux savoir ce que je peux faire pour toi alors ? Enfin si je peux faire quelque chose évidemment

Tu continuais de sourire mais cette fois moins charmeur, plus aimable, c'était là une autre partie de ta personnalité qui s'exprimait, la partie altruiste et sociable, celle qui aimait les gens, qui voulait constamment aider, tu ne savais pas vraiment ce que tu pouvais faire pour ce gamin mais tu savais déjà que pour lui comme pour les autres tu aurais tout fait, tant que ça ne mettait pas ta vie inutilement en danger, bien évidemment.

- Oh et ne t'inquiète pas, pas besoin de payer quoique ce soit, j'ai tout mon temps et même du café dans mon sac si tu veux 

Made by Neon Demon
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Judas
the dime lions
messages : 40

MessageSujet: Re: Some advice - ft. Zombie   Hier à 9:23

Some advice
Judas & Zombie
Would you like an adventure now, or shall we have our tea first?

Étonnamment, il sembla faire bonne impression, car l’homme à la barbe taillée semblait certes trouver sa requête étrange, mais il ne le mit pas à la porte comme plusieurs auraient bien pu le faire. Il semblait d’ailleurs très sympathique en son genre. S’il avait été plus vieux, peut-être qu’il aurait répondu à ce sourire charmeur, mais Judas avait les yeux et le cœur déjà rivé sur un homme un peu plus pré-pubère que ce tatoueur.

Il écoutait ce que disait le tatoueur avant de finalement lui demander s’il était arrivé trop tôt, étant donné la présence d’aucune autre personne. Il savait qu’on était le matin, mais il était vrai qu’il n’avait pas croisé beaucoup d’âmes qui vivent pendant sa marche de santé. Il s’interrogeait et ne pensa même pas à regarder les heures d’ouvertures sur la porte à environ une dizaine de pas de lui. Il finit par pousser le vent de sa main, comme pour lui dire de laisser faire sa question impertinente avant de se décider d’aller plus loin dans la pièce que dans la salle de réception se trouvant tout de même loin de son interlocuteur.

Après une invitation plus ou moins sous-entendu à prendre le café, il se disait bien qu’il pouvait s’aventurer dans la pièce à aire ouverte où se trouvait l’homme. Il se dirigea donc vers un fauteuil près de l’homme en question. Il prit un siège servant aux accompagnateurs, avant de sourire de façon ridicule en entreprenant d’expliquer sa soudaine entrée dans cette boutique.

Il ne savait pas trop s’il allait le prendre pour un fou ou non, mais il n’avait guère personne à qui parler ces derniers temps, alors, il en profitait pour se faire une idée de comment les autres prenaient la chose. Le mois de décembre remontait à bien longtemps, mais il n’avait pourtant pas posé la question à beaucoup de gens, s’enfermant un peu dans son appartement, ou étant toujours la tête partout avec ces théories, la Church et maintenant les Dimes Lions.  

- En fait, j’ai déjà un tatouage. Je ne sais pas à quand il remonte, ni sa signification. Je ne la cherche pas tellement pour le moment non plus. Il laissa s’échapper un petit rire vu le ridicule du tatouage caché sous son chandail avant de reprendre là où il s’était si bien arrêté. J’oses croire que, peut-être... qu’en regardant votre portfolio, je pourrais ravoir un souvenir. Si vous le voulez bien entendu. Je ne voudrais pas vous importuner si vous trouvez cela malotru.

Il regardait l’homme sans gêne, juste avec une curiosité nouvelle. Était-il le seul à chercher aussi ardemment la façon de retrouver ses souvenirs? Il sacrifierait bien de son confort pour cela, et il avait déjà commencé en demandant des faveurs dans ce genre à des inconnus dans Varakes qui pour certains acceptaient et qui pour d’autres le mettaient sauvagement à la porte. Il était même entré dans les Dime Lions en partie pour cela. Il croyait avoir eu des flashs, des brides de lui pendant son sommeil, la journée où il avait entendu parler de ce gang et qu’il en avait rencontré quelques membres par pur hasard.

Et vu son allure et ses objets personnels à la suite de son réveil de l’hôpital, il ne pouvait croire que l’ancien lui était un enfant très sage ou aussi saint que lui à son arrivée avec sa soudaine illumination pour la Church. Il avait donc décidé d’y aller radicalement et de vivre l’expérience à fond, en souhaitant au plus profond de lui d’obtenir ce qui le rendait aussi fou : sa mémoire. Il se doutait bien qu’il était du genre influençable et nostalgique, alors son entrée dans les Dime n’étaient pas très surprenante, mais il ne vantait tout de même pas son adhésion à ce groupe pour autant. Il n’avait pas encore développée des relations très fleurissantes avec les autres membres, mais ça ne saurait tarder l’espérait-il. Il avait certes envie de connaître son ancienne vie, mais il croyait que ce serait tout de même bien plus intéressant s’il était davantage impliqué émotionnellement avec les autres membres.

Il dut un peu se secouer la tête, s’excusant de ce soudain silence. Pas qu’il était malaisant, il s’était juste à nouveau perdu dans ses pensées. Il accepta d’ailleurs en retard une tasse de café à l’homme qui traînait son propre café au travail, ce qui impressionnait un peu le jeune Judas. Et comme à son habitude, sautant de coq à l’âne, il reprit la parole.

- Moi, c’est Judas. Du moins, ici Un sourire complice. Et vous, quel nom vous êtes-vous donné à votre réveil? Je suis peut-être un peu trop curieux, vous n’êtes pas obligé de répondre si la question vous semble déplacée. Je suis très bavard, aussi.

Il lui proposa même de lui montrer son tatouage s’il jurait de ne pas trop rire avec un air faussement menaçant, le rire aux lèvres. Après tout, c’était un peu étrange de retrouver ce genre de fantaisie sur la hanche du jeune homme, mais peut-être n’était-ce que lui qui pensait ainsi. Il avait trouvé cela bien étrange, mais avait fini par en rire, et si ça pouvait en faire rire d’autres, pourquoi pas.          

Made by Neon Demon


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Some advice - ft. Zombie   

Some advice - ft. Zombie
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» stratégie zombie
» [Lego] Coup de cœur: Maxifig' Zombie
» Musique de Call of Duty : Black Ops mode zombie nazi; Kino der toten
» Zombie
» Halloween / Zombie Walk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum